Afrique du Sud: 58 blessés dans un accident de bus    Mobilité propre : De nouvelles dispositions applicables en 2022 et en 2023    Grâce Royale au profit de 510 personnes à l'occasion de l'Aïd Al Mawlid Annabawi    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Aquaculture : Agadir Haliopôle Cluster accompagne les start-up innovantes    Agadir : Démantèlement d'une bande de trois malfrats, dont une jeune femme    Ali Bensaad : «Le discrédit du régime algérien, qui se désagrège, est tel qu'il rejaillit sur l'image de tout le pays. Il est l'homme malade du Maghreb»    Covid-19 : Le Maroc et la Mauritanie coopèrent dans le domaine de la recherche    Le pass vaccinal obligatoire dès jeudi dans les espaces publics et pour se déplacer    Les 100 ans de Georges Brassens.. Un souffle de poésie et de musicalité joyeuse parcourt la ville de Sète    Un responsable marocain sur le gazoduc Maghreb-Europe (GME) : «Nous ne le laisserons pas rouiller»    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Femmes sur le marché du travail : Les chiffres inquiétants du HCP    Le gouvernement adopte le projet de budget de l'Etat pour 2022    Sahara : Irina Tsukerman dénonce un lobbying douteux contre le Maroc et soutient la légitimité et la crédibilité de la voix de Tamek    Irak: Le responsable d'un attentat meurtrier en 2016 arrêté    Aïd Al Mawlid Annabaoui - Le Prophète Sidna Mohammed « As-Sadiq Al-Amin » : Un illustre modèle    Covid-19: une nouvelle vague de contamination reste probable    Un trafic international de cocaïne démantelé en Belgique, 27 arrestations    Port Tanger Med: Mise en échec d'une grande opération de trafic international de drogue et saisie d'une tonne et 355 kg de cocaïne    Le premier ministre polonais fustige un «chantage» de l'UE, qui souhaite protéger ses «valeurs»    Projet de loi des Finances 2022 : 245 milliards d'investissement public, 3,2% de croissance anticipée    Le WAC domine et s'incline, le Raja s'impose face aux Libériens de LPRC Oilers    Prémices d'une nouvelle guerre civile au Liban ?    Examen des Orientations générales du PLF pour l'année budgétaire 2022    La CGEM décline son software    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    «Osmoses», nouvelle exposition de Hiba Baddou    «J'utilise le fantastique pour raconter, pour voir la réalité avec un autre angle»    Penser le visage avec Emmanuel Levinas    Le PLF2022 table sur un taux de croissance de 3,2 pc et un déficit budgétaire de 5,9 pc du PIB    Arabie Saoudite : Levée des restrictions liées au Covid-19    Coiffe saoudienne... à l'anglaise    Béni Mellal-Khénifra : Exposition collective... aux couleurs de l'automne    L'Opinion : Du sécuritaire à l'humanitaire    Daech et les Talibans : un casse-tête ou une menace ?    Couture : Maison Sara Chraibi divulgue sa collection printemps-été 2022    Faux printemps arabes    Casablanca : Nabila Rmili annonce une vaste campagne de nettoyage    Covid-19. Colin Powell, secrétaire d'Etat sous George W. Bush, est décédé    Para-basket : L'OCS accède à la première division du Championnat national    Les villes les mieux équipées en guichets automatiques bancaires    Face aux résistances des vieux briscards : Les Pionniers!    Relations Maroc-Mali : Interview exclusive avec Abdoulaye Diop, ministre malien des Affaires étrangères    Ligue des champions /2ème tour « aller » : Le Wydad risque de se faire balancer vers la Coupe de la CAF !    «Te Amo» : Nouveau tube de Khaoula Moujahid    Maroc: ce qui va changer dans le secteur de la Santé    Laâyoune-Sakia El Hamra : Avortement de trois tentatives d'immigration clandestine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Résolution hostile au Maroc: El Malki préside une réunion d'urgence
Publié dans Le Site Info le 11 - 06 - 2021

Le Bureau de la Chambre des représentants et les Présidents des groupes et le groupement parlementaire ont regretté que le Parlement européen soit instrumentalisé par quelques eurodéputés qui font fi du partenariat important entre le Maroc et l'Union européenne et que les instruments de partenariat et les mécanismes d'interaction entre les institutions législatives européennes et marocaines ne se soient pas réunis ni activés.
