Officiel: un pass vaccinal « provisoire » dès la première dose    La RAM reprend ses vols à destination du Canada dès le 29 octobre    Le Maroc autorise les vols exceptionnels vers le Royaume-Uni    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 22 octobre 2021 à 16H00    Sahara Marocain: Alger doit prendre part aux tables rondes, tranche l'ONU    Chambre des représentants : séance plénière le 25 octobre consacrée aux questions orales    Rendez-vous de L'Opinion : A bâtons rompus avec Habboub Cherkaoui (Vidéo)    Botola Pro D1 / WAC-OCS (1-0) : Le Wydad vainqueur en fin du match!    Amical : L'Espagne bat le Maroc en match de préparation à la CAN féminine    Zoom: La guerre du football    Moscou dément tout «refroidissement» dans les relations avec Rabat    Sahara : Le Qatar réitère son soutien à la souveraineté marocaine    Gouvernement régional andalou : « Le Maroc, un partenaire privilégié de l'Espagne »    Vaccination : Les personnes souffrant d'allergies peuvent recevoir un certificat de contre-indication    Selon le rapport "perspectives économiques régionales", du FMI, la reprise post-covid va se renforcer au Maroc    Faut-il continuer à s'endetter ?    Deuxième édition du Global Women Summit à Dakhla    Les députés obligés de présenter le pass vaccinal pour accéder au Parlement dès lundi    Le Maroc agit pour la stabilité politique en Libye    Région. L'investissement au cœur des actions du CRI Marrakech-Safi    Le Maroc d'aujourd'hui n'est pas le Maroc d'hier    Elections 2021: Dépôt des comptes des campagnes électorales dans un délai de 60 jours à compter de la date de l'annonce officielle des résultats    Economie verte : Un nouveau chapitre s'écrit    Tanger-Tétouan-Al Hoceima en quête de nouvelles opportunités d'investissement    Préparatifs de la journée africaine des droits d'auteur : La musique hassanie comme choix du BMDA    Reprise des vols vers le Canada en provenance du Maroc dès le 29 octobre    Trafic international de drogue : Interpellation de 4 individus à Errachidia    Université dans les prisons: La 9ème édition lancée à Salé    INDH : Remise de bus scolaires à Taza    Suite à la suspension des vols avec le Royaume-Uni : L'ONMT déploie sa task force sur le World Travel Market    Nigéria : 30 élèves enlevés libérés    France : Le complotiste Rémy Daillet en garde à vue pour projets de coups d'état et d'attentats    Ivan Rioufol : «Le régime algérien s'est épargné l'introspection, il en vient à voir la France comme un pays conquis»    Etats-Unis- Maroc : Inauguration d'une tour de descente en rappel en faveur des Forces Spéciales de la Marine Royale    [ Interview exclusive ] A bâtons rompus avec le patron du BCIJ    Sommet Afrique-France: Ne surtout pas mourir de honte    Rencontre de la Fondation Brensthurst-Oppenheimer avec «Bayt Dakira» à Essaouira : une symbiose spatio-temporelle    Don Bigg clash cash les rappeurs algériens    Célébration : La symbolique culturelle des fêtes religieuses    Philosophie : Alexandre Koyré, du monde clos à l'univers infini    Foulane Bouhssine lance son titre religieux «Habib Allah»    Saison 2021-2022 de Medi1TV : Une nouvelle programmation qui répond largement aux attentes du grand public    Mondial biennal : la FIFA convoque un sommet le 20 décembre    Succès de l'exposition artistique dédiée à Eugène Delacroix à Rabat    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Services : Le renseignement commercial enfin au Maroc
Publié dans Challenge le 28 - 06 - 2008

En dépit d'une floraison d'informations sur les entreprises, les décideurs peinent à disposer de données recoupées et complètes sur leurs partenaires actuels ou futurs. Le groupe Finaccess lance Inforisk, qui se positionne déjà comme le système vers lequel les entreprises peuvent désormais se tourner pour dénicher l'information sur n'importe quelle société ou dirigeant.
