Officiel: un pass vaccinal « provisoire » dès la première dose    La RAM reprend ses vols à destination du Canada dès le 29 octobre    Le Maroc autorise les vols exceptionnels vers le Royaume-Uni    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 22 octobre 2021 à 16H00    Sahara Marocain: Alger doit prendre part aux tables rondes, tranche l'ONU    Chambre des représentants : séance plénière le 25 octobre consacrée aux questions orales    Rendez-vous de L'Opinion : A bâtons rompus avec Habboub Cherkaoui (Vidéo)    Botola Pro D1 / WAC-OCS (1-0) : Le Wydad vainqueur en fin du match!    Amical : L'Espagne bat le Maroc en match de préparation à la CAN féminine    Zoom: La guerre du football    Moscou dément tout «refroidissement» dans les relations avec Rabat    Sahara : Le Qatar réitère son soutien à la souveraineté marocaine    Gouvernement régional andalou : « Le Maroc, un partenaire privilégié de l'Espagne »    Vaccination : Les personnes souffrant d'allergies peuvent recevoir un certificat de contre-indication    Selon le rapport "perspectives économiques régionales", du FMI, la reprise post-covid va se renforcer au Maroc    Faut-il continuer à s'endetter ?    Deuxième édition du Global Women Summit à Dakhla    Les députés obligés de présenter le pass vaccinal pour accéder au Parlement dès lundi    Le Maroc agit pour la stabilité politique en Libye    Région. L'investissement au cœur des actions du CRI Marrakech-Safi    Le Maroc d'aujourd'hui n'est pas le Maroc d'hier    Elections 2021: Dépôt des comptes des campagnes électorales dans un délai de 60 jours à compter de la date de l'annonce officielle des résultats    Economie verte : Un nouveau chapitre s'écrit    Tanger-Tétouan-Al Hoceima en quête de nouvelles opportunités d'investissement    Préparatifs de la journée africaine des droits d'auteur : La musique hassanie comme choix du BMDA    Reprise des vols vers le Canada en provenance du Maroc dès le 29 octobre    Trafic international de drogue : Interpellation de 4 individus à Errachidia    Université dans les prisons: La 9ème édition lancée à Salé    INDH : Remise de bus scolaires à Taza    Suite à la suspension des vols avec le Royaume-Uni : L'ONMT déploie sa task force sur le World Travel Market    Nigéria : 30 élèves enlevés libérés    France : Le complotiste Rémy Daillet en garde à vue pour projets de coups d'état et d'attentats    Ivan Rioufol : «Le régime algérien s'est épargné l'introspection, il en vient à voir la France comme un pays conquis»    Etats-Unis- Maroc : Inauguration d'une tour de descente en rappel en faveur des Forces Spéciales de la Marine Royale    [ Interview exclusive ] A bâtons rompus avec le patron du BCIJ    Sommet Afrique-France: Ne surtout pas mourir de honte    Rencontre de la Fondation Brensthurst-Oppenheimer avec «Bayt Dakira» à Essaouira : une symbiose spatio-temporelle    Don Bigg clash cash les rappeurs algériens    Célébration : La symbolique culturelle des fêtes religieuses    Philosophie : Alexandre Koyré, du monde clos à l'univers infini    Foulane Bouhssine lance son titre religieux «Habib Allah»    Saison 2021-2022 de Medi1TV : Une nouvelle programmation qui répond largement aux attentes du grand public    Mondial biennal : la FIFA convoque un sommet le 20 décembre    Succès de l'exposition artistique dédiée à Eugène Delacroix à Rabat    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Inforisk se lance dans le scoring | Le Soir-echos
Publié dans Le Soir Echos le 16 - 02 - 2012

Inforisk, acteur majeur du renseignement commercial et financier sur les entreprises au Maroc, a enrichi son offre avec de nouveaux services à valeur ajoutée. L'annonce a été faite, hier à Casablanca, par Khalid Ayouch, président-directeur général d'Inforisk et membre fondateur du groupe Finaccess. Ces nouveaux services incluent l'analyse financière et la gestion des risques au travers d'une batterie de ratios financiers couvrant tous les aspects de l'analyse financière et de l'évaluation. Elle a également mis en place un système de scoring et de prévisions relatif à la défaillance d'une entreprise baptisé « Infoscore ». Ce système se compose d'un score, d'un indice de performance, d'une limite de crédit fournisseur et même d'un diagnostic financier complet (sur 22 pages). Le score prévoit la défaillance de l'entreprise sur un horizon de deux ans, alors que l'indice de performance permet de situer la société par rapport à ses pairs, au sein d'un groupe homogène défini par des critères sectoriels. Le diagnostic financier quant à lui, met en exergue les points forts et les points faibles de la société recherchée. Au Maroc, il existe une mine d'informations, riches et variées, sur les entreprises marocaines. Cependant, cette information est dispersée entre plusieurs entités, en l'absence notamment d'un identifiant commun d'entreprise. L'autre difficulté, et non des moindres, provient de l'absence d'une politique unique de codification. En effet, chaque administration utilise ses propres tables de nomenclature (géographique, activités, forme juridiques, événements juridiques…) rendant ainsi difficile le recoupement des informations avec les différents partenaires (banques, compagnies d'assurances, grandes sociétés).
