Cinq matchs à huis clos et 85.000 DH d'amende pour le MCO    Halieutis. Le Maroc récolte les fruits d'une stratégie audacieuse    Casablanca : Deux sociétés délégataires s'occuperont de la gestion des déchets    HCP : Seulement 4,2% des travailleurs indépendants ont un diplôme de niveau supérieur    2è Eco-Trail Lalla Takerkoust : Sport, nature et… solidarité    La Tribune de Nas : Une vieille dame kidnappée en Uruguay    Un Marocain signe un record de traversée en dériveur dans le golfe de Thaïlande    Casablanca : Une domestique de 13 ans torturée, la DGSN réagit    Le pape veut « du concret » lors d'un sommet sur les abus sexuels du clergé    Théâtre : «Bourass» en tournée nationale et internationale    Lacage Urban Music Awards : Remise des trophées le 23 février    Fouad Laroui présente son ouvrage «Lumières marocaines»    Infrastructures : Fquih Ben Saleh se dote d'une nouvelle salle couverte omnisports    France : La grippe hivernale fait 2.800 morts    Daesh : Une Britannique apatride après avoir été déchue de sa nationalité    Tanger-Med : Saisie d'importantes sommes d'argent en devise et d'appareils électroniques    L'ENCG ouvre ses portes à Meknès à la prochaine rentrée universitaire    Près de 3485 morts sur les routes marocaines en 2018    «Ceinture bleue»: soutien africain et européen à l'initiative du Maroc    Partenariat GBM et le Maroc 2019-2024    L'Atlético de Madrid fait perdre à la Juventus plus de 9 % en bourse    « WA DRARI » : Le documentaire qui plonge au coeur du phénomène SHAYFEEN    Trump menace les militaires qui soutiennent Maduro…    Crédits garantis. La CCG affiche ses performances    Un groupe de travail rattaché à l'ONU recardé pour s'être mêlé à l'affaire Bouachrine    Zakia Driouich : «Halieutis constitue aujourd'hui une vitrine du développement du secteur de la pêche»    "Apatride" de Narjiss Nejjar enfin en salles    4e Forum parlementaire sur la justice sociale : Bouayach appelle à nouer avec la logique des droits    Marrakech : Quelque 25 agences de voyages autorisées à organiser le Hajj 1440    Sécurité routière. L'incivisme a la peau dure    Munich – Un parfum de campagne électorale    Grève générale !    Grève. Les fonctionnaires toujours mobilisés    Edito : Rattraper le retard    1,2,3, où va l'Algérie ?    Coopération CNDP-AUSIM : Un pas de plus vers la diffusion de la culture de la protection des données à caractère personnel    Insolite : Bagarre au Parlement    Affaire Benalla : "Dysfonctionnements majeurs" à l'Elysée    Haj Larbi Benbarek mis à l'honneur à l'IMA    Le tatouage sur le visage, autrefois une rareté, aujourd'hui une mode    Divers sportifs    Victoire de Keltoum Bouaâssria et Mustapha Hedadi au championnat national de cross-country    News    Luis Planas : La visite de S.M Felipe VI témoigne de l'amitié maroco-espagnole    Le satisfecit des syndicats : Grève réussie    Les infos insolites des stars : Le père de Sean Penn    Oggitani Quintet s'offre à nouveau la sympathie du public casablancais    "Le Ciel sous nos pas" de Leïla Bahsaïn, une lutte pour l'émancipation des femmes ici et ailleurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De nouveaux soutiens financiers dédiés aux mesures d'adaptation au changement climatique
Publié dans Libération le 17 - 01 - 2019

Aider les pays à généraliser des approches de gestion systématique des risques climatiques à chaque phase de la planification des politiques et de la définition des investissements, ainsi que de leur mise en œuvre. Tel est l'objectif du nouveau « Plan d'action sur l'adaptation au changement climatique et la résilience » établi par la Banque mondiale qui a décidé de donner un coup d'accélérateur aux financements en vue de mieux préparer le monde aux changements climatiques.
« Nous allons augmenter vigoureusement nos financements afin d'aider les populations à bâtir un avenir plus résilient, en soutenant tout particulièrement les plus pauvres et les plus vulnérables qui subissent de plein fouet les conséquences des dérèglements climatiques », a indiqué la directrice générale de la Banque mondiale, Kristalina Georgieva.
En effet, le nouveau plan porte sur le soutien financier direct de l'institution aux mesures d'adaptation au changement climatique à 50 milliards de dollars sur les exercices 2021-2025.
Ce qui correspond à « un niveau de financement de 10 milliards de dollars par an en moyenne qui vient doubler les montants alloués sur la période 2015-2018 », a souligné la Banque mondiale dans un communiqué.
Avec ce nouveau plan, qui s'inscrit dans le cadre des objectifs que la BM s'est fixés à l'horizon 2025 dans le domaine de la lutte contre le changement climatique, « nous mettons pour la première fois le financement de la résilience climatique sur un pied d'égalité avec nos investissements dans la lutte contre les émissions de CO2 et un avenir décarboné», a souligné la DG de la BM.
Dans le cadre de ce plan, présenté récemment, l'Institution de Bretton Woods a affirmé qu'elle s'attachera, en outre, à expérimenter de nouvelles approches afin d'accroître les financements privés dans ce domaine.
Selon la Banque mondiale, la hausse des financements permettra précisément de développer des prévisions météorologiques plus fiables, des systèmes d'alerte précoce et des services d'information sur le climat afin d'aider quelque 250 millions d'habitants dans 30 pays au moins à mieux anticiper les risques climatiques.
Elle viendra aussi appuyer l'élaboration des plans de gestion prenant en compte les enjeux climatiques et/ou l'amélioration de la gouvernance dans 100 bassins hydrographiques et soutenir le déploiement des systèmes de protection sociale plus réactifs face aux risques climatiques.
Ce n'est pas tout. Cette hausse contribuera également à « fournir un plus grand nombre d'instruments de protection financière dans 20 pays au moins afin de permettre une réponse et un relèvement plus rapides en cas de choc climatique ou de catastrophe naturelle », a soutenu l'institution.
Notons qu'à travers son plan d'action, la Banque mondiale entend consolider le lien entre adaptation et développement en promouvant des actions efficaces et précoces qui produisent aussi des résultats positifs au niveau du développement.
Il faut comprendre qu'« en investissant dans la replantation de la mangrove, par exemple, on aidera la population locale à se protéger contre l'élévation du niveau de la mer et les ondes de tempêtes, tout en créant de nouveaux débouchés dans les secteurs de l'écotourisme et de la pêche », a expliqué la BM.
Ainsi que l'a relevé l'institution dans son communiqué, soulignons que le nouveau plan d'action sur l'adaptation au changement climatique et la résilience prévoit, par ailleurs, « la création d'un système de notation qui doit servir de moyen de suivi des progrès accomplis dans le monde en matière d'adaptation et de résilience, mais aussi de moyen d'incitation».
La même source assure que la Banque mondiale testera ce nouveau système au cours des exercices 2019 et 2020, avant de l'intégrer aux projets concernés d'ici l'exercice 2021.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.