OPCVM : Plus de 939 MMDH de souscriptions en 2020    Maroc/Météo : Temps assez chaud ce mardi 3 août    Tokyo 2020 / Athlétisme : Première médaille d'or pour le Maroc grâce à Soufiane El Bakkali    Adjudications: Hausse de 46,2% des émissions du Trésor en 2020    La canicule sévit en Grèce, les vagues de chaleur se font fréquentes en Europe    Covid-19/ Casablanca : Reportage au cœur des services de réanimation du CHU Ibn Rochd    Hommages olympiques du roi Mohammed VI à Soufiane El Bakkali après son sacre    Eagle Hills livre la première phase de « Rabat Square »    Le Parlement Jeunesse du Maroc tient sa 3ème session législative    Israël accuse et menace l'Iran qui rejette toute implication    Lancement du Guide de la procédure d'extradition    Le Chef d'Etat-major de l'Armée de Terre des Etats-Unis reçu par le ministre chargé de l'Administration de la Défense Nationale    JO-2020 : El Bakkali offre au Maroc l'Or olympique    Une coupe spectaculaire... sur les traces de la Botola    Dissolution de la direction technique nationale et gel de toutes les activités    Rabat/plage des Oudayas : Le surf de plus en plus populaire (Reportage)    Amrani met en exergue les choix visionnaires de Sa Majesté le Roi    Baisse des revenus des sociétés de financement en 2020    Ministère de l'Economie, des Finances et de la réforme administrative. Un nouvel organigramme entre en vigueur    Pfizer et Moderna augmentent le prix de leurs vaccins contre le Covid    L'intérieur dément les allégations sur la désertion des Forces auxiliaires à Sebta    Dalsinky, l'artiste qui réunit sculpture et peinture (Interview)    La découverte: Imane Benzalim, une femme de chœur    Fatima Regragui tire sa révérence    Le groupe marocain Asif est de retour avec « Balbala »    Couvre-feu à 21H, interdiction des déplacements, fermeture des salles de sport...le gouvernement annonce de nouvelles restrictions    Hussein Arnous chargé de former un nouveau gouvernement syrien    Chambres professionnelles : plus de 12.000 candidats aux élections    L'ancien maire de Fès quitte l'Istiqlal face au «dévoiement de la ligne» du parti    Affaire Ghali : L'étau se resserre autour de l'ex-chef de cabinet de Gonzalez-Laya    Sites marchands/e-marchands. Les transactions par cartes bancaires atteignent un chiffre record    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 2 août 2021 à 16H00    L'ancien maire de Marrakech, Omar Jazouli, tire sa révérence    Inondations : la justice allemande enquête sur des soupçons de défaillances dans la gestion du système d'alertes    JO de Tokyo : « L'or » de la vérité a sonné    Allemagne : l'épouse d'un politologue soupçonnée d'espionnage pour Pékin    Arts plastiques: belle initiative, noble dessein    Meknès : Trois faussaires de billets de banque mis sous les verrous    Sports équestres / Dressage : Honorable performance de Yessin Rahmouni aux JO    Mesures sanitaires : en Allemagne, confrontations entre manifestants et policiers    L'actrice Fatima Regragui n'est plus    L'actrice marocaine Fatima Regragui n'est plus !    Mort de Fatima Regragui, actrice populaire et engagée    Demande sur le cash : Une hausse "exceptionnelle" en 2020 (BAM)    Le rabbin Abraham Joulani félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône (Vidéo)    Climat: le seuil de +1,5°C risque d'être atteint d'ici 2025, avertit l'ONU    Des millions d'Américains menacés d'expulsion    Covid-19 : L'OMC met en garde contre l'inégalité vaccinale pour la reprise économique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Handicap : le CES veille | Le Soir-echos
Publié dans Le Soir Echos le 03 - 07 - 2012

« Le respect des droits et l'inclusion des personnes en situation de handicap » est le thème du dernier rapport réalisé par le Conseil économique et social (CES). Stigmatisation, accès quasi inexistant aux services publics et non-application des droits, sont le lot quotidien des Marocains en situation de handicap.
