Coronavirus : quels coûts pour l'économie marocaine ?    NT7arko f'dar! La MDJS lance une application pour bouger à la maison    Covid-19: le point sur la situation au Maroc jusqu'à samedi à 18h00    Nasr Mégri chante « Corona »    Une ex-journaliste de Medi 1 meurt du coronavirus    Coronavirus : PSA renforce la protection de ses salariés et contribue à la solidarité nationale    CNDP et AMRC se mobilisent pour faciliter le télétravail    Coronavirus : Chakib Alj alerte les banques sur la situation financière des entreprises    Coronavirus/Casablanca: une vidéo filmée à bord du tram indigne la Toile    Différend entre la CGEM et le GPBM    Covid-19 : Le RNI pleinement engagé    Covid-19: Le ministère de l'Equipement adopte des mesures pour assurer la continuité du service public    Etat d'urgence sanitaire: la mise en garde du Ministère public    Confinement : les femmes victimes de violences peuvent donner l'alerte via la plateforme "Kolonamaak"    Le Président de la Commission de l'Union africaine, testé négatif au coronavirus    Coronavirus : Voici un récapitulatif des principales mesures fiscales au profit des entreprises    Coronavirus : le Président américain promulgue le plan de sauvetage massif de l'économie    Coronavirus: le bilan s'alourdit en Algérie    Coronavirus : Le Comité de veille économique à la rescousse des ménages vulnérables    Santé, nutrition et condition physique : La FRMF lance une série de vidéos au profit des footballeurs confinés    Kenya : 63 personnes ingurgitent du Dettol pour « se prémunir » contre le coronavirus, 59 en meurent    Situation épidémiologique au Maroc : la répartition par région des 358 cas confirmés    Covid-19 : les entreprises du BTP veulent plus de garanties pour mener à bien les chantiers prioritaires    Les actions à Wall Street montent en flèche après le plan de sauvetage économique    Coronavirus: Plan anti-sécheresse: Financement additionnel de 1,5 milliard de DH    La médecine militaire à la rescousse    L'Union européenne appuie les efforts du Maroc pour faire face à la pandémie du Covid-19 avec un budget immédiat de 150M €    Le Conseil de gouvernement adopte des projets de décret suspendant la perception du droit d'importation sur le blé dur et certaines légumineuses    Décès de Hassan Ghazoui: Les condoléances du SG du PPS    Ahmed El Khichen, auteur autodidacte, transforme son salon de coiffure en librairie    La vie de Fatima Mernissi au grand écran prochainement    Bonne nouvelle pour les Marocains établis en France (PHOTO)    Samira Said lance «Waqiâ Majnoun»    Un autre monde à imaginer et à construire    Décès de Hidalgo, l'homme qui ravivé le football français    Pourquoi avons-nous besoin de la pensée rationnelle contre les manipulations fantaisistes?    Abdelhak Nouri: on en sait plus sur son état de santé    Abdelhak Nouri se réveille après 2 ans et 9 mois passés dans le coma    Le Coronavirus contraint Poutine à reporter sa réforme constitutionnelle…    Le Roi félicite le Président du Bangladesh à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays    Le Covid-19 compromet les chances de la tenue de la CAN 2021 et des compétitions interclubs    Les coureurs cyclistes marocains adoptent le "Home-trainer"    Réunion virtuelle du G7    La divulgation de l'identité d'un malade fait des vagues    Faute de recettes, les clubs de foot menacés de faillite    Coronavirus : Sueurs froides dans un 7ème art, contraint de s'adapter    Journée mondiale du théâtre, une occasion de promouvoir le "père des arts" à travers le monde    Le très beau geste de Jenifer envers le personnel soignant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc, l'un des trois marchés émergents les plus prometteurs pour le secteur automobile au monde
Publié dans Libération le 22 - 01 - 2019

Le Maroc constitue l'un des trois marchés "les plus prometteurs" au niveau mondial pour le secteur de l'industrie automobile, a souligné l'ambassadeur du Royaume en Espagne, Karima Benyaich.
