Jeux africains : Le prince Moulay Rachid donne le coup d'envoi    Répit pour Huawei en plein flou sur les négociations commerciales avec Pékin    Ce que veut dire la Révolution du Roi et du Peuple    Marocains résidant à l'étranger : Cartographie des Marocains d'Europe    Point de vue : Faites la Jeunesse avant qu'elle ne soit vieillesse…    Le village de la 12e édition des Jeux africains ouvre ses portes à Rabat    Philippe Coutinho s'engage avec le Bayern Munich    Karim Alami perd tragiquement son fils    Le Festival Atlas Electronic sensibilise à la mobilité des artistes    La Bourse de Casablanca réalise une bonne performance hebdomadaire    Managem annonce un chiffre d'affaires en baisse    El Andaloussi quitte Safran Electronics & Defense Morocco    Télécoms: L'ANRT dématérialise les agréments    Développement durable: La Commission nationale bientôt opérationnelle    L'expertise marocaine brille lors d'une formation internationale sur le sauvetage sportif en Centrafrique    Aïd Al Adha 1440 : Bon déroulement de l'opération d'abattage    Service militaire : La sélection démarre cette semaine    Moussaoui Ajlaoui : Créer un nouvel Etat en Afrique du Nord serait suicidaire pour la région. La position de Washington va dans ce sens    La France se prépare à accueillir le G7    L'administration américaine s'oppose à la création d'une entité fantoche    Macron reçoit Poutine avant le sommet du G7    Macron recevra jeudi Boris Johnson puis Kyriakos Mitsotakis    Syrie: les forces gouvernementales entrent dans la ville de Khan Cheikhoun    Des enfants maqdessis visitent des sites touristiques à Casablanca    Le fauteuil    La prise de conscience!    Doukkal s'entretient avec son homologue chinois sur la coopération dans le domaine de la santé    Le Royaume prend très au sérieux l'avenir et le présent de ses jeunes : Pour un Maroc fait par et pour sa jeunesse    La liste élargie de Hallilodzic    Jeux Africains : Le Maroc gagne par forfait l'Afrique du Sud    Démarrage de la nouvelle saison    Vidéo. Ce que pensent les Casablancais de la nomination d'Halilhodzic    Facebook, Google, Apple... : Attention, les Gafam vous pistent!    Visite de travail à Copenhague du président du Conseil exécutif de l'UNICEF, Omar Hilale    L'incendie qui ravage Grande Canarie hors de contrôle, nouvelles évacuations    Un incendie ravage une forêt de pins sur les hauteurs de Béni Mellal    Les usagers d'Instagram pourront désormais dénoncer la désinformation    Météo: les prévisions de ce lundi    Parcs zoologiques. Vers la fin de la capture et la vente des éléphants d'Afrique    Le Maroc: marché international de commerce de fossiles    Un centre sino-marocain de médecine traditionnelle bientôt à Casablanca    L'œuvre d'Oum Kaltoum ouvre le bal de la Biennale de Rabat    Les tambourinaires amazighs du Moyen- Atlas    Azelarabe Alaoui préside le jury du Festival Cèdre du court métrage    Nouvelle édition du Festival "Voix de femmes" à Tétouan    The Mask : Un reboot au féminin en préparation    La Star Afrofunk Bantunani à Casablanca    11è édition des Voix de Femmes à Tétouan du 19 au 24 août    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Démissions en série du gouvernement Theresa May
Publié dans Libération le 16 - 11 - 2018

Plusieurs membres du gouvernement britannique, dont le ministre du Brexit Dominic Raab, ont annoncé leur démission jeudi, plongeant Theresa May dans une crise politique qui pourrait lui être fatale au lendemain de la validation par ses principaux ministres du projet d'accord de sortie de l'Union européenne conclu avec Bruxelles.
Critiquée de toutes parts, Theresa May semble à la merci d'une motion de censure que pourraient déposer les élus eurosceptiques de son propre Parti conservateur.
Plusieurs d'entre eux ont assuré jeudi matin disposer des 48 signatures nécessaires pour organiser un vote de défiance, soit le seuil nécessaire de 15% des élus du groupe parlementaire des Tories, selon un journaliste de la chaîne ITV.
Plusieurs ministres, dont Dominic Raab mais aussi les secrétaires d'Etat au Travail, Esther McVey, et à l'Irlande du Nord, Shailesh Vara, pourtant partisan à l'origine du maintien dans l'UE et la secrétaire d'Etat au Brexit Suella Braverman, ont démissionné jeudi pour protester contre cette mesure qui remet en cause, selon eux, l'intégrité territoriale du Royaume-Uni tout en fragilisant la position de Londres pour les futures négociations commerciales avec Bruxelles.
"Je ne peux pas concilier les termes du projet d'accord avec les promesses que nous avons faites au pays dans notre programme des dernières élections", a déclaré Dominic Raab en annonçant son départ du gouvernement.
Outre la colère des "Brexiters" eurosceptiques, le projet d'accord a provoqué celle du Parti unioniste nord-irlandais DUP, dont les députés permettent à Theresa May de s'appuyer sur une majorité parlementaire à Londres et qui a dit se sentir "trahi".
Si la Première ministre échappe à la censure, tous ces élus entendent voter contre le projet de Brexit lorsque le Parlement de Westminster sera appelé à se prononcer, probablement début décembre.
Selon les calculs de médias britanniques, il manquerait environ 80 voix au gouvernement pour faire adopter le texte, ce qui l'obligerait à compter sur le soutien d'au moins une partie de l'opposition travailliste pour surmonter cet obstacle incontournable.
Or, le Labour a estimé jeudi, après la démission de Dominic Raab, que le gouvernement était "en train de s'effondrer" et que Theresa May n'avait "plus aucune autorité".
"Le gouvernement se délite sous nos yeux, car pour la deuxième fois, un secrétaire au Brexit refuse de soutenir le plan de départ de l'UE de la Première ministre", a déclaré Jon Trickett, membre de la garde rapprochée du chef de file des travaillistes, Jeremy Corbyn.
"Theresa May (...) est de toute évidence incapable d'accoucher d'un accord de Brexit qui recueille ne serait-ce que le soutien de son gouvernement - sans parler du Parlement et de la population britannique", a-t-il ajouté.
Le gouvernement britannique est en train de s'effondrer, avec la démission du ministre chargé du Brexit, Dominic Raab, et la Première ministre, Theresa May, n'exerce plus aucune autorité.
"Il s'agit de la douzième démission d'un ministre du gouvernement de Theresa May en deux ans. Il ne reste plus aucune autorité à Theresa May, qui est de toute évidence incapable d'accoucher d'un accord de Brexit qui recueille ne serait-ce que le soutien de son gouvernement - sans parler du parlement et de la population britannique", ajoute-t-il.
Le seul soutien sur lequel la Première ministre semble pouvoir compter est celui des autres dirigeants européens, qui ont prévu de se réunir en sommet extraordinaire le 25 novembre pour entériner le projet d'accord, a confirmé jeudi matin le président du Conseil européen, Donald Tusk.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.