ODD : La Cour des comptes recommande d'ajuster la stratégie de sensibilisation et de communication    Hydrocarbures : Le torchon brûle entre Lahcen Daoudi et Driss Guerraoui    Voitures d'époque : La fédération dévoile son programme sportif de 2019    Délais de paiement: Derrière les chiffres, la réalité    Secteur pharmaceutique. Doukkali et les industriels tracent un plan d'action    Affaire Benalla : Les conclusions du Sénat    Sahara marocain: Pretoria revient à la charge    Crédit du Maroc. A quoi ressemblera le projet "Les Arènes"?        Tanger : Deux faussaires de billets de banque condamnés à 10 ans de prison chacun    Laâyoune : En 24 h, 7 suspects recherchés tombent dans les filets de la police    Oulad Mogador Music Action : Trois jeunes groupes sélectionnés    «Le groupement artistique» honore Mohamed Belmou    «Ana nabghiha», nouveau single de Cheb Kadil    SM le Roi reçoit les nouveaux walis et gouverneurs    Sécurité routière: El Otmani appelle à accélérer la mise en œuvre de la stratégie nationale    Derby de l'Oriental : Une affaire entre voisins    MIFA Group: 70 ans d'expertise    Les profondes divergences entre Washington et les pays européens    Top 5 des meilleurs buteurs actuels d'Europa League    Commerce en Afrique. Le Maroc approuve l'accord sur la zone de libre-échange    Semences. La SONACOS poursuit la diversification de ses marchés    Venezuela : L'armée déterminée à empêcher l'entrée de l'aide    Bernie Sanders, candidat à la présidentielle 2020, veut croire à la victoire    Une justice propre aux mineurs au Maroc ?    Exploitation et abus sexuels : Une Marocaine dans le Comité consultatif de l'ONU    Brexit : May de retour à Bruxelles, face une UE inflexible    Le GBM approuve le cadre de partenariat 2019-2024 avec le Maroc    Said Ahmiddouch installé nouveau Wali de Casablanca-Settat    Première enquête sur les hépatites virales au Maroc    Edito : Du sang neuf    Institut français du Maroc, de la culture pour tous    Aziz Idamin : Le mouvement marocain des droits de l'Homme n'a pas été en mesure de suivre les mutations internationales    Habib El Malki s'entretient avec la ministre indienne des A.E    Wenger : Vieira et Henry ont tout pour devenir des entraîneurs remarquables    Disparition de Sala: Cardiff envisage un recours pour négligence contre Nantes    Divers    Au Cap, des blessés de la vie apprennent à "voler" sur les vagues    Les militants "5 Etoiles" évitent un procès à Matteo Salvini    Insolite : Député chômeur    Administration, établissements publics, collectivités territoriales et enseignement en grève    Les infos insolites des stars : Michael Jackson    Jean- François Girault : La France et le Maroc partagent beaucoup d'affinités dans le domaine de la culture et de l'art    Droits de l'Homme au Maroc : Des avancées indéniables sauf qu'il y a un "mais" tenace    Espagne. Un nouveau format pour la Supercoupe    Décès du célèbre couturier Karl Lagerfeld    Le régime algérien à bout de souffle: Le muthos… ne tue pas    Saddiki gène le Raja et Carteron    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Guillaume Musso Roi des romanciers en France
Publié dans Libération le 18 - 01 - 2019

Le romancier Guillaume Musso est resté plus que jamais l'auteur préféré des Français en 2018 avec plus de 1,6 million d'exemplaires de ses ouvrages (tous formats confondus) vendus, selon une étude GfK parue récemment dans Le Figaro. C'est la huitième année consécutive que l'auteur occupe la première place du Top 10 des auteurs les plus vendus en France.
Alors que l'année écoulée a été morose pour le monde de l'édition, le romancier a réussi à vendre davantage de livres en 2018 qu'en 2017. Guillaume Musso se place loin devant Michel Bussi (975.800 livres vendus en 2018) et le Suisse Joël Dicker (894.400). Derrière le trio de tête on trouve Aurélie Valognes, première femme du palmarès, qui a vendu 834.500 livres l'an passé. Elle devance Marc Levy (820.800).
"La jeune fille et la nuit" (Calmann-Levy), dernier roman en date de Guillaume Musso publié en avril, s'est écoulé à lui seul à 782.000 exemplaires. Le livre qui doit être traduit en anglais cette année est également un best-seller en Italie et en Corée. On trouve ensuite la romancière et blogueuse Virginie Grimaldi (674.500), Pierre Lemaitre, Goncourt 2013, qui a vendu 673.200 exemplaires de ses romans, Raphaëlle Giordano (602.200), Françoise Bourdin (592.400) et Franck Thilliez (546.100).
Concernant la littérature étrangère traduite, c'est la mystérieuse italienne Elena Ferrante qui a vendu le plus de livres en France en écoulant plus d'un million d'exemplaires (grands formats et poches confondus). L'écrivain américain Harlan Coben a vendu quant à lui 793.000 livres dans l'Hexagone.
En seize romans depuis 2001, Guillaume Musso est devenu l'un des écrivains français les plus lus au monde. Traduit en 40 langues, il a déjà vendu 32 millions de livres ! Une popularité que certains lui reprochent, le qualifiant d'écrivain de gare. Mais Guillaume Musso ne le prend pas mal. Au contraire : "je suis fier quand on me dit, j'ai lu ton livre dans un avion ou sur la plage, ou dans un train. Je suis très content de partir chaque été en vacances avec les Français", explique l'auteur dans une déclaration à France TV, rapportée par CultureBox. Un enthousiasme, une envie d'écrire intacts.
"Aujourd'hui j'ai exactement le même état d'esprit que lorsque j'écrivais mon premier roman et que je ne savais pas si j'allais être publié ou pas." Et de citer l'un de ses écrivains préférés, Stephen King : "Quand vous commencez un nouveau roman, même si vous en avez écrit quinze avant, vous êtes pieds nus devant l'Himalaya à escalader".
Né en 1974 à Antibes, Musso se prend de passion pour la littérature très jeune, consacrant tout son temps libre à dévorer des livres dans la bibliothèque municipale où travaille sa mère. C'est grâce à un concours de nouvelles proposé par son professeur de français qu'il découvre le bonheur de l'écriture. À compter de ce jour, et jusqu'à aujourd'hui, il ne cessera plus de noircir des carnets.
Ses études, son long voyage aux Etats-Unis, ses rencontres, tout vient enrichir son imagination et ses projets de roman. Diplômé de sciences économiques, il devient professeur dans l'est puis le sud de la France.
En 2001, il publie son premier roman, Skidamarink, mais c'est le suivant, Et Après… qui consacre sa rencontre avec le public. Cette histoire d'amour et de suspense qualifiée de surnaturel lui vaut un succès fulgurant qui ne se démentira plus.
Traduits en quarante langues, plusieurs fois adaptés au cinéma, tous ses livres connaissent un immense succès en France et dans le monde. Pour les lecteurs, chaque nouveau roman de Guillaume Musso est désormais un événement et un rendez-vous.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.