Jusque-là, il était très fréquent de voir un patron d'entreprise s'engager dans une première opération ou dans le cadre du développement des affaires, sans pour autant parvenir à valider au préalable que son futur partenaire existait bien et que les informations dont il disposait étaient justes. La société existe-t-elle vraiment? Depuis combien de temps ? Dépose-t-elle son bilan ? Est-elle rigoureuse dans sa gestion ? Qui la gère ? Qui sont ses dirigeants présents dans d'autres sociétés ? Comment se comporte-t-elle par rapport à d'autres? Difficile d'avoir rapidement accès à toutes ces informations utiles à la prise de décision, quoiqu'il existe une mine d'informations sur les entreprises marocaines. La cause : cette information est dispersée entre plusieurs administrations, et chacune gère son fichier sans coordination aucune avec les autres. «La difficulté provient du fait qu'on est incapable de faire communiquer tous ces fichiers, à cause de l'absence d'un identifiant unique. En effet, il y a une multitude d'identifiants qui sont utilisés par ces différents fichiers (N° RC, N° de patente, N° d'IS…). L'autre difficulté, et non des moindres, provient de l'absence d'une politique nationale de codification. Ainsi, chaque administration utilise ses propres tables de nomenclature (géographique, activités, formes juridiques, événements juridiques…). Cela rend difficile le recoupement de ces fichiers avec ceux des autres partenaires (banques, compagnies d'assurance, grandes sociétés…)», analyse le directeur général du groupe Finaccess. Aujourd'hui, pour la première fois, un opérateur privé a décidé de se positionner comme un acteur incontournable vers lequel les entreprises peuvent se tourner pour aller chercher de l'information sur n'importe quelle société. Il s'agit d'Inforisk, le nouveau pôle du groupe Finaccess, spécialiste en informations et technologies au Maroc depuis plus de 10 ans. «Notre nouvelle entité a pour vocation de devenir l'opérateur privé spécialiste du renseignement commercial au Maroc. Elle est partie de cette problématique nationale de la présence d'une multitude de bases de données qui ne gèrent pas la même information. Rien qu'en ce qui concerne les entreprises en activité au Maroc, la Direction de la Statistique, la CNSS ou encore la Direction des Impôts avancent respectivement des chiffres de 760.000, 121.000 et 822.000», précise Khalid Ayouch, directeur général du groupe Finaccess.
Une tache qui n'est pas
de tout repos !
Pour monter le système, la tache n'a pas été de tout repos pour les responsables de Finaccess. Il a fallu deux ans de développement à l'équipe dédiée, qui a déjà une expertise internationale dans ces métiers pour réaliser la plateforme. «Vous pouvez ainsi retracer l'historique et suivre la vie d'une entreprise à travers divers événements : augmentation de capital, changement de dirigeant, déménagement, ouverture de succursales, redressement judiciaire, liquidation... Vous accédez aussi de la même façon, en quelques clics, aux bilans, scoring et ratios financiers de toutes les sociétés qui déposent leurs états financiers», explique le patron du groupe. Quid de l'information qu'on pourrait «classer confidentielle» ? Sur la question, Khalid Ayouch est catégorique : «les données dont nous disposons sont d'ordre légal, financier, judiciaire et commercial. Autrement dit, nous fournissons de l'information vérifiable». Ce ne sont pas moins de 220.000 fiches entreprises, 100.000 bilans collectés, 300.000 dirigeants et associés et 150.000 évènements juridiques par an qui sont répertoriés dans la base de données d'Inforisk. Qu'en est-il de la fiabilité de ces informations ? Tarik Ben Saad, Responsable Business Development chez Inforisk rassure. «Outre son caractère exhaustif, Infosrisk est frais parce que nous le mettons à jour quotidiennement. Il est fiable aussi car nous recoupons les données à travers plusieurs sources et que nous l'alimentons sur la base de pièces officielles toutes sourçables», dit-il. L'international n'est pas en reste. Inforisk a noué un partenariat avec le leader mondial de l'information sur les sociétés, Dun and Bradstreet (D&B). «Il sera bientôt possible d'accéder au plus grand réseau mondial via un accès local au niveau», renseigne Khalid Ayouch. Aujourd'hui, les promoteurs d'Infosrisk sont optimistes. Ils comptent rentabiliser à terme leur projet, qui a nécessité un investissement de 10 millions de DH. Le système rencontre déjà, selon Khalid Ayouch, un intérêt réel des banques et des sociétés de leasing par exemple. Il faut dire que pour l'heure, Infosrisk cible plutôt les grands comptes, banques, régies, impôts… Son offre d'abonnement se décline en deux forfaits de 20.000 et 40.000 DH et une consultation revient environ entre 200 et 250 DH. «Nous avons constaté que les entreprises consommaient rapidement leurs forfaits».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.