Vidéo – But spectaculaire de Boufal face à Yassine Bounou    Casablanca : La réouverture du Complexe Sportif Mohammed V annoncée pour fin mai    Examen des moyens de coopération agricole entre le Maroc et la RDC    Le ministère de la Santé organise la Semaine nationale de vaccination    L'artiste-peintre Abdellah El Haitout expose à Tanger    Les Instances représentatives des communautés israélites marocaines réanimées    ONCF: 2 millions de voyageurs durant les dernières vacances scolaires    SIGPA souligne l'importance de l'agriculture au sein de sa stratégie commerciale    Réouverture du Complexe Sportif Mohammed V    Siam 2019 : Soufiane Alaoui, DG de Soulara    Parlement: Le PAM remplace son chef de groupe    Loi-cadre sur l'enseignement: La CDT prépare ses conseillers    Agriculture durable: CAM s'aligne sur les objectifs de la FAO    Constitution: Référendum en Egypte    Langues = avenir    Cinéma: «Les 3M, une histoire inachevée» Une ode à l'amitié au-delà de la religion    CAN 2019. 56 arbitres en stage de préparation à partir du 28 avril à Rabat    Le roi Mohammed VI donne ses instructions au ministre de l'Intérieur    Rabat hausse le ton : Le Maroc rejette certaines idées et projets improductifs véhiculés au sujet de la question du Sahara    Partenariat en faveur de l'écosystème de la cédraie du Moyen Atlas    L'expertise suisse au service des montagnes marocaines    S.M le Roi offre un dîner en l'honneur des invités et participants au SIAM    L'AMEE sensibilise sur le rôle du pompage solaire    Journée culturelle marocaine en Bulgarie    Bouillon de culture    Remise du Grand prix national de la presse agricole et rurale    Mohamad Salah veut "plus de respect" pour les femmes dans le monde musulman    Vidéo. Le pape lave et embrasse les pieds de douze détenus    La terre a tremblé à Taroudant    Le rapport Mueller n'apporte « aucune preuve » d'ingérence russe, selon le Kremlin    25ème journée de la Botola Maroc Telecom : Avec le derby Wydad-Raja, la course au titre se précise    Marathon international de Rabat : Les migrants sur la ligne de départ    22ème Prix Charjah pour la création arabe : Trois Marocains primés au Caire    Mahjoub Raji: une autre voix s'est éteinte…    Le Maroc aux commandes du réseau MENA de Biosécurité    Algérie: «Le peuple veut qu'ils partent tous!»    Grève des étudiants en médecine. Le spectre d'une année blanche s'éloigne    Oujda : Arrestation d'un Algérien réclamé par les autorités judiciaires de son pays    Mohamed Benabdelkader : La communication contribue au renforcement de la participation à la vie publique    Pôle Nature et vie un voyage en terre connue    Liga : La semaine du titre pour le Barça    Championnats juniors de golf    Communication publique : Le dilemme de la fonction et l'identification de ses rôles    Jiří Oberfalzer : L'Initiative d'autonomie représente une solution durable au Sahara    L'ONU en quête d'unité pour réclamer un cessez-le-feu en Libye    Contribution du Maroc à l'aménagement de la mosquée Al Aqsa et de son environnement    Le Maroc à Abou Dhabi : Ouverture de la 4ème édition dans la capitale émiratie    Tottenham élimine City dans un match d'anthologie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Trump et Pelosi à couteaux tirés autour du "shutdown"
Publié dans Libération le 19 - 01 - 2019

Le "shutdown" vire au règlement de compte entre Donald Trump et Nancy Pelosi. Et les coups volent bas. Quitte à perturber un calendrier officiel bien huilé et un voyage jusqu'alors tenu secret.
Le président américain et la présidente démocrate de la Chambre des représentants sont engagés dans un bras de fer depuis plus de trois semaines autour de cette impasse budgétaire affectant quelque 800.000 employés fédéraux, qui ne touchent plus leur salaire.
"Par respect" pour ces employés, M. Trump a décidé d'annuler le voyage de sa délégation au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, a annoncé la Maison Blanche jeudi en fin de journée, une semaine après l'annulation par Donald Trump de sa propre participation.