"En quelques années, le Royaume est devenu le premier producteur d'automobile au niveau continental avec 340.000 véhicules par an", a ajouté Mme Benyaich dans un entretien à "Auto Revista", publié dans le cadre d'un dossier spécial consacré par le magazine espagnol, dans son dernier numéro, à l'essor de l'industrie automobile marocaine, rapporte la MAP.
Un total de 26 projets ont été approuvés l'an dernier pour un investissement total de 1.300 millions d'euros dans ce secteur, dont un accord avec le constructeur automobile français Renault pour augmenter l'approvisionnement en composantes locales à 55%, a déclaré encore la diplomate marocaine au média espagnol.
Ainsi, le Maroc est désormais l'un des trois marchés émergents les plus prometteurs pour le secteur automobile dans le monde, aux côtés de la République tchèque et du Vietnam, offrant de grandes opportunités d'affaires aux constructeurs automobiles, a-t-elle dit.
Le Royaume a réussi, en quelques années, à faire de l'industrie automobile l'un des moteurs de son économie grâce notamment à la captation des investissements étrangers, a souligné Mme Benyaich, notant qu'en 2012, le Maroc a attiré le Groupe Renault, qui dispose déjà de deux lignes de production à Tanger, en plus de l'usine de sa filiale Somaca à Casablanca, tandis que Groupe PSA ouvrira une usine à Kénitra avec une capacité initiale de 200.000 unités par an.
L'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a récemment annoncé la modernisation et le doublement de la capacité de production de la Somaca à Casablanca pour atteindre 160.000 unités contre 80.000 actuellement à l'horizon 2022, a-t-elle poursuivi, notant que l'implantation de Renault à Tanger a été "le brise-glace" qui a ouvert la voie à l'essor que connaît actuellement l'industrie automobile au Maroc.
Ses fournisseurs lui ont emboîté le pas en s'installant dans le Royaume, tirant profit des avantages qu'offre le Maroc notamment sa logistique, sa proximité de l'Europe, et son port de Tanger-Med, entre autres, dans un écosystème qui fonctionne parfaitement, a précisé Mme Benyaich.
Dans la même veine, elle a fait savoir que le Groupe PSA produira son premier véhicule marocain en mars 2019, notant qu'il s'agit d'un véhicule conçu au Maroc par des ingénieurs et designers marocains parmi les 1.600 ingénieurs travaillant pour PSA au Maroc.
Evoquant l'installation dans le Royaume du constructeur chinois de véhicules électriques BYD, Mme Benyaich a fait savoir que le géant chinois compte lancer au Maroc son écosystème de transport électrique, dans le cadre d'un accord de partenariat signé fin 2017 entre le Royaume et cet acteur majeur, pionnier des secteurs des énergies renouvelables et de la mobilité électrique.
Il s'agit d'une première étant donné que la production sera destinée à la fois à approvisionner le marché local et à l'exportation, a relevé la diplomate marocaine, notant que l'usine devrait s'étendre sur 50 hectares au sein de la nouvelle ville industrielle de Tanger et créer environ 2.500 emplois directs.
Avec cette unité, "nous souhaitons clairement nous positionner dans le secteur de la voiture électrique en développant un écosystème comprenant la fabrication de batteries, de monorails électriques, ainsi que de voitures légères, d'autobus et de camions, dans l'objectif de produire 100.000 véhicules par an, 400 bus/camions et 100 wagons", a-t-elle dit.
Ce projet "constitue un pas de plus dans le cadre des nombreuses actions entreprises sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, avec un engagement constant en faveur de l'environnement et de la lutte active contre le changement climatique", a-t-elle dit.
Le Maroc envisage d'atteindre 18.500 millions d'euros à l'exportation à l'horizon 2025, avec une capacité production d'un million de véhicules par an, a relevé encore Mme Benyaich, soulignant que le Royaume entend ériger l'industrie automobile, premier secteur exportateur avec un chiffre d'affaires à l'export de près de 6.500 millions d'euros en 2017, en un véritable vecteur de développement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.