Abdellatif Hammouchi inaugure le club équestre de la Sûreté Nationale à Kénitra    Des cérémonies célébrant un évènement majeur    Hausse de l'IPC dans les principales villes de la région    L'ONMT part à la conquête du Moyen-Orient    Abdelhamid Addou, PDG de la RAM, élu au Conseil des Gouverneurs de l'IATA    Le Maroc réitère son soutien indéfectible aux droits légitimes du peuple palestinien    Le Groupe arabe à l'ONU salue le rôle important du Comité Al Qods dans la défense de la ville sainte    Le HUSA victorieux, la RSB en chute libre    L'Atlético se rapproche du sacre, le Real garde l'espoir    Le Raja arrache le nul face à Orlando Pirates    Jacek Oalczak nommé PDG    Le café des Oudayas fait peau neuve !    La culture hispanique vue par la bande dessinée et de l'illustration    L'Art moderne & Contemporain marocain à Paris    RAIDS ISRAELIENS SUR LA BANDE DE GAZA: ACHARNEMENT CONTRE LE MAROC    Recherche scientifique: premier congrès au Maroc sur l'utilisation des dérivés du cannabis    Evolution du coronavirus au Maroc : 79 nouveaux cas, 515.023 au total, lundi 17 mai 2021 à 16 heures    Décès de l'acteur marocain Hammadi Ammor, 90 ans : Un immense artiste s'en va    Aide humanitaire aux Palestiniens: Le Maroc fidèle à ses engagements    Un candidat au poste de gouverneur de la Californie fait campagne avec un ours    Célébration du 200ème anniversaire de la Légation américaine de Tanger    Cause palestinienne : Gare à l'effet de compensation !    Hervé Renard : "On m'a promis l'enfer avec les Lions de l'Atlas"    Algérie : un parti d'opposition dénonce une répression d'une « extrême violence » à l'égard des manifestants    La loi N°56.20 offrira un nouveau cadre juridique à la création de musées, avec un label officiel (FNM)    Visas Schengen: les conditions imposées par l'Espagne    Industrie automobile, l'embellie se concrétise !    Israël devrait-il se méfier de la scène que le Qatar donne à Haniyeh, alors que la confrontation avec le Hamas entre dans son huitième jour?    Evénements de Cheikh Jarrah: Le silence complice de la communauté internationale    Coronavirus : Sanofi lancera fin mai la production de son vaccin    65ème anniversaire de la DGSN : Fière chandelle aux agents de la Sûreté nationale dans ce contexte de la Covid    Abdelfattah El Belamachi: "Le Maroc donne à l'Espagne, à l'Allemagne et à l'UE plus qu'il n'en reçoit"    Barça : « Koeman aurait un pied et demi en dehors du Barça ! »    Défaite de Chelsea en finale de la FA Cup : Pour Tuchel, Ziyech responsable !    Centre national de l'arganier : Les travaux seront lancés cette année    Covid-19 : l'Algérie annonce une réouverture partielle de ses frontières malgré le contexte sanitaire difficile    Zidane, entraineur du Real de Madrid, en colère : « Je ne dirai jamais cela à mes joueurs ! »    Un Technopark à Fès pour consolider l'attractivité économique de la région    Algérie : garde à vue prolongée pour une journaliste, arrêtée lors de la manifestation du vendredi    Abdou Diop: « Le marché de l'audit évolue pour répondre aux besoins et attentes des clients »    Echange de données bancaires : La loi bloquée au Parlement ?    Fin du rêve européen pour Selim Amallah et Mehdi Carcela    Edito : Piqures de rappel    Espagne: Le Salon international du tourisme de Madrid, du 19 au 23 mai en présentiel    Gaza: au moins 42 Palestiniens tués dans les raids israéliens, plus lourd bilan quotidien depuis lundi (ministère)    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Walid Halimi rend hommage au célèbre Tony Allen    Visionnage boulimique des séries : La guerre ouverte contre le sommeil    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Al-jamaâ Al-aâdam : grandeur et majesté
Publié dans Le Soir Echos le 15 - 07 - 2013

Vous êtes ici : Actualités / featured / Al-jamaâ Al-aâdam : grandeur et majesté
Pendant des siècles, Al-jamaâ al-Aâdam « la Grande Mosquée » de Salé était la deuxième plus grande de tout le royaume après la mosquée Al-Qaraouiyyin édifiée quelques années plus tôt. Toutefois, elle reste la première mosquée construite dans la ville de Salé, l'ancienne médina d'aujourd'hui. Elle s'élève au milieu du quartier Attalaâ. Son emplacement situé sur une zone surélevée lui permet de presque dominer toute la ville. Temim Ibn Ziri, chef de la tribu des Banou Ifren également zénète (les bâtisseurs), s'est chargé de l'édification de la mosquée entre l'an 1023 et 1029 (les sources divergent), qui servit après de noyau pour la Grande Mosquée. Avec le temps, l'édifice a subi les aléas du temps et de l'homme. Le toit de la mosquée s'est effondré quelques années plus tard ce qui poussa le sultan almohade Yacoub al-Mansour Addahbi à la rénover et à l'agrandir en l'an 1196 dans la foulée de sa victoire d'Alarcos "Al-Arak" en Andalousie. Elle a été ensuite dotée d'un minaret majestueux et marquée d'une porte monumentale décorée d'arcs lobés en pierre de Salé, ce qui en fit, selon les termes de l'historien slaoui, Ben Ali Doukkali, « l'une des plus grandioses mosquées de l'Islam, par la beauté de son agencement, l'immensité de son espace et la splendeur de son bâti ». La Mosquée fut témoin de plusieurs massacres de ses habitants, notamment celui survenu lors de la Prise de Salé en 1260. Le minaret fut, quant à lui, gravement touché et n'arrivait plus à supporter les multiples bombardements européens qu'elle subissait. Des fissures sont ainsi apparues sur le minaret. C'est ainsi que, sur instruction du sultan Moulay Abderrahmane Ibn Hicham, elle fut démolie et reconstruite en l'an 1840, selon l'architecture qu'on lui connaît aujourd'hui. D'une superficie de 5 070 m2, et avant la construction de la mosquée Hassan II, la Grande Mosquée de Salé était aussi considérée comme la deuxième plus grande mosquée du toyaume après Al-Qaraouiyyin de Fès. Elle reste toutefois l'une des plus robustes, et chargée d'histoire. Elle résisté à plusieurs bombardements dont le plus célèbre reste celui du 26 novembre 1851, où Salé est bombardée par l'envoyé de Napoléon III, le contre-amiral Dubourdieu. Aujourd'hui, elle raconte son histoire chaque instant à ceux qui veulent bien l'entendre, à ceux qui viennent faire leurs prières, la visiter, ou simplement s'y recueillir. Des histoires racontées par ses murs que chacun pourra écouter en passant par l'une des neuf portes de la mosquée, dont la principale perce le mur de la qibla.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.