PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    Transformation digitale au Maroc: une nouvelle stratégie sera prochainement lancée    Allocations familiales: ce que prévoit le gouvernement en 2023    PLF 2023: priorité donnée à l'emploi, les détails    Un sardinier marocain avec 23 marins à bord en difficulté au large de Casablanca    Champions League (tours préliminaires): voici les adversaires du Wydad et du Raja    Mercato : Yassine Labhiri choque le WAC et le Raja en signant à ... Berkane (PHOTO)    Maroc/Covid-19: 191 nouveaux cas et 1 décès ces dernières 24h    Réforme de la Santé: ce que prévoit le gouvernement Akhannouch en 2023    Tanger: un camionneur marocain de 37 ans pris la main dans le sac    Le Marocain Bilal Sahli remporte la médaille d'argent    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule "dans de bonnes conditions", un pic attendu fin août    Taïwan organise des exercices militaires, accuse Pékin de préparer une invasion    Le Groupe arabe à l'ONU salue les efforts soutenus de SM le Roi, Président du Comité Al-Qods    Algérie-arnaque d'étudiants : prison ferme pour deux personnes    Le CCME célèbre les Marocains du Monde et leurs régions    #Dégage_Akhannouch : «le patron d'Afriquia est accusé d'augmenter les prix à la pompe pour s'enrichir»    La France et l'Europe doivent mettre en place une alliance rénovée avec le Maroc (politologue)    Finances publiques: regain de forme des économies    Jeux de la solidarité islamique : Noura Ennadi offre l'or pour le Maroc au 400m haies    Jeux de la solidarité islamique/400 m haies: Noura Ennadi remporte la médaille d'or    Jeux de la solidarité islamique : Laaraj offre l'or au Maroc, El Bouchti en argent au taekwondo    Football : Le championnat marocain, destination préférée des joueurs algériens    Bourse de Casablanca: Clôture en bonne mine    L'endettement financier des ENF à près de 821 MMDH en 2021    Juillet 2022, l'un des plus chauds mois jamais enregistrés dans le monde    Compteur coronavirus: 191 nouveaux cas, plus de 6,7 millions de personnes ont reçu trois doses du vaccin    La Marine royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Les murales forcent l'admiration par leur esthétique    Maroc : La SNRT ouvre ses portes aux associations des Marocains du monde    Célébration de « Baba Achour »    Le moussem de Moulay Abdellah Amghar revient après deux ans de suspension    Les Casques bleus en Afrique, entre consentement et crise de légitimité    Une nouvelle étude révèle que 58% des maladies infectieuses seraient liées aux menaces climatiques    Frontière turco-syrienne : Erdogan déterminé à mettre en place un corridor de sécurité    L'UE annonce une aide de 261 millions d'euros à l'UNRWA    Les Etats-Unis et les pays africains, des « partenaires égaux » face aux nouveaux défis    Accord de paix au Tchad: l'ONU salue une « étape importante » dans l'histoire du pays    La culture autre levier de la diplomatie marocaine    Le «Pavillon Bleu» hissé pour la 11è fois consécutive sur la plage d'Aglou à Tiznit    Clôture à Ain Leuh du 21ème Festival national d'Ahidous    Beyonce au sommet des ventes aux Etats-Unis, une première depuis près de 15 ans    Interview avec Ahmed Taoufik Moulnakhla : « Nous voulons contribuer au développement du partenariat Sud-Sud »    Najat Aâtabou danse et chante à l'occasion d'Achoura (VIDEO)    Météo. Voici le temps qu'il fera ce mardi 09 août au Maroc    Le Conseil de sécurité de l'ONU se penche sur la situation à Gaza    Le «Parlement itinérant» fait escale à Tanger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Onze national et la CAN: toute une histoire
Publié dans Le Site Info le 14 - 01 - 2017

La Coupe d'Afrique des nations débute samedi au Gabon et durera jusqu'au 5 février prochain. Retour sur l'histoire des Lions de l'Atlas lors de cette compétition.
