Maroc Telecom : Belle progression du chiffre d'affaires, au Maroc comme à l'étranger    Ouverture à Meknès des 10èmes assises de l'agriculture    98 MQx, la campagne céréalière 2018 sauvée de justesse    Lancement d'une nouvelle génération de carte nationale d'identité électronique    Le Club Afrique Développement et la SIB à l'heure des « Fintech »    Vidéo : Chaimaa interprète une chanson de Daoudia dans The Voice !    Semaine de la langue espagnole au Royaume du Maroc    Des programmes pour répertorier le patrimoine hassani    L'Istiqlal nomme un président du conseil national et rejoint l'opposition    Festival arabe du théâtre «El Feddane» à Tétouan    SM le Roi nomme de nouveaux ambassadeurs    CAN de Beach Volley U19 : le Maroc termine 4e de la compétition    Un adolescent britannique condamné pour avoir piraté le compte d'un ex-chef de la CIA    Un Marocain arrêté pour financement du terrorisme        Point de vue : Le pouvoir magique d'une photo    5 000 bénéficiaires au Raid International de Solidarité    Fusillade à Bruxelles en 2016: Abdeslam condamné à 20 ans de prison    Evénements de Jerada : Des peines avec sursis à l'encontre de sept mis en cause    Abdelhaq Al Arabi : «La hausse des salaires deviendra insignifiante en cas de sa généralisation»    SIAM : 1 400 exposants de 70 pays    Prix des médicaments : Les députés reviennent à la charge    La Task Force de la FIFA a évalué le dossier du Maroc    Remise des prix de la 45ème édition du Trophée Hassan II de golf    Prison locale Ain Borja: Taoufik Bouachrine jouit de tous ses droits légaux    Casablanca : Un officier de police placé en garde à vue    Macron aux Etats-Unis pour une visite pleine d'incertitudes    Au moins 48 morts et 112 blessés dans un attentat suicide à Kaboul    Abdellatif Hammouchi, le Marocain le plus influent en Afrique    15 milliards DH investis à Marrakech-Safi    Vidéo – Polémique: Gad El Maleh raciste ?    À 34 ans, l'artiste et animatrice télé, Wiam Dahmani, n'est plus    Les Américains, hors-jeu !    Edito : Autocritique    Administration publique : Le Maroc partage son expérience avec le Burundi    La FIFA de retour aujourd'hui au Maroc    Entrepreneuriat féminin : La BCP finance des PME ivoiriennes    Mohamed Salah élu joueur de l'année de Premier League    Triathlon :le Maroc conserve son titre grâce à Badr Siwane    Les fusillades dans les écoles américaines "en augmentation constante"    Turquie: Des élections avant l'heure...    USA: Une fillette de trois ans tire sur sa mère enceinte    «L'arsenal juridique et réglementaire de protection du patrimoine est caduc et désuet»    Le livre piraté, un tsunami qui inonde le marché!    Journées pédagogiques au profit des enseignants de français    Oujda : Un policier tente de se suicider en se tirant une balle    Santé: La grippe tue en masse en France    Destruction de plus de 6,4 t de Chira à Laâyoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Santé, un secteur handicapé
Publié dans Le Soir Echos le 02 - 07 - 2013

Vous êtes ici : Actualités / A La Une / La Santé, un secteur handicapé
Le « mouvement ANFASS pour la Démocratie et la citoyenneté » fait une sortie médiatique à l'occasion de la tenue des assises nationales de la santé, dont les travaux ont été ouverts hier lundi 1er juillet à Marrakech. Dans un communiqué intitulé « Secteur de la santé : Sortir des sentiers battus », le mouvement associatif dresse un état des lieux du secteur de la santé. D'emblée, il salue les réalisations accomplies dans ce secteur vital avant de critiquer les « dysfonctionnements ». Les politiques de santé menées depuis l'indépendance ont permis un certain nombre de réalisations indéniables dont la généralisation de la couverture vaccinale d'accouchements), la mise en place du régime de couverture médicale obligatoire, une production locale du médicament capable de subvenir à plus de 70% des besoins nationaux…
Une charte nationale très attendue
Malgré ces réalisations, le système de santé demeure handicapé par de nombreuses insuffisances », souligne-t-il. Il cite à ce sujet « les grandes disparités entre les milieux urbain et rural en termes d'offres de soins », « la concentration de l'offre de soin spécialisé autour des grands centres urbains », « absence d'une véritable politique nationale de la santé mentale et psychique », « absence d'une politique du médicament », la « lenteur du processus de mise en adéquation de l'arsenal législatif » et « le retard manifeste dans le domaine de la recherche lié aux sciences de la santé ». Le mouvement appelle à la mise en place d'une stratégie nationale pour promouvoir le secteur de la santé. Pour rappel, les assises de la santé organisées par le ministère de la Santé sous le thème de la nouvelle gouvernance dans le secteur se poursuivent jusqu'au 3 juillet dans la ville ocre. Les participants se pencheront à cette occasion à une série de thématiques dont « l'efficience des systèmes de financement et la gouvernance dans le secteur dans la santé », « les nouveaux défis de la santé publique face aux transformations morbides » ainsi que « la sécurité médicale ». Ces assises devraient être sanctionnées par des recommandations qui constitueront le fondement du projet de la charte nationale de la santé, celle-ci devant, en principe, définir les priorités principales de l'action sanitaire pour les trentaines d'années à venir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.