De gauche à droirte : Mohamed Khadiri, président de l'Amicale marocaine des handicapés (AMH) et membre du CES ; Zahra Zaoui, présidente de la commission des affaires sociales et de la solidarité au CES, Chakib Benmoussa, Driss Guerraoui et Abdelmaksoud Rachidi.
Dans son dernier rapport présenté vendredi dernier à Rabat, le Conseil économique et social (CES) n'y est pas allé de main morte pour décrire la situation du handicap au Maroc. Le respect des droits et l'inclusion des personnes en situation de handicap étaient en effet le thème choisi par le Conseil présidé par Chakib Benmoussa. Quatre thèmes précis que sont l'éducation, la santé, le travail et l'accessibilité, ont été traités par la commission chargée du rapport. Comment se présente donc la situation ? Elle n'est pas reluisante. Loin de là ! Au regard des chiffres rappelés par le président de l'Amicale marocaine des handicapés (AMH) et membre du CES Mohammed Khadiri, les personnes en situation de handicap (PSH) ne bénéficient pas encore des droits qui sont pourtant les leurs dans les textes, dont la Constitution.
Discrimination généralisée
« Deux enfants en situation de handicap sur trois ne vont pas à l'école au Maroc », rappelle Khadiri. Une école qui ne fournit pas l'effort d'assurer la scolarisation de ces enfants. Programmes inadaptés, insuffisance du nombre de classes d'inclusion scolaire (CLIS), et absence de contrôle et d'inspection écartent tous ces enfants de la voie éducative pourtant essentielle à leur développement. Les établissements ordinaires leur restent pourtant inaccessibles, et aucune sanction n'est appliquée à l'encontre des établissements, publics ou privés, refusant l'inscription de PSH. Diplôme ou non en main, la PSH, comme toute autre personne, aura un jour ou l'autre besoin de subvenir seule à ses besoins en entrant dans le monde du travail. Pas si simple pourtant ! Le taux de chômage chez les personnes en âge d'activité est en effet cinq fois plus élevé chez les PSH que chez les autres marocains. Une exclusion qui revient cher à l'Etat (9,2 milliards selon la dernière enquête nationale datant de 2004), pas encore décidé pourtant à vider ses poches en faveur de l'inclusion de ces personnes. Parmi les recommandations du CES figurent la réforme de la loi des quotas dans la fonction publique qui n'est toujours pas appliquée (7% du personnel doit être composé de PSH), ainsi que l'instauration de cette loi même dans les rangs du privé. Par ailleurs, le secteur de la santé n'enfreint pas la règle de marginalisation de ces personnes, puisqu'une PSH sur cinq n'a jamais fréquenté une institution sanitaire, et seuls 12% d'entre elles sont affiliées à la CNSS, à une assurance ou une mutuelle.
Revoir la stratégie nationale
Quatrième et dernier problème soulevé par le rapport du CES, la cruciale question des accessibilités. « L'accessibilité est une question transversale à tous les secteurs », rappelle Khadiri. Sur ce point, les recommandations se dirigent notamment vers une obligation imposée pour le permis de construire. En somme, tous les bâtiments, en premier lieu abritant des institutions publiques, devraient répondre aux normes permettant leur accès par les PSH avant de pouvoir être construits. Une obligation qui devrait concerner également les espaces publics ainsi que les moyens de transport.
Aujourd'hui, et malgré la présence de lois, tout ne fonctionne donc pas comme il se devrait. La faute à qui ? A l'absence d'une stratégie nationale globale qui conjugue les efforts de toutes les parties prenantes, selon le CES. Ce dernier appelle dans ce sens à une réorientation de la stratégie de prévention 2009-2015, dont l'impact n'est pas évalué comme il se doit. La prévalence du handicap serait aujourd'hui en hausse, d'où l'urgence de la situation.
* Tweet
* * *


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.