Depuis la 1ère CAN en 1972, les Lions de l'Atlas n'ont remporté qu'une seule édition en 1976 en Ethiopie, avant d'être 3e en 1982 au Nigéria et finalistes lors de l'édition 2004 en Tunisie. Le onze national a terminé en 4e position à deux reprises, en Egypte 1986 et en 1988 au Maroc.
La première participation des Lions de l'Atlas à la CAN a été en 1972 au Cameroun avec une équipe composée d'anciennes stars de la Coupe du monde 1970 au Mexique avec comme capitaine de sélection Driss Bamous. Lors de cette édition, le Maroc avait été éliminé dès le 1er tour. En 1974, le Maroc avait boycotté l'édition 1974 en Egypte après le mauvais arbitrage du Ghanéen Lampety en match aller des éliminatoires du mondial 1973 remporté par le Zaïre (3-0). Le Maroc avait refusé de disputer le match retour à Tétouan.
En 1976, les hommes d'Ahmed Faras avaient réussi à arracher le titre de champion d'Afrique à Addis Abeba en Ethiopie après un excellent parcours au cours duquel ils ont battu le Nigéria, le Zaïre et l'Egypte. Les Lions de l'Atlas avaient été accueilli en héros après le retour au Maroc sous la houlette du technicien Roumain Georges Maradarescu et des stars comme Baba, Abdelali Zahraoui, Abdelmajid Dolmi, Abdellah Semmat, Hassan Amchrat (Assila), Redouane Kazaz.
L'édition suivante a été ratée par l'équipe nationale. Après un grand match face à la Tunisie, représentant de l'Afrique au Mondial 1978, qui s'est soldé sur un score de parité (1-1), les Nationaux ont perdu face à l'Ouganda (3-0) avant de rentrer bredouille au Maroc. Après la déception du 9 décembre suite à la défaite face à l'Algérie à Casablanca (5-1) en éliminatoires des JO de Moscou (1980), les joueurs de l'équipe nationale ont du composer avec un autre entraineur, le Francais Juste Fontaine (buteur historique de la Coupe du monde avec 13 réalisations) assisté par Hamadi Hmidouch et Mohamed Jabrane. Cette équipe qui était composée de Badou Zaki, Ahmed Limane, Mohamed Mouh, Aziz Daydi, Mohamed Timoumi, Abdelatif Hamama, Khalid Al Abyad, Jamam Jabrane et Aziz Bouderbala ont joué le match retour perdu face à l'Algérie (3-0). Le staff de l'équipe nationale n'a pas eu suffisamment de temps pour mettre en place une équipe prometteuse en prévision de la CAN 1980 au Nigéria. En phase finale, Hmidouch et Jabrane, en l'absence de Fontaine, ont réussi un exploit en conduisant l'équipe nationale à arracher une 3ème place remportée face aux Pharaons (2-0), signés Khalid Labyad.
C'est cette même équipe qui a réussi à remporter la médaille d'or aux jeux méditerranéens en 1983 à Casablanca, a disputé les JO 1984 à Los Angeles, a été vice championne arabe en 1985 à Rabat avant de s'illustrer au Mondial 1986 à Mexico comme la première sélection africaine à avoir réussi à atteindre les 8e de finales.
Après le désistement de la Zambie, la CAF a confié l'organisation de la CAN 1988 au Maroc mais le groupe coaché par le brésilien Mehdi Faria n'a pas réussi à se qualifier pour la finale après sa défaite face au Cameroun (1-0). L'édition de Casablanca a été une déception pour les Lions de l'Atlas, après un brillant parcours au Mondial 1986.
Après une absence à l'édition 1990 en Algérie, la sélection nationale a signé une prestation médiocre au Sénégal en 1992 marquée par une élimination précoce après une défaite face à la Côte d'Ivoire (1-0) et un nul face au Zaïre.
