Salé / Conseil communal: Mobilisation de 14 MMDH pour le renforcement des infrastructures    Rabat-Salé-Kénitra : Accompagnement des associations en matière de démocratie participative    Haro sur les erreurs du passé !    Casablanca : 7ème édition de la Journée de consultations médicales gratuites    Mondial2022: Apothéose historique du Maroc contre la Belgique    Mondial 2022 / Belgique vs Maroc (0-2) : Les Lions de l'Atlas auteurs d'un exploit monumental et historique    Mondial 2022: les Lions de l'Atlas s'offrent les Diables Rouges (2-0)    Dakar abritera du 11 au 13 décembre la 54è Assemblée générale de l'AFRAA    Covid-19: nouveau bilan du ministère de la Santé    Prisons : le nombre de détenus en France atteint un record inédit    Covid-19 au Maroc : 101 nouvelles infections et aucun décès ce dimanche    Silence assourdissant dans les ruelles de Rabat    Japon : La Moroccan Night célébrée à l'ambassade du Maroc    Mourad Fedouache vainqueur du prime final de Dream Artist de 2M    Le Costa Rica surprend et s'impose face au Japon    Le Parlement arabe examine les développements de la situation en palestine    Maroc - Belgique : le onze de départ des Lions de l'Atlas    Rabat, capitale du patrimoine culturel immatériel mondial du 28 novembre au 3 décembre    France : 49.3, l'article qui muselle l'Assemblée Nationale    Le Tourisme reconnecte Marocains et Israéliens    Mort d'un casque bleu marocain en République centrafricaine: Le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU expriment leurs condoléances au Royaume    Maroc – Belgique: la compo des Lions de l'Atlas    Migration : Les entrées irrégulières en Europe au plus haut depuis 2016    Précieux conseils de connaisseurs pour investir au Maroc    Voici les prévisions météorologiques pour dimanche 27 novembre 2022    Femmes: Le MEF adhère à la campagne contre la violence    Spoliation immobilière. Le ministère de l'Intérieur muscle son dispositif de lutte contre le phénomène    Niamey: le président du Niger reçoit Ryad Mezzour, porteur d'un message du roi Mohammed VI    Italie: une dizaine de personnes disparues après un glissement de terrain    Investissement. Saâd Bendidi vers la passe de trois    Rapatriement de mineurs marocains: Le juge décide de poursuivre Mateos et Deu    Niger-Maroc: Mohamed Bazoum reçoit un message du Roi Mohammed VI    Attijariwafa bank lance son nouveau Business Game « Attijari Startup Game »    Mondial-2022: l'Argentine bat le Mexique (2-0) et se relance    Magazine : Décibels, ouïe c'est cela    Exposition : La Terre mère de Wafaa Mezouar    Arts de la scène : Riche dérive casablancaise    Mouvement populaire. Mohamed Ouzzine succède à Mohand Laenser (vidéo)    Armement : Le Maroc négocie avec la Chine une commande de missiles    Chakib Benmoussa reçu par les autorités maliennes    Covid-19: le bulletin du samedi sur la situation épidémiologique    France : le 49.3 ou la lente agonie de la démocratie parlementaire    Parution de l'ouvrage « Le Maroc, Israël et les Juifs marocains » de Jamal Amiar    Ouzzine élu nouveau secrétaire général du MP    Le coût global de la violence à l'égard des femmes est estimé à 2,85 MMDH    La mise en vente des armes aux USA est une « très mauvaise idée », selon Biden    « Lalla Moulati » : Neta Elkayam chante pour les femmes    Festival Handifilm. « Le cinéma comme levier d'autonomisation » au cœur de la 15e édition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des eurodéputés disent « non » à la résolution hostile au Maroc
Publié dans Le Site Info le 10 - 06 - 2021

Des députés européens de différents groupes politiques se sont érigés, ce jeudi à Strasbourg, contre l'initiative de certains de leurs collègues visant à faire passer une résolution hostile au Maroc.
Cette résolution controversée, qui a divisé le Parlement européen puisqu'elle n'a pas recueilli l'adhésion escomptée, a été boycottée par plus de la moitié des membres de l'hémicycle qui ont estimé inopportun et irréfléchi d'antagoniser un partenaire aussi important pour l'Union européenne que le Maroc.
« J'ai eu du mal à soutenir cette résolution et j'ai voté contre. Je ne suis pas sûr qu'elle est à prendre au sérieux car elle est basée sur un fatras de fakenews », a souligné l'eurodéputé tchèque Tomáš Zdechovský dans une déclaration.
« Cette résolution est contreproductive pour la relation entre le Maroc et l'Espagne », a-t-il expliqué.
Le Maroc, a-t-il ajouté, « a depuis longtemps été notre partenaire fiable et sérieux. Pour l'Union européenne, il a été un des meilleurs partenaires en Afrique. Et c'est la raison pour laquelle je n'ai pas voulu soutenir cette résolution », a-t-il insisté.
L'eurodéputée belge Frédérique Ries a pour sa part exprimé son rejet de cette résolution qui ne sert pas les intérêts de l'Europe.
« J'ai voté contre cette résolution qui fait tout, sauf appeler à la désescalade », a-t-elle expliqué dans une déclaration similaire.
Elle a affirmé que « le bon sens aurait voulu que le Parlement appelle l'Espagne et le Maroc à renforcer leur coopération. Au lieu de cela, la résolution met au pilori notre partenaire stratégique marocain et reste muette sur les responsabilités des forces de l'ordre espagnoles dans les violences rapportées par les ONG – et pour lesquelles la justice espagnole a ouvert une enquête ».
Et d'ajouter qu' »une diplomatie efficace et pragmatique est tout sauf une diplomatie incendiaire. Ce texte, au contraire, et jusqu'à son titre, est une faute ».
L'eurodéputé Ilhan Kyuchyuk a pour sa part fustigé la politique migratoire de l'Union européenne qui n'est pas à la hauteur des défis actuels, notant qu' »au lieu de chercher la confrontation, il faut chercher comment renforcer la coopération ».
Réfutant toute européanisation de la crise bilatérale avec l'Espagne, il a affirmé que « les désaccords bilatéraux entre partenaires proches doivent être réglés par le dialogue diplomatique ».
Il a mis en avant à cet égard les efforts du Maroc dans la coopération migratoire, saluant la décision du Royaume sur le règlement définitif de la question des mineurs non accompagnés en Europe.
« «Notre partenariat stratégique ne doit pas être compromis. Nous devons apaiser la situation en reprenant le dialogue bilatéral » , a-t-il ajouté.
Même son de cloche auprès de l'eurodéputé danois Søren Gade qui a affirmé, dans une déclaration, avoir rejeté ce texte parce qu'il ne reflète pas le caractère fiable et étroit des relations entre le Maroc et l'UE.
« J'ai décidé de ne pas voter en faveur du texte. Je pense que c'est important d'avoir des relations fiables et étroites entre le Maroc et l'Union européenne », a-t-il affirmé.
La voie de la sagesse a également raisonné chez l'eurodéputé français Dominique Riquet qui estime que « cette résolution, au moment où la situation se normalise, n'est pas de nature à apaiser les choses ».
Il estime qu' »il n'est pas justifié de tendre les relations avec le Maroc qui reste un partenaire capital de l'Europe en Afrique à tous les plans : immigration, sécurité, économie... « .
Cette relation privilégiée, a-t-il insisté, « doit être au contraire approfondie et renforcée ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.