Offre grand public
Afin de répondre à ces problématiques, Finaccess, a lancé en 2007 sa filiale Inforisk. Grâce à son système de renseignement en ligne et à ses bases de données d'informations, les entreprises marocaines ou étrangères ont pu identifier, évaluer et suivre leurs clients, fournisseurs ou concurrents. Pour rappel, cette solution présente un système d'intelligence économique de premier plan, qui se base sur une véritable industrie de collecte et de traitement de l'information, afin de fournir la donnée la plus fiable, la plus exhaustive et la plus actualisée. En effet, « des équipes spécialisées, recensent quotidiennement plus de 600 événements collectés de sources différentes afin de détecter les disparités pouvant exister à différents niveaux et enrichir les systèmes », a précisé Khalid Ayouch lors de la conférence. Par ailleurs, Inforisk serait mobilisée sur certains enjeux nationaux, tels que la mise en place d'un identifiant commun à l'ensemble des sociétés marocaines. Le patron d'Inforisk a également tenu à souligner que son entreprise s'est engagée à « assurer un développement permanent de ses outils et solutions », allant jusqu'à proposer à ses clients des services d'intégration qui leur permettent de mettre en place un référentiel normalisé et des services de suivi des entreprises spécifiques. Toujours dans l'innovation, Inforisk dévoilera dans le courant du premier semestre, une offre grand public permettant la démocratisation de l'information sur les entreprises, entrant ainsi dans la sphère B to C.
3 QUESTIONS À …
Khalid Ayouch PDG d'Inforisk.
Quel bilan faites-vous de votre activité au bout de quatre dernières années d'existence?
Le bilan d'Inforisk est positif. Il y a de plus en plus d'acteurs (sociétés de factoring ou d'assurance-crédit) qui sont créées. Ces sociétés sensibilisent aujourd'hui les opérateurs quant à l'importance de l'information sur les contreparties. On sent que la problématique de l'information commence à être importante. Ce n'est pas très rapide mais, dans l'ensemble, les choses se développent. Le seul aspect qui, pour moi, se développe moins, c'est les sources (comme la justice par exemple). On souhaiterait, en effet, avoir plus accès à l'information.
Est-ce qu'il y existe aujourd'hui un réel intérêt des PME pour ce genre d'outils ?
Nous sommes organisés en trois équipes. Une équipe dédiée au PME et une deuxième consacrée aux grands comptes. Enfin, une dernière est destinée aux administrations. Si je devais résumer, la partie PME est plus dynamique. En face, les grands comptes, qui ont des process trop longs et des pratiques différentes, ne vont pas adhérer aussi facilement. En revanche, les PME sont plus aggressives et veulent avoir de nouveau clients. Il faut donc qu'elles se renseignent. La PME reste un axe important pour Inforisk, d'autant qu'elle représente une part importante du tissu économique marocain et que nos tarifs sont très accessibles (entre 200 et 300 DH pour le rapport détaillé).
Comment se déroule le processus de collecte d'informations ?
C'est tout une usine. Les mises à jour se font au quotidien. Il y a toute une équipe dédiée (une cinquantaine de personnes) à la collecte et au traitement. Nous avons également des sources d'informations que nous avons instaurées durant nos quatre années d'existence. Nous travaillons avec ces sources de manière continue et tous les jours.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.