Quelques heures plus tôt, le président américain avait stupéfié le Congrès en annonçant qu'il annulait un déplacement que Nancy Pelosi, troisième personnage de l'Etat, devait effectuer en Afghanistan à bord d'un avion militaire.
M. Trump soulignait dans un courrier chargé d'ironie qu'il serait préférable que la "Speaker" reste travailler à Washington, alors qu'aucune issue ne se dessine au 27e jour du "shutdown".
Problème, ce voyage n'avait pas été encore révélé à la presse, pour des questions de sécurité.
Entre cocasserie et colère, sa brusque annulation a donné lieu à une curieuse scène devant le Capitole, où plusieurs parlementaires étaient déjà à bord d'un bus militaire, prêts à partir, lorsque la lettre a été rendue publique. Plusieurs sont restés à bord pendant un long moment, sur le parvis du Capitole. Furieux, le démocrate Adam Schiff, chef de la puissante commission du Renseignement de la Chambre des représentants, a dénoncé le comportement "trop souvent (...) digne d'un écolier" de Donald Trump.
"La décision du président de dévoiler un voyage que la +Speaker+ fait dans une zone en guerre est complètement et totalement irresponsable", s'est-il indigné.
Fort caractère contre fort caractère, les deux dirigeants sont engagés dans un intense bras de fer depuis le 22 décembre autour de cette paralysie budgétaire partielle. Pour l'instant, aucun ne se montre prêt à céder, mais les évènements semblent s'accélérer depuis mercredi.
L'annulation ordonnée par Donald Trump fait en effet suite à la demande, formulée la veille par Mme Pelosi, de reporter le traditionnel discours sur l'état de l'Union du président, prévu le 29 janvier. Elle mettait en avant des raisons de sécurité pour cause de "shutdown". M. Trump n'y a pas donné suite pour l'instant.
La tradition veut que ce soit le leader de la Chambre basse qui invite le président à ce discours annuel devant la Chambre des représentants et le Sénat réunis.
Au cœur du conflit budgétaire les opposant figure le mur que veut ériger Donald Trump à la frontière avec le Mexique. Les démocrates ne veulent pas en entendre parler.
Dans le cadre des négociations de sortie de crise, le vice-président Mike Pence, accompagné du conseiller et gendre du président Jared Kushner, se sont rendus au Capitole jeudi pour s'entretenir avec le chef républicain du Sénat Mitch McConnell pendant plus de 45 minutes. Ils n'ont fait aucun commentaire à leur sortie.
"En raison du shutdown, je suis désolé de vous informer que votre voyage à Bruxelles, en Egypte et en Afghanistan a été repoussé", a écrit M. Trump à Mme Pelosi, qualifiant le voyage d'activité de "relations publiques".
"Je pense aussi que, durant cette période, il serait préférable que vous soyez à Washington pour négocier avec moi", a-t-il ajouté.
"Naturellement, si vous voulez voyager par avion commercial, le choix vous appartient", a conclu M. Trump. Le pouvoir exécutif permet traditionnellement aux dirigeants du Congrès d'utiliser des avions militaires pour leurs déplacements.
Décrire ce voyage comme une mission de relations publiques "est une insulte faite aux courageux hommes et femmes qui se mettent en danger pour servir" leur pays, a réagi une nouvelle élue démocrate, Elaine Luria, ex-militaire qui devait elle-même être du voyage.
L'objet de ce voyage était "d'exprimer la gratitude envers les hommes et femmes en uniforme" et d'obtenir "des informations critiques en termes de sécurité nationale", a souligné le porte-parole de Nancy Pelosi, Drew Hammill.
Il a précisé que lors de l'étape de Bruxelles, la délégation d'élus devait rencontrer des hauts responsables de l'Otan et des alliés pour "réaffirmer la solidité de l'engagement des Etats-Unis au sein de l'Alliance".
Aucun arrêt en Egypte n'était prévu lors de ce déplacement devant avoir lieu selon lui sur un week-end, a-t-il souligné.
"Une réponse puérile ne mérite pas une autre réponse du même ton", a de son côté réagi le sénateur républicain Lindsey Graham, renvoyant les deux responsables politiques dos à dos.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.