Les contrôleurs aériens suspendent leur grève    Ahmed Réda Chami : « Le Maroc est fortement engagé sur la voie de l'utilisation des transports réduisant l'empreinte carbone »    Devoxx Morocco. Au delà des lignes de code, les développeurs innovent    Nador: Mise en service d'un centre d'Hémodialyse et un centre d'Oncologie    Au Maroc, l'inflation accélère à 7,8 % sur un an, nouvelle baisse de la consommation    Mondial de football pour amputés : L'équipe nationale ne jouera pas les demi-finales    Sous le Haut patronage du Roi Mohammed VI, 14ème édition du Festival de la mode en Afrique à Rabat pour promouvoir le secteur    Le Maroc réagit au démenti de l'ambassade de France sur la censure de l'interview de Ferhat Mehenni sur CNews    Education: le statut des enseignants-cadres désormais uniformisé à travers un décret    Messi fait une annonce fracassante pour le Mondial au Qatar (VIDEO)    Photos. Voulez-vous louer la villa de Diam's à Marrakech ?    Consécration des tables rondes et renouvellement du mandat de la MINURSO    Détournement de fonds à la mairie de Marrakech: le verdict est tombé pour l'ancien maire    Football : la candidature Maroc-Espagne-Portugal au Mondial 2030 otage de la mémoire courte européenne ?    Fustal : La liste des joueurs convoqués pour les matchs amicaux Maroc-Brésil    Bourse de Casablanca: Clôture dans le vert    Migration : L'Union européenne souligne «l'engagement fort» du Maroc    Covid-19/Maroc : 135 cas actifs à l'échelle nationale (0.01%)    Inflation: une nouvelle rallonge budgétaire de 12 MMDH (Conseil de gouvernement)    Le Maroc et l'Arabie Saoudite concluent un accord de transport aérien    Casablanca : Halte aux charrettes à traction animale !    Standard&Poor's plus optimiste que la Banque Centrale    Le Conseil de gouvernement approuve un projet de décret déterminant l'organisation du ministère de la justice    [Vidéo] Alger: tentative de suicide d'un policier    La chaine CNews mise à nu après l'annulation d'une émission consacrée au leader du MAK, Ferhat Mehenni    Mohamed Mehdi Bensaid à l'AG de la FAAPA: «Une nouvelle Afrique se dessine»    À Alger, un policier harcelé par sa hiérarchie tente de se suicider    Botola: découvrez le programme de la 5ème journée    Championnat arabe de cyclisme sur piste (1ère journée) : Le Maroc remporte trois médailles, dont deux en or    Mondial de football pour amputés: le Maroc écrase l'Argentine et file en quarts (VIDEO)    Le capitaine Ibrahim Traoré officiellement nouveau président du Burkina Faso    Symposium de l'eau à Casablanca: Focus sur l'efficacité et la sécurité hydriques au Maroc (VIDEO)    Annie Ernaux remporte le prix Nobel de littérature 2022    Quand la numismatique nous raconte l'Histoire !    Fès : Enquête judiciaire contre un policier accusé d'attentat à la pudeur sur une mineure    L'OPEP+ réduit considérablement la production de pétrole    Mondial féminin U17 : Le Maroc s'incline face à son homologue chilienne en match amical    Sécurité : Une délégation de l'OTAN s'est rendue au Maroc    Décès de 66 d'enfants en Gambie: l'OMS ouvre une enquête concernant 4 sirops contre la toux    Exposition « Regard à travers l'art» : Une invitation à l'observation et à la révélation    Une 3ème édition à l'espace Toro et pour tous les goûts    250 cavaliers au 16ème Festival de tbourida à Inezgane    Cacao. La Côte d'Ivoire maintient son leadership    Rabat, Casablanca, Marrakech, Tanger...des températures assez douces ce jeudi    Khaled Nezzar. Le grand comploteur contre le Maroc serait agonisant    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce jeudi 6 octobre 2022    Mathafi : lancement du programme d'initiation à l'art    Le Maroc et la France appelés à préserver leur relation et à la projeter face aux nouveaux défis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Istiqlal : Rajoy séchera la réunion de l'IDC à Marrakech
Publié dans Le Soir Echos le 06 - 10 - 2010

Une absence qui sonne comme une riposte du chef du Parti popular à la lettre de Abbas El Fassi à l'occasion de la visite de Rajoy à Mélilia, le 16 septembre dernier.