Le Maroc a par la suite raté les éditions de 1994 à Tunis et 1996 en Afrique du Sud. La sélection A avait réussi à se qualifier pour le mondial des USA alors que l'équipe des locaux a été absente de l'édition de Tunis. La sélection nationale a repris les devants de la scène africaine sous la houlette de Henri Michel qui a conduit les joueurs nationaux à disputer la phase finale du mondial 1998 en France.
Le parcours du Maroc à la CAN du Burkina Faso s'était alors arrêté en quarts de finale après une défaite face à l'Afrique du sud, tenante du titre (2-1). Le Maroc avait fait match nul face à la Zambie (1-1) et surclassé le Mozambique (3-0) et l'Egypte (1-0) sacré champion.
La CAN 2000 au Nigéria et au Ghana n'aura pas été très bonne pour le Maroc qui a été éliminé au 1er tour après une victoire face au Congo (1-0), un nul face à la Tunisie (0-0) et une défaite face au Nigéria (2-0).
Lors de la CAN 2002 au Mali, la sélection marocaine conduite par le Portugais Amberto Cuelho n'a pas été à la hauteur des attentes du public et a été éliminée au 1er tour après un nul face au Ghana, une victoire face au Burkina Faso (2-1) et une défaite face à l'Afrique du Sud (3-1).
En 2004, les Lions de l'Atlas, coachés par Badou Zaki, ont signé une bonne participation à Tunis. Avant de se qualifier pour la finale, l'équipe marocaine a battu au 1er tour le Nigéria (1-0), le Bénin (4-0) et fait match nul face à l'Afrique du Sud (1-1).
La pire participation du Maroc à la CAN fut l'édition de l'Egypte où l'équipe nationale coachée par Mhamed Fakhir, désigné en remplacement de Philippe Troussier, a été stoppée au 1er tour sans parvenir à inscrire aucun but: nul blanc face à l'Egypte, défaite (0-1) face à la Cote d'Ivoire et nul blanc face à la Libye.
Le Maroc a par la suite disputé les éliminatoires combinées CAN/mondial 2010 sous la houlette du Français Roger Lemaire. Au début de la compétition, le Maroc a signé quatre victoires et un nul en 2008. Mais dès 2009 et la défaite à domicile face au Gabon, la série des échecs a repris après deux nuls face au Cameroun et au Togo. En juillet 2009, la FRMF s'est séparée de Lemaire pour confier la mission de mener l'équipe à Hassan Moumen. Le Maroc a perdu face au Gabon (1-3) et au Cameroun (0-2) pour sortir bredouille. Vers fin novembre 2010, la sélection nationale coachée par le belge Eric Gerets a pu se qualifier pour la phase finale de la CAN 2012 au Gabon et en Guinée Equatoriale. Les Lions de l'Atlas ont entamé la compétition par une défaite face à la Tunisie (1-2) et face au Gabon (2-3) avant d'être éliminés au 1er tour malgré la victoire face au Niger (1-0).
En éliminatoires de la CAN 2013 disputées en double confrontation aller/retour, le tirage au sort a placé le Maroc face au Mozambique. Le match aller s'est soldé par la défaite des nationaux par (2-0) et le départ d'Eric Gerets avant l'arrivée de Rachid Taoussi qui a conduit le Maroc à la qualification suite à la victoire (4-0) en match retour. En phase finale de la CAN 2013, le tirage au sort a placé le Maroc aux côtés de l'Afrique du Sud, de l'Angola et du Cap Vert. Le Maroc a entamé la compétition par un nul face à l'Angola et au Cap Vert et à l'Afrique du Sud.
En 15 éditions, les représentants du Maroc auront joué un total de 57 matchs (19 victoires, 22 nuls et 16 défaites) et ont encaissé 54 buts contre 66 buts marqués.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.