ONU : Plus de 60 jeunes marocains participent à New York à l'initiative "Future we Want"    Compteur Coronavirus : 121 nouveaux cas positif, un seul décès en 24H    Premier League : Haaland ouvre son compteur pour City, United déjà dans le dur    Météo Maroc: les températures en baisse ce lundi    Renault met le paquet sur l'électrique en France, quid du Maroc ? (VIDEO)    Baignade dans les fontaines à Fès: ce qu'a décidé le conseil communal    À Rabat, un mouvement de contestation contre les «défaillances» du CCME le 11 août    Ammouta de retour au Wydad?    Marocains, il est temps d'économiser l'eau !    Visas Schengen: les Marocains dépités    Motsepe se félicite de la belle réussite de la WAFCON    Date limite de consommation: les autorités sanitaires redoublent de vigilance    Oualidia : pourquoi c'est une destination incontournable pour les vacances    Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara signe un décret accordant la grâce présidentielle à Laurent Gbagbo    Mer de Chine : Pékin annonce des manoeuvres près des Corées    El Jadida : Coup d'envoi du Moussem Moulay Abdellah Amghar    Rabat : La 1ère édition du « Rab'Africa Summer Festival » continue jusqu'au 14 août    Halte aux actes de vandalisme!    Amallah vois double    Mondiaux juniors: Le Marocain Benyazide remporte le bronze du 3000 m steeple    Réunion constitutive du Congrès scientifique universitaire sur les droits de l'Homme    Ukraine. Amnesty international épinglée en Ukraine    Maroc : Partis et ONG dénoncent l'agression israélienne à Gaza    Tunisie : Mise en échec de trois tentatives de migration clandestine    Covid-19 au Maroc : 121 nouvelles infections et 1 décès ce dimanche    Cyberattaque : le site web de la FSDM piraté par un hacker algérien    Festival Al Fida National de théâtre, un souffle de renouveau pour le théâtre    Hommage appuyé à cinq grandes figures du 7ème art marocain    Ligue 1 / Clermont vs PSG (0-5) : Achraf Hakimi buteur    Des plages de poésie à la Cité des Alizés...    Le Maroc suit avec une vive inquiétude la grave détérioration de la situation dans la bande de Gaza    Gaza: le bilan passe à 31 morts dont six enfants    Lasaad Dridi, nouvel entraîneur de l'Olympique Khouribga    Ain Leuh: Ouverture du 21è Festival national d'Ahidous    Vidéo. Eliminatoires CAN beach-soccer (Maroc-Côte d'Ivoire): La sélection ivoirienne se retire    Températures prévues pour le lundi 08 août 2022    Rabat: Le nouveau parking souterrain Bab Chellah ouvre ses portes au public    Regain de tension entre Israël et le Jihad islamique à Gaza : le Maroc préoccupé    Le chanteur français Daniel Lévi n'est plus    L'Humeur : Deux feux, deux mesures    Eté : Le bronzage, une obsession mauvaise pour la santé    Le Sénégal accuse la police canadienne d'avoir «sauvagement tabassé» une de ses diplomates    12C de l'OMC : Quels intérêts économiques pour le Maroc et l'Afrique ?    Céréales: cinq nouveaux cargos quitteront l'Ukraine dimanche    Magazine : Les Frères Jackfruit, Atlas attitude et Souss system    Gaza : Le Maroc suit avec une vive inquiétude la grave détérioration de la situation et appelle à éviter davantage d'escalade    Elon Musk accuse Twitter de "fraude"    La revue de presse du samedi 6 août    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Gazoduc Nigéria-Maroc: Benkhadra fait le point sur le projet à Bruxelles
Publié dans Le Site Info le 01 - 07 - 2022

Les études du gazoduc Maroc-Nigéria, un projet hautement stratégique pour le développement et la souveraineté énergétique du continent africain, avancent dans de ''très bonnes conditions'', a affirmé, ce vendredi à Bruxelles, la directrice générale de l'Office national des hydrocarbures et des mines du Maroc (ONHYM), Amina Benkhadra.
