Le Maroc félicité par l'Union Africaine    Cours des devises du mardi 16 août 2022    HCP. 3 chômeurs sur 10 sont des jeunes    Carburant : baisse importante des prix entre le 1er juillet et le 15 août (Infographie)    PLF 2023. Etat social et justice fiscale    Afrique du Sud: Jacob Zuma bataille contre son renvoi en prison    Incendie à Cabo Negro: décès de trois sapeurs-pompiers    Job    La revue de presse du mardi 16 août    Météo: les prévisions du mardi 16 août    Le Celtic pense toujours a Ryan Mmae    Birmanie: Aung San condamnée à 6 ans de prison supplémentaires pour corruption    Cabo Negro : déclenchement d'un incendie dans la zone forestière    Hospitalisée, Ahlam Zaimi s'adresse à ses fans    Soutien citoyen. «Touche pas au policier !»    Incendie d'une église au Caire : le Souverain présente ses condoléances au président égyptien    Mohamed Al Turk demande pardon à Dounia Batma (PHOTO)    Célébration du sacre de la RSB en Coupe du Trône    Première femme à diriger une sorba féminine à Sidi Bennour    « Phénomène des groupes musicaux » à Hay Mohammadi    Evolution du coronavirus au Maroc. 38 nouveaux cas, 1 263 491 au total, lundi 15 août 2022 à 15 heures    OPCVM : Actif net sous gestion de 555,84 MMDH à fin juillet    William Ruto élu président du Kenya    CAN Maroc-2023 (U23) : Le tirage au sort des éliminatoires prévu le jeudi au Caire    Washington exclut le dégel de fonds afghans    Le roi félicite la présidente de l'Inde qui fête aujourd'hui son indépendance    Maroc-UE: 500 millions d'euros pour faire barrage aux harragas    Réaménagement gouvernemental : la majorité est-elle en danger ?    "Dakhla Downwind Challenge" : Coup d'envoi de la 7ème édition    Le Souss-Massa doté d'un Comité de migration    Reprise du procès de Zuma concernant sa libération pour raison médicale    Des parlementaires américains à Taïwan, la Chine relance ses manoeuvres    Le dessin de presse orphelin : Jean-Jacques Sempé tire son dernier trait [Par Belaïd Bouimid]    «Khalliki mâaya» initie le premier album d'Ayoub El Haoumi    5ème concours BIC Art Master Africa: La soumission se poursuit jusqu'au 31 août    Beach Korfball : Le 1er Championnat du monde les 19 et 20 août à Nador    Jeux de la solidarité islamique: Participation marocaine : Mi-figue, mi-raisin    Le parcours atypique d'Amine Salama force le respect    Carburants : Nouvelle baisse des prix à la pompe    La récupération d'Oued Eddahab, une étape riche en nobles valeurs de patriotisme    Le Maroc félicité par le CPS pour la réussite de la formation destiné aux observateurs électoraux de l'UA    La Bourse de Casablanca débute dans le vert    Coupe Davis: Le Maroc s'offre l'Algérie et le billet du Groupe ll    23ème festival cèdre universel du court-métrage à Ifrane    Le vaccin contre la Covid-19 aurait moins d'effets secondaires chez les femmes enceintes    La météo pour ce lundi 15 août    Tanzanie : La Fondation Mohammed VI des Ouléma remet les prix de la 3e édition du concours coranique    Polisario : Bachir Mustapha Sayed tacle Brahim Ghali sur la «guerre contre le Maroc»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Economie du sport au Maroc: ce que préconise le CESE pour la développer
Publié dans Le Site Info le 06 - 07 - 2022

Le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Ahmed Réda Chami, a appelé, ce mercredi à Rabat, à la transformation de toute stratégie nationale du sport en une politique publique opérationnelle inscrite dans une loi-cadre.