Lors d'une réunion d'urgence tenue, jeudi soir, sous la présidence de Habib El Malki, président de la Chambre des Représentants, le Bureau de la Chambre et les Présidents des groupes et le groupement parlementaire ont tenu à saluer les nombreux eurodéputés, de différents groupes politiques et de différentes nationalités, qui n'ont pas soutenu cette démarche conflictuelle, indique la première chambre dans un communiqué.
Ils ont également remercié les instances parlementaires panarabes et panafricaines pour leur solidarité avec le Maroc et leur rejet de l'instrumentalisation du Parlement européen dans une crise bilatérale entre l'Espagne et le Maroc, ajoute la même source.
La Chambre des représentants rejette les nombreuses dispositions inappropriées contenues dans le texte de cette résolution et dénonce ses arrière-pensées, souligne le communiqué, précisant qu'il est évident qu'il s'agit d'une manœuvre pour détourner l'attention d'une crise politique entre le Maroc et l'Espagne, une tentative vaine d'européaniser une crise bilatérale dont la genèse est connue et dont les responsabilités sont bien définies.
« La crise maroco-espagnole est liée à l'attitude et aux actes de l'Espagne sur la question du Sahara marocain, cause sacrée de la Nation marocaine, de toutes ses institutions et de ses forces vives », met en avant la même source.
Lors de cette réunion, les membres du Bureau de la Chambre et les Présidents des groupes et le groupement parlementaire ont également discuté de l'adoption par le Parlement européen, jeudi, d'une résolution non législative relative aux mineurs non accompagnés et la question migratoire, note le communiqué, relevant qu'ils ont dénoncé le contenu de cette résolution contenant de nombreuses contrevérités.
Ils ont ainsi, poursuit-on de même source, souligné que le registre du Maroc en matière de lutte contre l'immigration irrégulière est connu et reconnu et que les chiffres sont là pour en attester.
« Depuis 2017, la coopération migratoire a permis l'avortement de plus de 14000 tentatives de migration irrégulière, le démantèlement de 5000 réseaux de trafic et l'empêchement d'innombrables tentatives d'assaut », a-t-on mis en relief.
De plus sur la question des mineurs non accompagnés, indique la chambre des représentants, le Maroc était à l'avant-garde de cette question avec plusieurs Etats membres de l'Union européenne concernés, en demandant sa résolution dès 2018.
Plus récemment, le roi Mohammed VI a réitéré ses Hautes Instructions à ce sujet aux ministres de l'Intérieur et des Affaires étrangères pour le règlement définitif de cette question, sachant que les blocages sont essentiellement dus à la complexité des procédures au niveau des pays européens concernés, souligne le communiqué.
S'agissant de la référence dans le texte de la résolution à la ville de Sebta, le Bureau de la Chambre des Représentants et les Présidents des groupes et le groupement parlementaire réitèrent le statut juridique de cette ville marocaine occupée.
Selon le communiqué, le Parlement européen se positionne à contre-courant d'une reconnaissance unanime du statut du Maroc et de son rôle dans la coopération migratoire, ajoutant qu'aucune agence onusienne (UNICEF, OIM, Haut-commissariat aux Droits de l'Homme...), ni rapporteur indépendant, ne se sont prononcés sur la question des mineurs marocains ou sur une quelconque violation des engagements internationaux du Royaume.
« Bien au contraire, la Commission européenne et le Service européen pour l'Action extérieure, se sont amplement félicités des décisions prises par les autorités marocaines de procéder au rapatriement des mineurs marocains dûment identifiés. Ils ont aussi souligné le rôle clé du Maroc dans la coopération migratoire, poursuit-on.
Le Bureau de la Chambre des Représentants et les Présidents des groupes et le groupement parlementaire, tout en dénonçant l'activisme de certains eurodéputés, continueront à travailler avec leurs partenaires européens dans le cadre du respect mutuel et des intérêts supérieurs du Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.