«Le gouvernement responsable devant l'opinion publique»…    Penser le concret    La CAF envisage différents scénarios pour boucler les compétitions    McKennie, Sancho et Hakimi devant la commission de discipline    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, mardi 2 juin    Prolongation de l'exposition «Maroc: une identité moderne»    Un nouveau projet de trémie à Rabat pour 40 millions de DH    Une bouteille d'eau du temps de la pandémie corona    Assurer la continuité des services dans le respect des règles de sécurité    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Le PNB en hausse de 14% au T1-2020    Rabbah met l'accent sur le rôle des investissements pour assurer la sécurité énergétique    Non à un gouvernement de compétences ou de salut national    Aziz Akhannouch: Les exportations de produits agricoles totalisent 17,5 milliards de DH jusqu'à présent    Le Maroc accède au 2ème rang africain en tests de dépistage du Covid-19    Le Maroc, consommateur de fast-food en plein confinement    Coronavirus : 26 nouveaux cas, 7.859 au total, mardi 2 juin à 10h    La CAF accélère le décaissement de l'aide financière destinée aux Associations membres    Achraf Hakimi de nouveau buteur    La capitale des alizés prépare sa relance post-confinement    La culture en détresse    Les différentes pistes du CMC pour relancer l'économie nationale    Le Bureau politique réitère son appel à tous les militants de rester unis autour de leur parti    Violents affrontements entre manifestants et miliciens du Polisario devant le bagne d'Errachid    Pr Abderrahmane Machraoui : Les mesures prises par les autorités marocaines ont été prudentes, sages et exemplaires    Arrestations pour violation de l'état d'urgence sanitaire à Essaouira    De la drogue saisie par les FAR près du mur de protection    Les humanitaires espagnols en effroi devant le détournement des aides destinées aux camps de Tindouf    Christo, l'artiste «emballeur» n'est plus    Hyperpuissance    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Les Etats-Unis s'embrasent    France: C'est l'heure de la reprise économique    Mendyl, direction Bordeaux?    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Les syndicats interpellent El Othmani    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Epidémies... Ces romanciers qui ont tout vu !    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    Danielle Skalli tire sa révérence    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La disette se prolonge au Real
Publié dans Libération le 08 - 10 - 2018

C'est le "Real Mutique"! Muselé puis crucifié par Alavés (1-0), le club madrilène a enchaîné un quatrième match d'affilée sans gagner ni marquer, soit près de sept heures d'inefficacité. Et la crise s'annonce pour l'entraîneur Julen Lopetegui, très fragilisé samedi en Championnat d'Espagne.
Sous la pluie de Vitoria, au Pays basque, le Real a prolongé sa disette lors de la 8e journée de Liga, dominant en vain avant d'être surpris par une tête de Manu Garcia à la dernière minute du temps additionnel (90e+5). Voilà qui étire le mutisme merengue à 6 heures et 49 minutes, la pire série du club depuis 1985!
"Nous sommes déçus", a reconnu Lopetegui, l'air sombre en conférence de presse. "Nous voulions gagner mais le fait de ne pas marquer nous a porté préjudice, nous l'avons payé cher. Je crois que cette défaite est une sanction trop lourde."
Au classement, l'épatant Deportivo Alavés (3e, 14 pts) rejoint en tête le FC Barcelone (1er, 14 pts), en déplacement dimanche à Valence, et... le Real Madrid (2e, 14 pts), qui traverse une profonde crise de résultats.
Tous ces ratés dans la finition commencent à devenir très préoccupants pour Lopetegui, qui peine à se couler dans le costume, il est vrai très large, de son prédécesseur Zinédine Zidane, vainqueur des trois dernières éditions de la Ligue des champions.
Après une défaite déjà frustrante (1-0), mardi en C1 face au CSKA Moscou, la presse madrilène s'inquiète ouvertement de la pénurie de buts du Real. Samedi matin, le quotidien sportif Marca parlait d'"alarme" et ce quatrième match officiel sans succès a mis en évidence les carences du Real post-Cristiano Ronaldo.
Face à une équipe basque bien regroupée, les Madrilènes ont manqué de percussion en l'absence de plusieurs joueurs-clés (Isco, Marcelo, Carvajal...). Mis à part un tir rasant de Dani Ceballos (5e) détourné par le gardien ou une tête piquée de Karim Benzema sortie par un défenseur (9e), le Real n'a pas été très inquiétant en première période, avec un manque criant de vitesse et une domination stérile.
A la pause, Lopetegui n'a eu d'autre choix que de faire sortir Benzema, muet pour un septième match de suite et apparemment victime d'une blessure, pour lancer l'ancien Lyonnais Mariano. Ce dernier a été légèrement plus remuant, signant une série de crochets sans pouvoir armer (49e) ou tentant de reprendre un bon centre de Gareth Bale (59e). Mais sans plus de réussite.
Bref, le Real semble payer l'absence d'un buteur attitré, trois mois après le départ de Ronaldo à la Juventus Turin.
Même le meneur de jeu Luka Modric, élu meilleur joueur de l'année par l'UEFA puis par la Fifa et candidat au Ballon d'Or, a été décevant. En manque de rythme après sa finale perdue au Mondial-2018 et des vacances écourtées, le Croate a même raté un contrôle facile (62e)...
Quant à Bale, de retour après une alerte musculaire, il a expédié un coup franc dans le mur (28e), un tir dans les nuages (69e) et un autre coup franc dans les bras du gardien (79e). Et il est à nouveau sorti sur blessure à la 80e minute!
Dans ce scénario frustrant, le Deportivo Alavés a fini par réussir le hold-up: si Raphaël Varane a dégagé un ballon brûlant sur sa ligne (27e), il s'est troué sur le dernier corner de la partie et Manu Garcia, à bout portant, a enfoncé le Real dans la crise.
Et l'avenir de Lopetegui risque de devenir un sujet brûlant pendant la trêve internationale, à seulement trois semaines du clasico de Liga face au FC Barcelone...
"Ce n'est pas une question qui me préoccupe, même si cela vous occupera (vous les journalistes)", a répliqué le technicien. "Moi, je dois vivre et travailler en marge de tout ça."


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.