Préservation de la biodiversité: La fondation OCP soutient le Sénégal    Le Maroc dément tout contact avec la "république autoproclamée de Donesk"    Plus de 2,6 MMDH pour la réhabilitation des établissements scolaires en 2022    La météo pour ce mardi 28 juin 2022    Coup d'envoi à Rabat de la 21ème édition du Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels "Tbourida"    JM Oran 2022 : Pour suivre Algérie – Maroc ce mardi    Sahara : L'ONU reste prudente sur une nouvelle tournée de De Mistura    Maroc : Saisie de 67 kg de cocaïne au port de Tanger ville    Evénements de Nador-Mellilia : Une délégation du CNDH sur place    Migration clandestine : L'UE coopère avec le Maroc et l'Espagne pour comprendre le drame de Melillia    Baraka à Tanger pour parler eau, énergie et sécurité alimentaire (VIDEO)    Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels "Tbourida" : Coup d'envoi, à Rabat, de la 21ème édition    Affaire Brahim Saadoun: le Maroc dément tout contact avec les séparatistes du Donbass    Le Maroc dément tout contact avec la « république autoproclamée de Donesk », non reconnue ni par le Royaume ni par les Nations Unies    Le Maroc prend part à la réunion de préparation du Forum du Néguev    Etablissements scolaires. Plus de 2,6 milliards de dirhams en 2022 pour leur réhabilitation    Le Stade Marocain (hommes) et Chabab Khénifra (dames) remportent le titre    Le Maroc bat la l'Egypte 5-2 et file en finale    Collectivités territoriales: les recettes fiscales en hausse à fin mai    Une haute délégation militaire maroco-américaine visite l'hôpital de campagne à Taliouine    Le G7 annonce durcir ses sanctions contre Moscou    Le RCOZ retrouve espoir, le MCO en danger    573 individus interpellés pour leur implication présumée dans des actes de fraude et autres affaires    Casablanca : 1er Forum africain du théâtre social    Technologie GPON : ce qu'il faut savoir…    Melilla : Plus de 60 migrants déférés devant les tribunaux de Nador    Covid-19: 715 nouveaux cas et 03 décès en 24H    Aéronautique : Spirit AeroSystems lance au Maroc la production des composants de fuselage    « Roh El Mellah », le savoir faire juif transmis aux artisans    Maroc. Africa Motors lance officiellement la marque automobile Chery    Une ministre israélienne brille en caftan marocain (PHOTOS)    Khouribga / 21ème édition du Festival des Abidat Rma : Art vivant et patrimoine éternel    El Jadida / Moussem Moulay Abdellah Amghar : 3600 cavaliers et 500.000 visiteurs sont attendus    Migration: Des ambassadeurs africains expriment leur disposition à collaborer avec le Maroc    Migration illégale: Sanchez qualifie le Maroc de "partenaire stratégique" qui se bat contre les mafias internationales    Infrastructure: Biden annonce une initiative mondiale de 200 milliards $    Contrôle de l'immigration illégale : Sanchez salue les efforts déployés par le Maroc    Coupe arabe U20 : Les Lionceaux de l'Atlas hérite du groupe 6    Maroc : Six nouveaux monuments historiques d'El Jadida inscrits patrimoine national    Latifa Akharbach plaide pour un dialogue inclusif et égalitaire à Sofia    Tourisme : Rabat mise sur son attractivité culturelle    Festival Gnaoua : La 24ème édition à partir du 22 juin 2023 à Essaouira    6,17 millions DH accordés à 14 festivals    L'AMIC publie son rapport sur l'impact du capital-investissement au Maroc    Algérie: séisme de magnitude 5,1 près d'Oran, panique générale    La récession serait inévitable pour certains pays, prévient la Banque mondiale    Cannabis médicinal: l'expérience israélienne rayonne à Casablanca    Météo: les prévisions du lundi 27 juin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Omar Hilale à l'ambassadeur d'Algérie: « Vous avez raté une occasion de vous taire »
Publié dans Le Site Info le 13 - 05 - 2022

Le chef de la délégation algérienne au séminaire du C24, qui se tient actuellement à Sainte Lucie, Nadir El Arabaoui a perdu ses nerfs et s'en est pris à Bahiya Ghalla, Vice-Présidente de la région Dakhla Oued Eddahab, dans les premiers mots de son discours, et ce pour avoir évoqué la situation des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf, en Algérie.
