Quelle réforme pour la fiscalité au Maroc?    Des solutions contre l'insatisfaction des troupes    Vladimir Poutine invite Kim Jong-un    Wafa Assurance signe un accord de rapprochement avec des compagnies au Cameroun    Brief d'avant match : Que peut-on attendre de la rencontre WAC-Mamelodi Sundowns    Maluma et Gims préparent un clip à Marrakech !    Ukraine : À peine élu, Zelensky pris entre deux feux    Les dispositions relatives à la protection sociale des artistes mises en oeuvre par le ministère    Un policier tire sur deux voleurs à Rabat    L'UE a accordé une protection à plus de 300 000 demandeurs d'asile en 2018    Badr Tahiri. ‘‘Une stratégie dédiée à la région s'impose''    Après freddy Mercury, Rami Malek passe au mode "Bond"    Jazzablanca 2019 accueillera Metronomy !    Afrique du Nord. Les pistes de promotion de l'emploi    Festival international de la culture Aissaoua : Retour sur les temps forts    Le Wydad assuré de jouer la Ligue des Champions 2019/2020    CAN 2019 : L'UAR veut maintenir les droits de retransmission télévisée à un niveau abordable    9è fête des journalistes sportifs marocains : Des journalistes honorés    Programme Moucharaka Mouwatina : Lancement d'un appel à propositions    Arrestation à Meknès de deux individus soupçonnés de possession et de trafic d'ecstasy    DGSN : Huit employées d'un centre d'appels non autorisé arrêtées à Khouribga    Khalid Naciri au Forum de la MAP    De Zemamra à Azemmour    Benabdallah: le PPS soutient totalement l'Initiative civile pour le Rif    ABL Aviation: faire de Casablanca un hub régional de l'Afrique    Santé scolaire: «Jeux Vidéo : Jouons sans en abuser»    Les hommes qu'il faut à la place qu'il faut    Irlande du Nord: Une renaissance de l'I.R.A.?    Ramadan et santé: Les précautions à prendre    Dialogue social : Nouvelles conditions des syndicats    Partenariat : La BEI et l'Amica renforcent leur coopération    Données: Facebook table sur une amende record de 3 à 5 milliards de dollars    Le pétrole dépasse 75 dollars pour la première fois depuis fin octobre    Dans l'ouest de la Libye, des anti-Haftar se battent contre un "nouveau Kadhafi"    Insolite : Navigateur non-voyant    Edito : Ordures    Limogeages en série en Algérie : Le PDG de Sonatrach congédié    La jeunesse marocaine discute du Maroc de demain    Mohamed Benabdelkader : Passer d'une gestion administrative des carrières à une gestion professionnelle basée sur les compétences    Pourquoi la Lune et le Soleil semblent avoir une taille similaire vus depuis la Terre    Campagne agricole: 80% du PIB hors aléas climatiques    Le Barça quasiment champion d'Espagne    Autopsie de l'équipe nationale par Hervé Renard    Coup d'envoi de la 46ème édition du Trophée Hassan II et de la 25ème Coupe Lalla Meryem de golf    Anders Holch Povlsen, un milliardaire très discret    Vers une protection effective du livre et des droits d'auteur    "La lune et Casablanca", une immersion dans les univers de l'art vidéo    Projection à Washington du long métrage franco-marocain "Tazzeka"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De nouveaux soutiens financiers dédiés aux mesures d'adaptation au changement climatique
Publié dans Libération le 17 - 01 - 2019

Aider les pays à généraliser des approches de gestion systématique des risques climatiques à chaque phase de la planification des politiques et de la définition des investissements, ainsi que de leur mise en œuvre. Tel est l'objectif du nouveau « Plan d'action sur l'adaptation au changement climatique et la résilience » établi par la Banque mondiale qui a décidé de donner un coup d'accélérateur aux financements en vue de mieux préparer le monde aux changements climatiques.
« Nous allons augmenter vigoureusement nos financements afin d'aider les populations à bâtir un avenir plus résilient, en soutenant tout particulièrement les plus pauvres et les plus vulnérables qui subissent de plein fouet les conséquences des dérèglements climatiques », a indiqué la directrice générale de la Banque mondiale, Kristalina Georgieva.
En effet, le nouveau plan porte sur le soutien financier direct de l'institution aux mesures d'adaptation au changement climatique à 50 milliards de dollars sur les exercices 2021-2025.
Ce qui correspond à « un niveau de financement de 10 milliards de dollars par an en moyenne qui vient doubler les montants alloués sur la période 2015-2018 », a souligné la Banque mondiale dans un communiqué.
Avec ce nouveau plan, qui s'inscrit dans le cadre des objectifs que la BM s'est fixés à l'horizon 2025 dans le domaine de la lutte contre le changement climatique, « nous mettons pour la première fois le financement de la résilience climatique sur un pied d'égalité avec nos investissements dans la lutte contre les émissions de CO2 et un avenir décarboné», a souligné la DG de la BM.
Dans le cadre de ce plan, présenté récemment, l'Institution de Bretton Woods a affirmé qu'elle s'attachera, en outre, à expérimenter de nouvelles approches afin d'accroître les financements privés dans ce domaine.
Selon la Banque mondiale, la hausse des financements permettra précisément de développer des prévisions météorologiques plus fiables, des systèmes d'alerte précoce et des services d'information sur le climat afin d'aider quelque 250 millions d'habitants dans 30 pays au moins à mieux anticiper les risques climatiques.
Elle viendra aussi appuyer l'élaboration des plans de gestion prenant en compte les enjeux climatiques et/ou l'amélioration de la gouvernance dans 100 bassins hydrographiques et soutenir le déploiement des systèmes de protection sociale plus réactifs face aux risques climatiques.
Ce n'est pas tout. Cette hausse contribuera également à « fournir un plus grand nombre d'instruments de protection financière dans 20 pays au moins afin de permettre une réponse et un relèvement plus rapides en cas de choc climatique ou de catastrophe naturelle », a soutenu l'institution.
Notons qu'à travers son plan d'action, la Banque mondiale entend consolider le lien entre adaptation et développement en promouvant des actions efficaces et précoces qui produisent aussi des résultats positifs au niveau du développement.
Il faut comprendre qu'« en investissant dans la replantation de la mangrove, par exemple, on aidera la population locale à se protéger contre l'élévation du niveau de la mer et les ondes de tempêtes, tout en créant de nouveaux débouchés dans les secteurs de l'écotourisme et de la pêche », a expliqué la BM.
Ainsi que l'a relevé l'institution dans son communiqué, soulignons que le nouveau plan d'action sur l'adaptation au changement climatique et la résilience prévoit, par ailleurs, « la création d'un système de notation qui doit servir de moyen de suivi des progrès accomplis dans le monde en matière d'adaptation et de résilience, mais aussi de moyen d'incitation».
La même source assure que la Banque mondiale testera ce nouveau système au cours des exercices 2019 et 2020, avant de l'intégrer aux projets concernés d'ici l'exercice 2021.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.