Le Forum Afrique Développement monte en gamme    Garanties mobilières: Le projet de loi adopté    Fonction publique: Nouveau modèle à l'étude    Fintech: Les bons conseils du FMI aux émergents    Le débat sur le changement d'heure reprend    Macron en Afrique de l'Est: Des intérêts stratégiques    Le CESE renouvelle ses instances au titre de l'année 2019    Mettre l'homme africain au cœur du développement et de la protection sociale    Le Groupe Crédit Agricole du Maroc primé à Tunis    La réussite de l'entreprise est tributaire de la garantie du bien-être du salarié    Trafic aérien intense à Dakhla à l'occasion du Forum Crans Montana    Les manifestations contre Bouteflika mettent à mal le Polisario    Arlene Foster, la femme qui détient les clefs du Brexit    La Nouvelle-Zélande va durcir sa législation sur les armes    L'Opep et ses partenaires font le point sur leur stratégie de soutien aux prix    Le Barça se rapproche de la consécration    Mbappé et Di Maria, un duo pour l'unité du Parc    Coupe de la Confédération : "Le Hassania in, le Raja out of Africa"    "Un partenariat novateur au service des compétences"    Pour de jeunes Canadiennes, le cannabis permet d'être une meilleure mère    Insolite : Selfie imprudent    Aziz Samsaoui, l'ambassadeur de la musique arabo-andalouse en Espagne    "Kilikis, la cité des hiboux" remporte le prix du meilleur film étranger au Canada    Captain Marvel commande toujours le box-office    Crash d'Ethiopian Airlines. Le P-DG de Boeing réagit    SIDA. Un programme ciblant les jeunes, les femmes et les migrants    Agressions sexuelles : Koffi Olomidé condamné à deux ans de prison    La Tribune de Nas : Vers une finale Leo/Cris ?    Flexibilité du dirham : Les objectifs de la première phase pleinement atteints    Message royal au 5e Forum Crans Montana de Dakhla    Digitalisation: C'est maintenant ou jamai!    Fès : Sous l'effet de l'alcool, un marchand ambulant tue son ami    El Jadida: 8 ans de réclusion criminelle pour un tailleur pédophile    Tétouan : Un jeu de hasard qui finit dans le sang    IB Maroc passe au rouge    Ligue des Champions d'Afrique : Le Wydad se qualifie haut la main en quarts de finale    Le PPS condamne vigoureusement l'attaque terroriste de deux mosquées en Nouvelle Zélande    La porte du souk hebdomadaire d'El Aroui inscrite au patrimoine national    Point de vue : «Terrasses en Scènes» de Morocco l'Ghedd !    «A la croisée des chemins» de Youssef Douieb à la galerie Nadar de Casablanca    Maroc-Argentine. Messi sera de la partie    37ème Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie à Marrakech : Rachid Talbi Alami désigné nouveau président    Bank Al-Maghrib, the limitations of an accommodative monetary policy    « Lumières Marocaines », Fouad Laroui rend hommage à l'art contemporain marocain    Les Marocains s'illustrent aux Special Olympics d'Abu Dhabi    Fiscalité, AMO… La corporation des cliniques privées fait le point    18 FICAM®: L'Espagne à l'honneur    UMT : Miloudi Moukharik rempile    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"T-Jonction", lorsque la mort mène à une nouvelle vie
Publié dans Libération le 18 - 12 - 2018

En dépit de la perte d'un parent, Fatima, personnage principal du film tanzanien "T-Jonction", projeté dans le cadre de la compétition officielle du 21ème Festival du cinéma africain de Khouribga, n'a pas basculé dans le désespoir.
Le réalisateur tanzanien Amil Shivji débute son long-métrage par des obsèques qui se tiennent devant une mosquée et qui symbolisent la "jonction" entre la vie et la mort. Shivji a tenté de mettre en lumière quelques traditions tanzaniennes contradictoires qui célèbrent tantôt la mort tantôt la vie.
Lorsqu'elle se regarde dans la glace, Fatima voit une fille insouciante qui n'est pas affectée par le décès de son père alcoolique et décide de se lancer dans un voyage, loin de sa maison et de l'autorité qu'exerce ce lieu sur elle, dans le dessein de goûter aux joies de la liberté, dont elle a été longtemps privée, de mieux se connaître et de découvrir son âme, morte alors qu'elle était encore en vie.
Dès le début de son périple, un rhume oblige Fatima à se rendre dans un hôpital où la file d'attente est tellement longue qu'elle se lie d'amitié avec Maria, une patiente au passé complexe et aux blessures mystérieuses.
Maria est une vendeuse ambulante pauvre dont la marchandise est régulièrement saisie par les autorités, mais qui trouve toutefois du réconfort auprès de ses semblables, solidaires face à la violence de la vie. Le vécu vraisemblablement douloureux de ces gens, que le réalisateur a su faire ressortir dans diverses scènes de cette oeuvre, attire Fatima qui revient sans cesse entendre "T-Jonction", le récit de Maria.
L'intitulé du film, qui appartient à l'école réaliste, n'est pas anodin puisqu'il fait référence non seulement au point de rencontre des marchands ambulants dans le film, mais aussi à la rencontre entre Maria et Fatima, deux personnalités que tout sépare mais que l'amitié a rassemblées et qui ont décidé ensemble de faire face aux tourments de la vie.
En plus d'être réalisateur, Amil Shivji est un reporter et animateur de radio qui a suivi une formation en production cinématographique à l'université de York au Canada. Il a notamment réalisé "The Maple Lie" (2010), "MataDanZe" (2011), "Hiari Orphanage" (2012), "Who Killed Me" (2012) et "The Ancestors" (2018).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.