En réponse à cette tentative d'intimidation et aux mensonges et provocations de l'ambassadeur d'Algérie à l'ONU sur la question du Sahara marocain, l'ambassadeur représentant permanent du Maroc à l'ONU, Omar Hilale l'a recadré de manière magistrale en mettant à nu ses élucubrations et en prenant à témoin les participants au séminaire au sujet de l'attaque pitoyable contre Ghalla.
« M. l'ambassadeur, vous avez raté une occasion de vous taire et vous avez raté votre première participation au C24 », a d'emblée déclaré Hilale. « Demander à Madame Ghalla qui représente-t-elle ? Je vais vous le dire. Elle représente les centaines de milliers de citoyens du Sahara attachés à leur marocanité. Elle représente, également, 20.000 Sahraouis femmes, hommes, enfants, cousins, frères et mères séquestrés chez vous dans les camps de Tindouf, » a-t-il ajouté, en indiquant que « si l'Algérie ne veut pas qu'elle soit évoquée, elle n'a qu'à libérer ces populations et les laisser rentrer chez elles au Maroc ».
Responsabilisant directement l'ambassadeur d'Algérie devant l'ensemble des participants, Hilale a déclaré : « Ce que vous venez de faire s'appelle du terrorisme intellectuel, comme vous avez toujours l'habitude de faire là où vous passez ».
Battant en brèche les contrevérités du diplomate algérien sur le soi-disant statut d'observateur de son pays sur le dossier du Sahara marocain, le diplomate a ironisé qu'il s'agit, encore une fois, « de fake news », car l'Algérie est partie principale à ce différend régional, comme elle l'a elle-même toujours revendiqué. « Je voudrais vous ramener à l'histoire, au cas où vous vous intéressez à l'histoire de votre pays ou si vous ignorez l'histoire de votre diplomatie : Dans une lettre adressée par votre Représentant permanent à New York, le 19 novembre 1975 au Conseil de Sécurité, il y écrit noir sur blanc +qu'outre l'Espagne, en tant que puissance administrante, les parties concernées et intéressées dans l'affaire du Sahara occidental sont l'Algérie, le Maroc et la Mauritanie+. À l'époque, l'Algérie ne mentionnait même pas le +polisario+ », a-t-il lancé.
Poursuivant son argumentaire, Hilale a confronté le diplomate algérien aux preuves irréfutables de la responsabilité première de l'Algérie : « Vous dites que vous n'êtes pas partie, pourquoi vous financez le +polisario+ ? Vous dites que vous n'êtes pas partie, pourquoi vous armez le +polisario+? Vous dites que vous n'êtes pas partie, pourquoi vous négociez au nom du +polisario+? Vous dites que vous n'êtes pas partie, pourquoi vous menez une campagne diplomatique et politique pour le +polisario+? Vous dites que vous n'êtes pas partie, pourquoi vous avez rappelé votre ambassadeur à Madrid parce qu'elle a pris position en faveur de l'Initiative d'autonomie ? Vous dites que vous n'êtes pas partie, pourquoi vous menez des démarches auprès de chaque pays qui change de position sur le Sahara marocain ? Qui a combattu à Amgala ? Ce sont les soldats algériens qui ont été fait prisonniers. Qui a proposé la partition du Sahara marocain ? C'est l'Algérie ? Pourquoi la frontière maroco-algérienne est fermée et vous conditionnez son ouverture par la question du Sahara ? C'est la seule frontière fermée dans le monde, entre deux pays frères, arabes musulmans, parlant la même langue. Voilà les preuves irréfutables pourquoi vous êtes partie prenante et non observateur », s'est exclamé le Représentant permanent du Maroc auprès de l'ONU.
Corrigeant l'ambassadeur algérien, Hilale lui a déclaré qu'il ne connait même pas les dates des batailles que l'Algérie a perdues au Sahara, dont celle d'Amgala, qui s'est déroulée en 1976 et non en 1963, comme il a avancé, ajoutant que plus d'une centaine de soldats algériens ont été capturés par les Forces Armées Royales et remis au CICR qui les a ramenés en Algérie. Ce qui constitue une nouvelle preuve implacable de l'implication directe de l'Algérie dans le différend régional sur le Sahara marocain, a-t-il souligné.
Ajoutant une autre preuve de l'implication algérienne dans le dossier du Sahara marocain, Hilale a rappelé que dans un acte inhumain, l'Algérie a expulsé, au lendemain de la Marche verte, 35.000 Marocains, séparant les enfants de leurs mères et pères. « C'est ça la fraternité ? Autant de drames familiaux par rétorsion à la Marche verte », a conclu l'ambassadeur marocain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.