CIH BANK lance CIH PAY    «Marocains d'Algérie : Rafle au Couchant», nouveau roman de Mansour Kedidir    Voitures électriques : la Chine choisit le marché marocain pour percer en Afrique    Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc : Renforcer la résilience et la protection des migrants    Interview avec Abdesselam Idrissi : « Le commerçant et l'investisseur marocains préfèrent la justice classique»    Cours de change des devises étrangères contre le dirham du 24 janvier 2022    Environnement: Marrakech se dote d'un hôtel éco-responsable    Système normatif marocain : Une production en quête d'attractivité    Transition politique en Guinée: Après nomination des membres du CNT, les scenarii du possible    Bruxelles: Débordements lors d'une manifestation contre les restrictions anti-Covid    La US Navy saisit un navire de contrebande d'armes dans le golfe d'Oman    Un parti d'opposition dénonce la « criminalisation » de l'action politique en Algérie    TotalEnergies et Chevron se retirent de Birmanie, presque un an après le coup d'Etat    Chelsea-Tottenham : Ziyech a signé l'une de ses meilleures performances chez les Blues    Coupe d'Afrique des nations : Hakimi et Boufal, plébiscités par la CAF    Emprisonnement pour délits mineurs: des experts mettent en garde contre les coûts financiers et sociaux    Les Etats-Unis atteindront le pic d'infections au variant Omicron en février    Tunisie :Les médecins et pharmaciens de la santé publique en grève mardi    Education nationale : 196 établissements fermés à cause du Covid-19    Saïd Afifi expose «Les constellations de la Terre» à L'Atelier 21    « Les constellations de la Terre », le paysage plastique au Maroc    كأس أمم إفريقيا: مسحة فيصل فجر إيجابية ويخضع حاليا للبروتوكول الصحي المعتمد    CAN 2021 : Hakimi absent de l'entrainement collectif, Fajr seul Lion de l'Atlas confirmé positif au Covid-19    Le Polisario et la fuite en avant    Les Emirats arabes unis interceptent deux missiles lancés par les rebelles houthis    La justice britannique examine la demande d'appel de Julian Assange pour suspendre son extradition    Burkina Faso : le président Roch Kaboré arrêté par des soldats mutins    Maroc : mais où sont passées les abeilles ?    António Guterres a clairement désigné les parties concernées par le dossier du Sahara    Journée internationale de l'éducation 2022 : l'INDH dresse un bilan d'étape    Neuf individus interpellés dans une affaire de falsification et de trafic de drogue, dont 2 policiers    Les températures attendues ce lundi 24 janvier 2022    La revue de presse du lundi 24 janvier    Edito : Courage de réformer    Le temps qu'il fera ce lundi 24 janvier 2022    Drâa-Tafilalet : l'INDH contribue à la réalisation de 978 unités du préscolaire entre 2019 et 2021    Un club de Premier League courtise Sofyan Amrabat    L'Algérie nie le report du sommet arabe, annoncé pourtant en mars par Tebboune    CAN2021 / Burkina Faso-Gabon (1-1) : Les Burkinabé en quart après les tirs au but (7-6)    Mondial (Qatar-2022). Vahid Halilhodžić : «Le match contre la RD Congo, ce sera du 50-50»    Le rappeur Gims compte redemander la nationalité française    Selon « Enjeux stratégiques », la communauté mondiale condamne fermement l'enrôlement d'enfants soldats par le polisario    La femme marocaine traditionnelle à l'honneur    Invité d'Info Soir, Rachid Benzine dit tout sur son nouveau livre « Voyage au bout de l'enfance » (Vidéo)    Magazine : Saïd Afifi, âme de déconstruction massive    L'Humeur : Quand échoppe trouve carouble à son battant    Novak Djokovic veut jouer l'Open d'Australie en 2023    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des eurodéputés disent « non » à la résolution hostile au Maroc
Publié dans Le Site Info le 10 - 06 - 2021

Des députés européens de différents groupes politiques se sont érigés, ce jeudi à Strasbourg, contre l'initiative de certains de leurs collègues visant à faire passer une résolution hostile au Maroc.
Cette résolution controversée, qui a divisé le Parlement européen puisqu'elle n'a pas recueilli l'adhésion escomptée, a été boycottée par plus de la moitié des membres de l'hémicycle qui ont estimé inopportun et irréfléchi d'antagoniser un partenaire aussi important pour l'Union européenne que le Maroc.
« J'ai eu du mal à soutenir cette résolution et j'ai voté contre. Je ne suis pas sûr qu'elle est à prendre au sérieux car elle est basée sur un fatras de fakenews », a souligné l'eurodéputé tchèque Tomáš Zdechovský dans une déclaration.
« Cette résolution est contreproductive pour la relation entre le Maroc et l'Espagne », a-t-il expliqué.
Le Maroc, a-t-il ajouté, « a depuis longtemps été notre partenaire fiable et sérieux. Pour l'Union européenne, il a été un des meilleurs partenaires en Afrique. Et c'est la raison pour laquelle je n'ai pas voulu soutenir cette résolution », a-t-il insisté.
L'eurodéputée belge Frédérique Ries a pour sa part exprimé son rejet de cette résolution qui ne sert pas les intérêts de l'Europe.
« J'ai voté contre cette résolution qui fait tout, sauf appeler à la désescalade », a-t-elle expliqué dans une déclaration similaire.
Elle a affirmé que « le bon sens aurait voulu que le Parlement appelle l'Espagne et le Maroc à renforcer leur coopération. Au lieu de cela, la résolution met au pilori notre partenaire stratégique marocain et reste muette sur les responsabilités des forces de l'ordre espagnoles dans les violences rapportées par les ONG – et pour lesquelles la justice espagnole a ouvert une enquête ».
Et d'ajouter qu' »une diplomatie efficace et pragmatique est tout sauf une diplomatie incendiaire. Ce texte, au contraire, et jusqu'à son titre, est une faute ».
L'eurodéputé Ilhan Kyuchyuk a pour sa part fustigé la politique migratoire de l'Union européenne qui n'est pas à la hauteur des défis actuels, notant qu' »au lieu de chercher la confrontation, il faut chercher comment renforcer la coopération ».
Réfutant toute européanisation de la crise bilatérale avec l'Espagne, il a affirmé que « les désaccords bilatéraux entre partenaires proches doivent être réglés par le dialogue diplomatique ».
Il a mis en avant à cet égard les efforts du Maroc dans la coopération migratoire, saluant la décision du Royaume sur le règlement définitif de la question des mineurs non accompagnés en Europe.
« «Notre partenariat stratégique ne doit pas être compromis. Nous devons apaiser la situation en reprenant le dialogue bilatéral » , a-t-il ajouté.
Même son de cloche auprès de l'eurodéputé danois Søren Gade qui a affirmé, dans une déclaration, avoir rejeté ce texte parce qu'il ne reflète pas le caractère fiable et étroit des relations entre le Maroc et l'UE.
« J'ai décidé de ne pas voter en faveur du texte. Je pense que c'est important d'avoir des relations fiables et étroites entre le Maroc et l'Union européenne », a-t-il affirmé.
La voie de la sagesse a également raisonné chez l'eurodéputé français Dominique Riquet qui estime que « cette résolution, au moment où la situation se normalise, n'est pas de nature à apaiser les choses ».
Il estime qu' »il n'est pas justifié de tendre les relations avec le Maroc qui reste un partenaire capital de l'Europe en Afrique à tous les plans : immigration, sécurité, économie... « .
Cette relation privilégiée, a-t-il insisté, « doit être au contraire approfondie et renforcée ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.