En l'absence du leader de la droite espagnole, c'est une délégation de second rang qui représente le PP.
mohamed jaabouk
L'Istiqlal accueille les 8 et 9 octobre à Marrakech les partis de l'Internationale démocratique du centre. Mais sans la présence de Mariano Rajoy, le leader de la droite espagnole, affirment des médias espagnols s'appuyant sur des sources au sein du PP. Ce sera alors, un sérieux revers pour la diplomatie partisane de l'Istiqlal.
Une absence qui sonne comme une riposte du chef du Parti popular à la lettre de Abbas El Fassi à l'occasion de la visite de Rajoy à Mélilia, le 16 septembre dernier. Dans la missive du secrétaire général de l'Istiqlal, le ton était virulent et la condamnation était au centre de la lettre d'El Fassi. Avec notamment des propos du genre: «provocation» pour qualifier la visite de Rajoy au préside occupé de Mélilia, «rejet total» et de réclamer l'ouverture d'un dialogue entre le Maroc et l'Espagne afin de «mettre un terme à l'occupation de Sebta et Mélilia».
Dans sa lettre, il a souligné à son homologue du PP qu'«au Parti de l'Istiqlal, nous exprimons notre profond regret et notre rejet total de cette visite provocatrice quels qu'en soient les motifs et les objectifs. C'est une visite qui constitue une atteinte criarde à la dignité et au sentiment national et porte préjudice aux sentiments profondément enracinés chez l'ensemble des composantes et catégories du peuple marocain».
Et d'ajouter avec la même verve que cette visite «contraste avec l'esprit d'amitié et les principes de bon voisinage, de respect mutuel et d'amitié entre les royaumes du Maroc et d'Espagne, en plus du fait qu'elle est de nature à ternir le climat cordial qui prévaut entre les deux pays».
Abbas El Fassi concluait en réitérant son appel : «Nous appelons à la nécessité de s'engager dans un dialogue serein et responsable en vue de mettre un terme à l'occupation des villes de Sebta et Melilia et des îles voisines spoliées, selon une vision d'avenir prenant en compte les intérêts communs des deux pays et la communauté de destin des deux peuples». La missive de Abbas El Fassi n'a reçu aucune réponse de la direction du Parti popular à moins de considérer l'absence du chef de la droite espagnole comme une réponse à la lettre du secrétaire géneéral de l'Istiqlal. Seul Mariano Rajoy, une fois à Mélilia, a tenu devant les journalistes qui l'accompagnaient lors de son déplacement à Mélilia, des propos empreints de diplomatie, mentionnant qu'il «ne voulait pas de polémique avec le Maroc» et ce qui unit le Maroc et l'Espagne est «plus important que ce qui les sépare». Des propos vite transformés en victoires par le quotidien L'Opinion qui titrait dans un article de son édition du 18 septembre dernier : «Mellilia occupée : Mariano Rajoy met de l'eau dans son vin».
En l'absence du leader de la droite espagnole, c'est une délégation de second rang qui représente le PP. Elle comprend : Jorge Moragas, coordinateur de la présidence et des relations internationales du PP, connu pour ses positions en faveur du Polisario, il a d'ailleurs visité les camps de Tindouf en 2004, Ana Pastor, députée et responsable de la politique sociale, et Antonio Lopez-Isturiz, eurodéputé et secrétaire général du parti populaire européen (PPE).
Réunion de Marrakech
Le parti de l'Istiqlal a rejoint l'Internationale démocratique du centre en 2004.
A l'image de l'International socialiste, elle regroupe des formations politiques dites de droite.
L'Istiqlal appartient-il pour autant à cette catégorie ? Alors que ses principaux alliés politiques sont de gauche : l'USFP de Abdelwahed Radi et le PPS de Nabil Benabdellah. Si Mariano Rajoy, le chef du Parti popular espagnol, séchera le rendez-vous de Marrakech, la formation que dirige Abbas El Fassi pourra se consoler de la présence des représentants de 75 formations politiques qui font partie de l'Internationale démocratique du centre dont notamment celles de Pier Ferdinando Casini, le leader des démocrates chrétiens en Italie, David Bakradz, le président du Parlement de Géorgie, Gloria Arroyo, l'ancienne présidente des Philippines et Wilfred Martens, ex-Premier ministre belge.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.