Mdiq-Fnideq: les efforts se poursuivent pour circonscrire l'incendie de la forêt « Kodiat Tifour » (sources locales)    Cours des devises du mercredi 17 août 2022    A l'initiative du CRI : Souss-Massa se mobilise pour «Ouled Leblad»    Jerada : Trois personnes mortes asphyxiées dans un puits de charbon    Chtouka Aït Baha à l'heure du salon provincial de l'artisanat    Maroc : Azembay, un projet immobilier et touristique qui vire aux péripéties judiciaires    Huelva : Caixabank refuse d'enquêter sur la fraude à l'assurance visant des saisonnières marocaines    Le SG de l'ONU jeudi en Ukraine pour une rencontre avec Zelensky et Erdogan    Jeux de la solidarité islamique : Cinq médailles de bronze pour le Maroc    Algérie-Espagne : Les relations commerciales toujours suspendues    Accidents de la circulation: 20 personnes décédées et 2.244 autres blessées    Forêt    Casablanca : Kidnapping, séquestration et viol : 10 ans de prison ferme pour un jeune voyou    Saisie de cocaïne à Rabat et d'ecstasy à Meknès    Jerada: trois morts par asphyxie au dioxyde de carbone dans un puits d'extraction de charbon    Découverte macabre à Fkih Ben Salah    La revue de presse du mercredi 17 août    Intérieur: vaste mouvement des agents d'autorité touchant 43% de l'effectif    Tunisie: la nouvelle constitution adoptée à près de 95% des voix    Automobile : Le Maroc importe 1,1% de voitures espagnoles en 2021    Mouvement de mutation dans les rangs des agents d'autorité, 1.819 agents concernés    Universités marocaines : Grandes absentes du Classement de Shanghai    «La Marocanité du Sahara, une vérité incontestable, le plan d'autonomie, un choix stratégique»    La tribu Ouled Dlim réitère son engagement au processus de développement régional    Au moins 50 morts depuis juin au Nigeria    L'armée se retire du Mali après plus de neuf ans d'intervention    Dossier Spécial: Fête du Trône 2022    En attendant fin novembre prochain...    Programme PRIM : 5 projets en matière de migration sélectionnés dans l'Oriental    Un film brésilien remporte le Léopard d'Or    La pièce « Al Majdoubia » de Sami Saâdallah remporte le Grand Prix    Le Maroc prépare son dossier de candidature    Abdallah Bouhamidi: Quand le vélo devient un moyen de mesure du degré de la civilisation    Casablanca / Film éducatif : « La dernière vague » décroche le Grand Prix    Khadija El Bidaouia rassure ses fans et garde espoir (VIDEO)    La Turquie annonce le départ de 5 navires supplémentaires de céréales ukrainiennes    20e édition de L'Boulevard : Le Tremplin du 23 au 25 septembre au R.U.C Casablanca    Crise sino-américaine : Mise en garde US contre les manœuvres chinoises "irresponsables"    Football : le tirage au sort de la Botola Pro D1 et D2 le 19 août    Tournoi feu Ahmed Ntifi : L'Oriental accueille la 34ème édition    Lions de l'Atlas. Adil Ramzi: «Je contacterai Ziyech, une fois nommé adjoint de Regragui»    Ligue des champions de la CAF (Dames) : L'AS FAR exemptée des éliminatoires zonales en cours (Agadir)    Immigration clandestine: L'UE alloue 500 millions d'euros pour soutenir le Maroc    Le jury du Prix international Booker 2023 présidé par la Franco-marocaine Leïla Slimani    Hakim Ziyech toujours une priorité d'Erik ten Hag    Kitesurf : La 7ème édition de «Dakhla Downwind Challenge» se poursuit jusqu'au 20 août    Afrique du Sud: Jacob Zuma bataille contre son renvoi en prison    Le Celtic pense toujours a Ryan Mmae    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Moody's change la perspective du Maroc de « négative » à « stable »
Publié dans Le Site Info le 04 - 07 - 2022

L'agence de notation financière américaine Moody's vient de relever à « stable » la perspective attachée à la note Ba1 du Maroc, attestant de la résilience de l'économie nationale face à la pandémie de Covid-19 et la qualité de la gestion des finances publiques.
Ce changement de perspective de « négative » à « stable » reflète la reprise du PIB réel aux niveaux pré-pandémiques et la capacité de gestion de crise par le gouvernement démontrée pendant la pandémie de Covid-19, a indiqué l'agence américaine dans sa nouvelle analyse.
« L'amélioration des performances en matière de gouvernance renforce les attentes de Moody's selon lesquelles le gouvernement sera en mesure de mettre en œuvre un assainissement budgétaire progressif qui stabilise le ratio d'endettement et les comptes budgétaires », a-t-elle expliqué, ajoutant que cette situation permettrait aussi de maintenir la stabilité sociale face à l'exposition du Maroc au choc des prix des denrées alimentaires et énergétiques provoqué par la guerre en Ukraine.
Selon Moody's, la confirmation de la note Ba1 reflète la résilience économique du Maroc, notamment traduite par l'accumulation d'importantes réserves de changes couvrant six mois d'importations à fin 2021, fournissant ainsi un tampon pour absorber l'impact du choc mondial des prix des matières premières.
L'agence américaine relève, par ailleurs, que le profil de crédit est restreint à cause d'un niveau d'endettement des administrations publiques plus élevé que la médiane des Etats souverains notés Ba, ajoutant que le plafond de la monnaie locale reste à Baa1, trois crans au-dessus de la note souveraine, reflétant des institutions prévisibles et un faible risque de vulnérabilité externe, contrebalancé par une large empreinte du secteur public.
Moody's a en outre indiqué que le plafond en devises étrangères à Baa2, un cran en dessous du plafond en monnaie locale, reflète des risques de transfert et de convertibilité relativement modestes malgré l'existence de contrôles des capitaux.
L'agence de notation a, de même, fait observer que les mesures ciblées d'investissement et de soutien ont permis un retour du PIB aux niveaux pré-pandémiques, précisant qu'après avoir ralenti à 2% en 2022 en raison de graves conditions de sécheresse et de l'impact économique négatif d'une inflation élevée, la croissance annuelle moyenne du PIB devrait converger vers 3% à 3,5 % d'ici 2025.
"Le bilan des politiques macroéconomiques cohérentes mises en œuvre ces dernières années et pendant la pandémie se reflète dans l'amélioration des indicateurs d'efficacité du gouvernement enregistrés dans les Indicateurs de gouvernance mondiaux, qui étayent l'évaluation de Moody's sur l'amélioration du profil de gouvernance du Maroc", a encore indiqué l'agence de notation américaine.
Elle a relevé également que la capacité de gestion de crise du gouvernement démontrée pendant la pandémie se reflète dans les taux de vaccination contre le coronavirus relativement élevés par rapport aux pays de la région, la mise en œuvre de mesures financières pour étendre le soutien aux ménages du secteur informel outre le renforcement du filet de sécurité sociale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.