Principales sociétés cotées : Baisse de la masse bénéficiaire ajustée    Aïd Al Mawlid: le roi Mohammed VI célèbre une veillée religieuse    Les E.A.U. ouvrent un consulat à Laâyoune, un nouveau paradigme se profile    Messages d'Al-Sissi et Kaïs Saïed au roi Mohammed VI    Reconfinement en France: l'essentiel des mesures annoncées (VIDEO)    LDC: vers un nouveau report de Zamalek-Raja?    Aïd Al Mawlid: les autorités de Fès serrent la vis    L'artiste-peintre Mohamed Melehi tire sa révérence    Mortelle incertitude    Evolution du coronavirus au Maroc : 3985 nouveaux cas, 207.718 au total, mercredi 28 octobre à 18 heures    Coronavirus : la France se reconfine    Algérie : Tebboune en Allemagne pour des «examens médicaux»    Les Verts visent l' exploit au pays du Nil    Création d' un centre de contrôle du coronavirus aux JO    Jack Ma, le retraité milliardaire d'Alibaba    Installation des membres de la commission régionale des droits de l'Homme de Casablanca-Settat    CRI de Casablanca-Settat : un plan 2020-2022 qui promet plus de 22.000 emplois directs    Devant le silence du gouvernement, les blouses blanches montent au créneau    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Projection de "Mica " d'Ismail Ferroukhi au Festival du film d'El Gouna    Johnny Depp toujours en guerre contre "The Sun "    a Zambie se dote d'un consulat général à Laâyoune    Andalousies Atlantiques d'Essaouira. Une édition 2020 virtuelle    Agadir : Inauguration du 5ème Sela Park    Ahmed Belhassan, PDG des Huileries du Souss, n'est plus    Sahara marocain: quand les médias « algésariens » inventent de toute pièce une fake news    Le Prix de la littérature arabe : Deux auteurs marocains entrent en lice    Le PLF2021, un projet en deçà des attentes et des défis que le pays affronte    Nos vœux    Communiqué du bureau politique du PPS    Abderrahman Ziani: La vivacité colorée    Reda El Hajhouj signe au FUS pour trois ans    FC Barcelone: Bartomeu démissionne!    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    Régionalisation: Laftit a fait une annonce    Ligue des champions : les résultats de la soirée    Air Arabia lance une nouvelle liaison au départ de Casablanca    Fitch Ratings: le Maroc perd son «Investment grade»    Vaccin anti-Covid: Sanofi et GSK font des promesses    Aïd Al Mawlid: le nord du Maroc renforce les contrôles    Nadine Morano: « le Maroc est un pays ami, mais… »    Gérald Darmanin. De quoi je me mêle!    Coronavirus : l'immunité acquise par les personnes guéries diminue rapidement [Etude]    Atteinte aux religions et prophètes : Le Conseil supérieur des ouléma dénonce    Atteinte aux sacralités de l'Islam : Le RNI exprime son indignation    France-Turquie. Les « fils de chiennes » ont encore frappé.    L'Intérieur veillera à son instauration dans plusieurs villes L'analyse des eaux usées, un nouveau protocole anti-Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Festival du film francophone d'Angoulême : "Sofia" de Meryem Ben M'barek remporte le Valois du scénario
Publié dans Libération le 28 - 08 - 2018

img class="responsive" style="display:none" src="https://www.libe.ma/photo/art/grande/24929035-26485195.jpg?v=1535375832" alt="Festival du film francophone d'Angoulême : "Sofia" de Meryem Ben M'barek remporte le Valois du scénario" title="Festival du film francophone d'Angoulême : "Sofia" de Meryem Ben M'barek remporte le Valois du scénario" / img class="not-responsive" src="https://www.libe.ma/photo/art/default/24929035-26485195.jpg?v=1535375842" alt="Festival du film francophone d'Angoulême : "Sofia" de Meryem Ben M'barek remporte le Valois du scénario" title="Festival du film francophone d'Angoulême : "Sofia" de Meryem Ben M'barek remporte le Valois du scénario" width="708" /
Après avoir été récompensé au dernier Festival de Cannes du Prix du scénario dans la catégorie "Un certain regard", le film "Sofia", de la réalisatrice marocaine Meryem Ben M'barek, a remporté, dimanche soir, le Valois du scénario du Festival du film francophone d'Angoulême (FFA-Sud-ouest de la France), qui s'est tenu du 21 au 26 août.
Ce long métrage qui doit sortir en salle le 5 septembre prochain raconte le calvaire d'une jeune mère-célibataire de 20 ans, qui vit à Casablanca. La jeune cinéaste y aborde plusieurs thèmes de société, dont le déni de grossesse, la fracture sociale au Maroc, ou encore le regard condescendant porté par l'Occident sur les femmes du monde arabe. «J'ai fait ce film parce qu'il me manquait quelque chose dans la représentation des femmes du monde arabe», explique Meryem Benm'Barek.
«Souvent, dans l'art, elles sont représentées comme des femmes victimes du patriarcat et du machisme. C'est en partie vrai, mais penser cette condition ne peut se faire non plus en dehors d'une réflexion sur le contexte économique et social de ces femmes-là», souligne celle qui a su construire son casting où l'on retrouve notamment Sara Elmhamdi Elalaoui qui s'est fait connaître grâce à «Much Loved» de Nabil Ayouch, Sarah Perles qui a participé à «Burnout» de Nour-Eddine Lakmari, en plus de la célèbre Maroco-Belge Lubna Azabal et Hamza Khafif.
Dans un entretien accordé à nos confrères de FDM, Meryem Benm'Barek explique qu'elle n'a aucune limite quant à ses choix de thème dans l'écriture et la conception d'un film. «La patte d'un artiste c'est plutôt la manière dont il s'approprie une thématique. Si, par exemple, on aborde un sujet aussi universel que l'amour, on peut observer qu'entre Roméo et Juliette, Bonnie and Clyde ou encore Harry et Sally, l'histoire se répète mais toujours avec un point de vue, une interprétation du monde et une sensibilité unique et propre à chaque auteur», souligne-t-elle. Et d'ajouter: «Mais il est vrai que je suis en général assez portée sur des sujets qui font appel aux sens. J'aime les films sensibles et sensitifs. Je n'ai pas de thématique "fétiche"; tout dépend des questionnements et des émotions dans lesquels je me trouve à un moment précis de ma vie. Le tout est d'en faire une fiction et de la raconter avec un recul nécessaire qui permet d'universaliser le propos, même s'il s'agit toujours de sa propre interprétation d'une réalité donnée».
Le Valois de diamant, la plus haute distinction du FFF, a été remporté par le film "Shéhérazade", premier long métrage du réalisateur français Jean-Bernard Marlin. Tourné dans les quartiers populaires de Marseille, ce film, qui raconte une rencontre inattendue entre Zachary et Shéhérazade, a remporté également le Prix des étudiants francophones, ainsi que celui de la musique de film. Autres récompenses décernées, le Prix du public est revenu au film français "L'amour flou" de Romane Bohringer et Philippe Rebbot et celui du jury, à "Tout ce qu'il me reste de la révolution" de Judith Davis (France). Créé par les producteurs Marie-France Brière et Dominique Besnehard, le FFA défend un cinéma populaire et subtil et met à l'honneur la Francophonie et les films francophones d'aujourd'hui, ceux du passé mais aussi les talents de demain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.