''Ce mégaprojet, né de la vision de SM le Roi Mohammed VI et pour lequel un accord a été signé en mai 2017 pour conduire les études de faisabilité et les études d'ingénierie entre l'ONHYM et la NNPC (Nigerian National Petroleum Corporation), avance de manière appropriée'', a indiqué Benkhadra, qui intervenait lors d'une table-ronde sur le projet de ce gazoduc, dans le cadre de la 33ème session extraordinaire du Crans Montana Forum Africa.
L'ONYHM et la NNPC travaillent en ''synergie totale'', a-t-elle assuré, mettant l'accent sur les étapes franchies par le projet, depuis son lancement au cours de la visite officielle du roi Mohammed VI, en décembre 2016 à Abuja, et la signature de l'accord y afférent, le 10 juin 2018, lors d'un déplacement à Rabat du président nigérian, Muhammadu Buhari.
''L'étude de faisabilité a été achevée en 2018 et nous avons décidé de passer à l'étude FEED (Front-End Engineering design) principale en deux étapes : La pré-FEED et la main FEED. La Pré-FEED a été achevée en 2019 et elle a permis d'assurer les grands éléments de la rentabilité du projet, et nous sommes depuis le mois de mai 2021 sur l'étude d'ingénierie détaillée, qui permet de préparer tous les dossiers et tous les aspects techniques, mais aussi managériaux, financiers, légaux et commerciaux pour aller à la décision finale d'investissement'', a-t-elle détaillé.
Relevant que l'étude actuelle se passe de manière ''très positive'', elle a souligné l'importance de ''l'adhésion de la CEDEAO au projet, laquelle a donné son accord en 2020 pour qu'il y ait un seul projet de gazoduc sur la côte ouest africaine''.
''L'étude suit son cours dans de très bonnes conditions et nous espérons être au rendez-vous de ce projet hautement stratégique et très important pour l'intégration économique et sociale de notre continent'', a souligné la directrice générale de l'ONHYM.
Et d'ajouter que ''toutes les synergies possibles ont été prises en compte pour assurer la convergence optimale de ce gazoduc'', relevant que ''les problématiques environnementales sont partie intégrante de notre démarche, ainsi que toutes les questions d'offre et de demande de chacun des pays et les aspects liés à la sécurité des installations''.
Mettant l'accent sur les avantages de ce gazoduc, Benkhadra a expliqué que ''ce projet d'envergure continental va permettre d'accélérer l'électrification d'un certain nombre de pays de la côte ouest africaine, favoriser le développement industriel et agricole de la région, qui a de grandes richesses naturelles et qui pourrait être développée de manière plus rapide grâce à l'accès à une énergie à bas coût, assurer une intégration régionale considérable du continent, améliorer la vie de la population, réduire le torchage de gaz et développer l'exportation du gaz vers l'Europe''.
Ayant l'ambition d'être un catalyseur de développement de la côte ouest africaine, avec seize pays concernés (treize pays atlantiques et trois pays enclavés), ce projet va impacter 340 millions de personnes dans la région, permettre de connecter 5400 milliards de mètres cubes de gaz et intégrer les économies de pays avec un PIB cumulé de 670 billions de dollars, a précisé Benkhadra.
Ce projet est d'autant plus stratégique dans le contexte actuel de la guerre en Ukraine, qui a amplifié le besoin de l'Europe à diversifier ses approvisionnements en gaz, a-t-elle fait remarquer, notant que le gazoduc Maroc-Nigeria constitue à cet égard une opportunité pour l'Europe.
''Projet intégrateur, ce méga projet est de nature à être soutenu par les institutions financières et les parties prenantes, multilatérales et bilatérales'', a-t-elle conclu.
Placée autour de la thématique »le monde à l'heure de la souveraineté économique de l'Afrique'', le forum crans Montana Africa a invité des personnalités africaines pour échanger avec des hauts représentants des institutions européennes, d'organisations internationales, ainsi qu'avec des autorités officielles et milieux d'affaires du monde.
Trois jours durant, cette session extraordinaire du forum discute de la construction d'un nouveau partenariat Afrique-Europe, des défis sécuritaires, du renforcement des systèmes de santé publique, du financement de l'investissement public et de la place de la femme africaine est dans la lutte pour la sécurité alimentaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.