Les Etats-Unis réaffirment que l'initiative marocaine d'autonomie au Sahara est "sérieuse, crédible et réaliste"    Macron – Al Jazeera : une campagne de communication dans les médias arabes pour apaiser la tension ?    Coronavirus : nouvelles mesures restrictives à Al Hoceima    L'industrie parapharmaceutique : un nouveau filon de la politique marocaine d'import-substitution    Etude marocaine : La détection des anticorps dans les échantillons de sérum est plus importante que celle de l'ARN viral    Le premier interprète de James Bond, Sean Connery, est décédé    Média algérien : Abdelmadjid Tebboune souffrirait de sérieux problèmes cérébraux    PLF2021: Budgets sectoriels, démarrage de la valse des ministères    Fitch ratings. El Othmani prend pour (son Investment) grade    Marocains du monde : des concertations pour étudier les moyens de fournir un logement    Grippe saisonnière: Vaccin, vers un remake de la « piraterie » dans les aéroports?    Taxe de solidarité. Elle est où la justice sociale?    Résidents étrangers au Maroc : Des titres de séjour de nouvelle génération    Attentat de Nice: une deuxième personne placée en garde à vue    Sahara marocain : La France appelle à ne pas entraver le trafic commercial et civil à Guerguerat    Clusters dans les mosquées: la mise en garde d'un responsable    Disneyland Paris. Une fermeture qui annonce un autre confinement début 2021    Températures prévues pour le samedi 31 octobre 2020    Météo : ciel dégagé au Maroc ce samedi 31 octobre    La DGSN lance une nouvelle génération des titres de séjour des étrangers résidant au Maroc    Etude. Ces signes astrologiques les plus intelligents    Impôt sur les sociétés : une chute de 27,76% des recettes en 2021    Sahara marocain : Le Conseil de sécurité renouvelle pour une année le mandat de la MINURSO    Le Maroc signe deux accords de coopération avec le Rwanda    Vidéo : Profil de l'auteur tunisien de l'attentat de Nice (vidéo)    Turquie : la nostalgie du Califat    La journaliste Kaima Belouchi endeuillée    Raja-Zamalek : la date des demi-finales a été fixée    Coronavirus : Cristiano Ronaldo est négatif    Le Gabon réitère son appui à la marocanité du Sahara    Fonds Central d'Intervention pour les Urgences Humanitaires : Le Maroc, membre du Groupe consultatif    Réseau FCA Morocco : La Continentale s'implante à Dar Bouazza    Coronavirus : Ahmad Ahmad testé positif (CAF)    Le Qatar va sanctionner l'auteur des frottis forcés à l'aéroport de Doha    La 17ème édition du festival des Andalousies Atlantiques d'Essaouira sera virtuelle    Safae et Hanae répondent à la femme prétendant être leur vraie mère (VIDEO)    Algérie : Une économie au bord de la banqueroute    Dialogue libyen : les efforts marocains salués par le Parlement arabe    1ère édition de «Talents Africains» : Attijariwafa bank allie les jeunes et compétences pour l'avenir du continent    Malaisie. Mahathir veut tuer des millions de Français    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Ligue des champions : Le Real échappe au pire    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le patrimoine a son université
Publié dans Le Soir Echos le 18 - 10 - 2011

Casamémoire lance la première édition de l'Université populaire du patrimoine. Il s'agit d'un cycle de conférences, ouvert à tous, autour du patrimoine national. La première conférence a lieu ce mardi à La Maison de l'UMT à Casablanca.
Fidèle à sa vocation, l'association Casamémoire lance une nouvelle initiative, visant la promotion du patrimoine. Il s'agit de l'Université populaire du patrimoine. Une série de conférences mensuelles est prévue au programme de cette manifestation, ouverte à tous et sans conditions d'accès.
« Cette initiative s'intègre dans la continuité des Journées du patrimoine, qui célébrera sa 4e édition en 2012. Notre objectif est de susciter l'intérêt des gens à l'importance du patrimoine, à sa sauvegarde et à son développement. L'idée est d'initier les gens au patrimoine de leur ville. L'Université populaire s'adresse également à ceux qui se passionnent pour le patrimoine et l'architecture, notamment les étudiants des écoles d'architecture», note Laure Augereau, architecte et chef du projet Mutual Heritage à Casamémoire.
Selon cette dernière, l'idée d'organiser cette Université populaire a émergé à la suite de la formation des volontaires – des Journées du patrimoine – qui ont accompagné les visiteurs dans leur découverte des monuments historiques. À travers cette nouvelle initiative, Casamémoire ambitionne de former des promoteurs du patrimoine
historique et culturel du Maroc.
De grands spécialistes attendus
« Notre but est d'offrir à ceux qui s'intéressent au patrimoine les moyens d'enrichir leurs connaissances dans le domaine. Les conférences sont bilingues en français et en arabe. Elles seront suivies de débats », poursuit cette responsable de l'ONG.
Même le choix du lieu qui va abriter les conférences n'est pas fortuit : La maison de l'UMT (Union marocaine du travail) à Casablanca, qui n'est autre que l'ancienne Résidence générale de France au Maroc. Un lieu chargé d'Histoire.
Par ailleurs, des sorties sur le terrain seront organisées, mais exclusivement pour les plus assidus. La première conférence se tient ce mardi 18 octobre. Le thème portera sur la notion de patrimoine. L'intervenant, Aomar Akerraz, directeur de l'Institut national des sciences de l'archéologie et du patrimoine (Insap) abordera le volet historique et l'émergence des notions « monument historique » et « bien commun ». De 100 à 150 personnes sont attendues à cette conférence, initiée en collaboration avec l'Institut français, l'Unesco Maroc, l'Ecole supérieure d'architecture de Casablanca et le Comité marocain du Conseil international des monuments et des sites. Outre les experts nationaux, des spécialistes américain, français, italien prendront part aux débats.
Casablanca, patrimoine mondial ?
Les participants se pencheront également sur le projet d'inscription de Casablanca sur la liste des sites classés Patrimoine mondial de l'Unesco. Pour rappel, Casamémoire fait de cette inscription de la Ville blanche son cheval de bataille. Cependant, la demande devrait être faite par le ministère de la Culture auprès de l'organisation onusienne.
À ce jour, aucune notice explicative n'a été déposée par le département de Bensalem Himmich. L'association Casamémoire déplore « le manque de volonté du ministère ». « Nous sommes en train de préparer un dossier technique qui comprend notamment l'inventaire des sites historiques à protéger et à inscrire Patrimoine mondial. Il sera prêt d'ici à février prochain», poursuit Laure Augereau. Par ailleurs, le programme de cette première Université populaire du patrimoine prévoit des conférences autour des thèmes respectifs du « patrimoine architectural maghrébin à l'époque moderne » et de « l'architecture moderne à Casablanca et au Maroc ».
Les participants se pencheront également sur les méthodologies et les outils permettant d'interpréter un monument dans son ensemble. Au total, cette première édition comprendra huit conférences. Casamémoire veut faire de cet événement une tradition annuelle. L'ONG voit grand. Elle ambitionne de décliner ce concept à Tétouan. Des discussions, indique notre source à l'association, sont en cours avec l'Ecole supérieure d'architecture pour soutenir les organisateurs dans cette opération.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.