« Il est important d'instaurer un cadre organisationnel adapté basé sur une refonte de la loi relative à l'éducation physique et aux sports, en identifiant tous les facteurs qui bloquent actuellement la mise en œuvre de ce chantier », a souligné Chami lors d'un atelier de restitution dédié à la présentation de l'avis du Conseil intitulé « L'économie du sport: un gisement de croissance et d'emplois à mettre en valeur ».
La pratique d'une activité sportive constitue un moyen sans égal pour l'inclusion sociale, a-t-il fait savoir, expliquant que pour faire de l'économie du sport au Maroc un levier de développement, il faut remédier en premier lieu au faible nombre de pratiquants qui ne dépasse pas un million pour les personnes inscrites dans des clubs.
Une réalité qui renvoie à l'importance des autres déterminants de cette économie, a soulevé le président du conseil, citant, à cet égard, le poids du sport dans le système scolaire et universitaire, le niveau de performance des élites sportives, la disponibilité des infrastructures sportives et de l'encadrement, de l'aménagement du temps de travail et de l'éducation et de la formation.
Selon lui, l'absence d'une analyse détaillée du volume d'activités et des objectifs de la pratique du sport au Maroc ne permet toutefois pas de relever les types de profils des pratiquants au Maroc.
Par conséquent, a soutenu Chami, il demeure assez difficile de catégoriser la population marocaine pratiquante en compétiteurs à la recherche de performance dans un cadre de compétition, en amateurs, avec une pratique orientée vers le loisir mais pouvant être intensive ou en occasionnels, qui pratiquent irrégulièrement et rarement, estimant que la disponibilité de telles informations permettrait de guider et de cibler les populations concernées chacune par des politiques publiques appropriées.
Le président du CESE a, par ailleurs, mis l'accent sur la faiblesse de la participation de la femme marocaine dans les activités sportives, ainsi qu'à une présence très limitée dans le domaine sportif, en tant que pratiquantes ou dans les autres métiers du sport, faisant observer que de nombreux événements ont été mis en place ces dernières années par le ministère de tutelle pour sensibiliser les femmes aux pratiques sportives, mais également attirer leur intérêt pour assister et participer à ce type d'évènements.
Élaboré dans le cadre d'une auto-saisine, l'avis du CESE sur l'économie du sport a pour objectif de proposer des pistes de transformation à même d'accroître la contribution du secteur du sport à la création de richesse et d'emploi et d'en faire une locomotive économique et sociale pour le Royaume.
Voici donc en trois points clés les recommandations du CESE pour la promotion de l'économie sportive:
1. Changer la perception des Marocains envers le sport :
– Communiquer sur le sport et son intérêt ;
– Détecter les talents dès le bas âge ;
– Concevoir une stratégie de formation et d'accompagnement pour les métiers du sport ;
– Développer l'intérêt des femmes pour le sport et en leur ouvrant les possibilités de participation effective ;
– Concevoir un référentiel, impliquant toutes les parties prenantes, afin de protéger les athlètes, particulièrement les femmes, contre le harcèlement dans le sport.
2 . Instaurer un cadre organisationnel adapté :
– Améliorer le cadre juridique et réglementaire ;
– Faire des collectivités territoriales les principaux acteurs de la promotion du sport ;
– Conditionner le développement des infrastructures ;
– Mettre en place de modèles de gestion faisant appel à des contrats types ;
– Instaurer l'obligation de disposer d'informations sur les impacts économiques préalablement à l'organisation de tout évènement sportif ;
– Développer un système d'information territorial et national en concertation avec l'ensemble des acteurs concernés ;
– Encourager le tourisme sportif ;
– Développer la recherche et développement dans le domaine du sport.
3 . Structurer l'activité sportive et professionnaliser le sport au Maroc
– Accompagner la transformation des clubs du statut d'association à celui de société ;
– Veiller à la mise en place d'un statut pour les sportifs professionnels et les sportifs de haut niveau ;
– Améliorer la capacité des clubs, ligues et fédérations à générer davantage de recettes ;
– Lancer un programme d'appui et de financement, qui ciblerait les jeunes entrepreneurs ;
– Combattre l'informel dans le secteur du sport.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.