Kénitra: des motards utilisent leurs armes de service pour arrêter un récidiviste    Création d'un centre d'accueil pour les MRE à Tanger    Installation des agents d'autorité nouvellement nommés    Tanger : Un centre d'accueil pour la diaspora marocaine    Remaniement: Divisions de la majorité et compétences rares    Le Japon affiche de nouvelles ambitions africaines    Fête de la Jeunesse: Fini les cérémonies officielles…    Un Conseil de gouvernement jeudi prochain    Insolite : Mystérieux bienfaiteur    La Bourse de Casablanca clôture juillet en bonne mine    Le taux moyen de remplissage des barrages avoisine les 57% au niveau de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima    Création d'entreprises : 50.135 nouvelles entités au premier semestre    Grève de 48 heures des médecins du secteur public    Equipements télécoms : Le processus d'agrément dématérialisé    Télédéclarations: la CNSS s'associe aux banques participatives    Exploration pétrolière: Jeu de chaises musicales sur le permis Anoual    En Libye, la peur de finir à la rue après avoir fui les combats    Réfugiés: Le ras-le-bol des pays voisins de la Syrie, après 8 ans de guerre    Le commerce mondial des marchandises pique du nez au troisième trimestre    Commerce: Trump vante la perspective d'un accord « fantastique » avec Londres après le Brexit    Gibraltar autorise le pétrolier iranien à partir malgré la tentative américaine de blocage    Hong Kong, passerelle entre Pékin et le monde, malgré l'essor économique chinois    Les utilisateurs d'Instagram pourront bientôt signaler les « Fake News »    Taux négatifs    Coupe arabe Mohammed VI des clubs champions : L'IRT décidé à franchir le tour préliminaire    Fouzi Lekjaa Objectif : Qualifier l'EN au Mondial et au dernier carré de la CAN    Coupe du Trône : Tirage au sort fatal pour au moins sept clubs de la D1    Championnat de Portugal : Adel Taarabt renoue avec Benfica jusqu'en 2022    Kitesurf : Dakhla à l'heure de la 5ème édition de «Dakhla Downwind Challenge»    Athlétisme : Des records du monde en danger    Neymar convoqué pour les prochains matches amicaux du Brésil    Vahid Halilhodzic prend officiellement les commandes de la sélection nationale    De nouveaux ambassadeurs du Qatar et de la Finlande à Rabat    Myrtilles : Cet aliment miracle réduit le risque d'Alzheimer et d'infarctus    Augmentation du nombre de bénéficiaires de l'Entraide nationale    Divers    Fès: L'UEMF s'allie à l'Ecole polytechnique    La Marine Royale saisit 4 tonnes de chira au large d'Assilah    Vol de médicaments de l'hôpital multidisciplinaire d'Azrou : Un récidiviste interpellé    Tanger : Deux arrestations dans une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort d'une personne    Réhabilitation du cimetière juif d'El Jadida    Le film culte "Apocalypse Now" ressort dans une nouvelle version    Depuis sa cellule, MHD rend un hommage déchirant à Dj Arafat    Une MasterClass pour former les musiciens en herbe    Casablanca: Où sont les autorités et la Cour des comptes?    «Le festival Bab Souss» du 23 au 25 août    Pour présenter ses vœux de l'Aïd Al Adha : Karima Skalli lance «Alhawa rachiki»    Fast and furious : Hobbs et Shaw assurent l'intérim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Saad Dine El Otmani fait le tour de l'actualité sur Médi 1 TV et Al Aoula
Publié dans Libération le 03 - 11 - 2018

Enseignement public, enseignants contractuels, santé, dialogue social, changement d'horaire,… tels ont été les thématiques abordées jeudi par Saad-Dine El Otmani, chef du gouvernement, lors d'une interview accordée aux deux chaînes nationales Médi 1 TV et Al Aoula. Retour sur les principaux points de ce débat télévisé.
Enseignement
Saad-Dine El Otmani a affirmé qu'il n'y aura pas de remise en cause de la gratuité de l'enseignement public et qu'il n'y a pas de volonté de revenir sur cette décision de la part du gouvernement. Selon lui, ce débat est tranché et fait objet d'un accord entre le gouvernement, le Conseil supérieur de l'éducation et de la formation et le Parlement. « Le paiement des droits d'inscription sera limité aux seules familles nanties. Ces frais de scolarité sont estimés à 2.000 DH par an », a-t-il indiqué tout en précisant que « les familles issues de classes pauvres et moyennes ne sont pas concernées ».
Concernant les enseignants contractuels, le chef du gouvernement soutient que ces derniers jouissent d'une stabilité juridique et d'un statut. Ceci d'autant plus qu'ils bénéficient du même salaire que les autres enseignants non-contractuels, d'un contrat de travail indéterminé et de la garantie de leurs droits. « Ces enseignants ont le droit de protester mais nous n'avons aucune solution à part les contrats de contractualisation avec les académies puisque chaque province organise ses propres concours », a-t-il déclaré.
Dialogue social
Saad-Dine El Otmani a précisé que l'offre gouvernementale est toujours d'actualité et que les pourparlers avec les syndicats se poursuivent tout en affirmant la volonté de son gouvernement à trouver un accord prochainement. A ce propos, il a nié toute tension avec les centrales syndicales, soulignant que le retard dans l'aboutissement de ce processus ne traduit pas des relations tendues entre l'Exécutif et les syndicats tout en précisant que le dialogue social est la responsabilité de tous et que l'ensemble des partenaires doivent œuvrer pour le réussir.
Le chef du gouvernement a saisi également l'occasion pour souligner que le dialogue ne comporte pas uniquement la question d'augmentation des salaires mais également certains points relatifs à l'environnement du travail et à la couverture sociale.
Santé
Le chef du gouvernement a noté qu'il y a plusieurs déséquilibres qui affectent le régime du Ramed et que les fonds y afférents disparaissent parmi les rubriques du budget du ministère de la Santé ou qu'ils sont destinés à la construction d'infrastructures ou autres.
Saad-Dine El Otmani estime que ce régime a besoin d'une instance qui sera chargée de sa gestion tout en soulignant que le problème de la santé au Maroc est lié au manque de ressources humaines. Dans ce sens, il a déclaré qu'il a saisi le dossier des médecins du public qui protestent depuis des mois et qu'il a promis de trouver une solution à leurs revendications.
Majorité
Saad-Dine El Otmani estime que les conflits sont monnaie courante au sein des gouvernements composés de plusieurs partis politiques tout en affirmant qu'il ne va pas permettre la constitution d'un gouvernement au sein de son gouvernement.
«C'est moi qui préside et qui dirige l'Exécutif et aucun ministre n'a un statut plus que sa fonction », a-t-il déclaré avant d'ajouter : «J'arbitre les conflits entre les ministres 15 à 20 fois par semaine et c'est moi qui veille à instaurer l'équilibre entre les différentes composantes de la majorité. Nous insistons sur la préservation de l'actuelle majorité et nous disons qu'il n'y aura pas dissolution de cette majorité ».
Changement d'heure
A une question sur le changement d'horaire, Saad-Dine El Otmani a reconnu qu'il y a eu une certaine ambiguïté, à la fois dans la communication et la mise en œuvre. Il a également réfuté toute «pression d'intérêt privé», en rappelant que l'objectif principal de cette mesure est de garantir la «sécurité énergétique des Marocains», puisque le passage à GMT+1 de manière définitive pourrait garantir une «économie d'énergie non négligeable». Et d'expliquer qu'elle aura même un impact sur le stress hydrique puisque les «barrages auront un besoin accru en énergie afin de pallier dls besoins futurs en eau».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.