Pegasus : le corps du délit, ce grand absent    Justice : Voici les nouveaux procureurs du Roi et présidents de la Cour d'appel    Chambres professionnelles/élections : dans le Souss-Massa, le RNI ratisse large    Automobile: 107 383 unités écoulées à fin juillet, selon l'AIVAM    Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme. La Douane sensibilise sur les nouvelles dispositions de lutte    OMPIC. Un bilan 2020 positif et une feuille de route bien affûtée    Agro-alimentaire: Bonnes performances à l'export en 2021    En Algérie, «le meilleur système de santé au Maghreb et en Afrique» s'effondre    Comment se préparer aux Jeux Olympiques ? Une expérience de deux médecins anciens champions sportifs    JO-2020: Le programme du jeudi 5 août 2021    Covid-19 : Le théâtre national Mohammed V suspend ses activités    Covid-19. Les Etats-Unis classe le Maroc comme pays à risque élevé pour les voyageurs    Covid-19 : le théâtre national Mohammed V procède à un arrêt provisoire ses activités    Mohamed Amine Kihal ou la prédilection pour les rôles à dimension psychologique    Variant Delta. Ces dernières données permettant de mieux cerner la dangerosité du virus    Législatives 2021: la candidature de Saad Eddine El Otmani entérinée    Andrea Cozzolino salue le message royal de réconciliation avec l'Algérie    Question de littérature : Les nouveaux auteurs sont-ils sous le seuil de la pauvreté littéraire ?    Elections : Pour un pluralisme politique dans les médias    Armement : Le Maroc s'apprête à acquérir 22 hélicoptères d'attaque turcs    CRDH : Soulaiman Raissouni se trouve «dans un état très stable»    Un an après les explosions de Beyrouth, les besoins des enfants restent critiques (UNICEF)    Campagne électorale et médias : La Haca rappelle les règles du jeu    Traitement Covid-19 : Entre forte demande et pénurie    Entreprenariat : La BAD lance une garantie de transaction en faveur des PME africaines    Covid-19 : Israël renforce les restrictions sanitaires    Ouvert jusqu'au 12 août : L'appel à projet de Madaëf éco 6 Al Hoceima sur les rails    Edito : XXIème    Covid-19 : Le pic épidémique attendu dans les prochains jours    Maroc/Météo: Temps assez chaud sur le Sud-Est et les plaines intérieures et stable ailleurs, ce mercredi 4 août    Finale de l'Euro 2020 : la fédération anglaise visée par une procédure disciplinaire de l'UEFA    ONU : Les accusations généralisées contre les travailleurs humanitaires au Tigray sont "injustes"    Covid : Vaccination obligatoire à New York pour aller au restaurant, dans les salles de spectacle et de gym    Israël membre observateur au sein de l'UA : revers majeur pour Ramtane Lamamra    Liban: un enfant sur trois traumatisé un an après l'explosion (ONU)    L'ex-président de la CAF, Issa Hayatou, suspendu un an de toute activité relative au football par la FIFA    Tunisie: Saied poursuit la purge des ministres et les arrestations de députés    Attaque du pétrolier israélien: Washington pour une «réponse collective», Téhéran répondra à tout «aventurisme»    Visa for Movie Rabat: Une énième manifestation artistique reportée    Elections professionnelles. Le rendez-vous du 6 août    Tokyo 2020/Athlétisme: Le Marocain Soufiane Boukentar éliminé du 1er tour de 5.000 m    Parution. Le Manifeste: un voyage au bout des risques    JO-2020 / 3000 m steeple : Soufiane El Bakkali, un champion en or    Merci Soufiane    JO 2020. Abdellatif Sadiqui qualifié pour les demi-finales du 1500 m    Visite guidée: voyage au cœur du Marrakech de l'art (Partie II)    Dalsinky, l'artiste qui réunit sculpture et peinture (Interview)    L'actrice Fatima Regragui n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Maroc pourrait être le berceau de l'humanité, selon une découverte scientifique (VIDEO)
Publié dans Le Site Info le 07 - 06 - 2017

Au Maroc, des restes de cinq individus datant d'environ 315 000 ans ont été trouvés. Cette découverte scientifique capitale pourrait repousser de 100 000 ans l'âge de notre espèce. Selon l'équipe internationale qui a réalisé cette découverte, elle attesterait de l'origine “panafricaine” de notre espèce.
Il y a environ 315 000 ans, vivait au Maroc le plus ancien représentant connu de notre espèce, Homo sapiens. Cette découverte est le fruit du travail d'une équipe internationale dirigée par Jean-Jacques Hublin (Institut Max-Planck d'anthropologie évolutionniste de Leipzig et Collège de France) sur le site marocain de Djebel Irhoud. Jusqu'à aujourd'hui, les fossiles les plus anciens avaient été découverts en Afrique du Sud et de l'Est. Les premiers ossements humains reconnus comme anatomiquement modernes avaient été trouvés en Ethiopie et avaient moins de 200.000 ans.
A Paris, mardi 6 juin, Jean-Jacques Hublin, lors d'une conférence de presse au Collège de France, a déclaré : “Notre idée est qu'en fait, l'émergence de l'homme moderne est plus ancienne encore, et qu'il s'agit d'un phénomène panafricain”. Il se réjouit que le Maroc se retrouve “au centre des débats sur l'origine de l'homme actuel”, rapporte Le Monde.
Jean-Jacques Hublin organise, en 2004, une coopération scientifique avec Abdelouahed Ben-Ncer, son ancien collègue du laboratoire d'anthropologie de Bordeaux, professeur à l'Institut national des sciences de l'archéologie et du patrimoine à Rabat. Afin de dégager le site et d'assurer les datations, l'institut de Leipzig finance l'enlèvement de 200 m3 de blocs de pierre, “ce qui coûte le plus cher en archéologie”, note Abdelouahed Ben-Ncer.
Les ossements de cinq individus, dont un adolescent et un enfant de 7 à 8 ans, ont été exhumés. Des éclats de silex brûlés permettent d'établir des datations par thermoluminescence. La résonance de spin électronique, une autre méthode, pointe la même période ancienne de 315 000 ans. “Quand nous avons reçu les premières dates, nous avons été incroyablement secoués », se souvient Jean-Jacques Hublin. Cela va changer les manuels sur l'origine humaine”, ajoute-t-il.
Certains scientifiques réfutent cette datation mais Yves Coppens déclare: “C'est une très belle découverte, qui semble confirmer un foyer africain pour l'origine humaine”.
Le visage de ces premiers humains “n'était pas différent de celui de n'importe qui dans le métro”, dit Jean-Jacques Hublin.
Des données scientifiques supplémentaires doivent être recherchées: “Nos collègues marocains sont sollicités par des équipes anglo-saxonnes”, ajoute M. Hublin. Abdelouahed Ben-Ncer précise: “Après une interruption pour publier ces résultats, on espère, inch'allah, reprendre rapidement la campagne de fouilles !”. Le Djebel Irhoud n'a probablement pas dit son dernier mot.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.