1448 cas cumulés vendredi à 18H, 122 guérisons    Etat d'urgence sanitaire : Interpellation de 22.542 individus en flagrant délit de violation    Accord à portée de main des producteurs de pétrole sur une baisse de l'offre    La communauté internationale ne fait que peu de cas des gesticulations d'Alger    La présidente du CNDH met en exergue les valeurs de solidarité marocaine    My Seddik Rabbaj: «l'autre n'est pas toujours l'enfer»    Destins tragiques, destin humain    Coronavirus : Le Maroc lance la production de 5 millions de masques de protection dès le 14 avril    Revenons à l'Histoire    Le Hezbollah libanais entre en guerre contre la pandémie…    Signé par 165 chefs de gouvernement : Un Appel à l'Action veut la suppression de 44 milliards de dollars dûs par l'Afrique    Enquête : 90% des cadres marocains favorables au télétravail même après le confinement    Coronavirus : les jeux-vidéos pour contourner l'arrêt des championnats de football    Passation des pouvoirs entre Othman El Firdaouss et El Hassan Abyaba    Des films d'animation en ligne pour passer un bon confinement    Fonds Covid-19 : Les mutuelles du public contribuent à hauteur de 19,5 millions DH    OLA Energy Maroc participe au mouvement de solidarité    Confinement : Quand les galeries d'art s'exposent sur les réseaux sociaux    BERD : Des formations en ligne pour les femmes entrepreneurs du Maroc    Covid-19 : La BAD crée un fonds doté de 10 milliards de dollars    Le Maroc, une destination privilégiée pour les investissements japonais    Assurance : Les primes émises en repli    Etat d'urgence sanitaire: Le projet de loi bientôt au Parlement    Michelle Bachelet : La pandémie n'est pas un chèque en blanc pour bafouer les droits humains    L'activité portuaire s'est inscrite en hausse au premier trimestre    Les footballeurs de Premier League lancent un fonds de soutien    Distribution gratuite de 4 millions de masques à Tanger    30 lits médicalisés remis à l'hôpital provincial de Jerada    Mané : Avec cette situation, quoi qu'il arrive, je comprendrais    Baisse des salaires des joueurs du Real Madrid    Le Maroc procède à un tirage sur la LPL du FMI pour 3 Md$    La région du Gharb affiche une bonne production prévisionnelle en canne à sucre    "Modern Family", sitcom à succès, tire le rideau    Un concours régional pour révéler les talents artistiques et littéraires des élèves    Lire, voir, écouter…méditer    Dr Zahrat El Khouloud Bourhil : Il est de notre devoir de sensibiliser les gens et de leur servir d'exemple    S.M le Roi exonère les locataires des locaux des Habous des droits de bail durant la période de confinement    L'Inter Milan sérieux prétendant pour recruter Messi?    L'ancien président Rafael Correa condamné pour corruption…    Les universités diffusent des cours à la radio    Appel de la présidence du Ministère public à l'application stricte des dispositions sur le port du masque    L'Europe ne s'entend pas sur la riposte économique à l'épidémie    La pandémie du Covid- 19 vue par deux économistes    Driss Lachguar, lors de la rencontre virtuelle organisée par la Fondation Lafqui Titouani    Les confessions de Benatia sur son passage à l'AS Rome    Une œuvre conçue en plein confinement : «Guelssou feddar», un nouveau single de la chanteuse Bouchra    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le PSG se prépare au grand rendez-vous de Manchester sans Neymar
Publié dans Libération le 30 - 01 - 2019

Nouvelle opération à prévoir pour Neymar ? Le PSG, qui se prépare à jouer sans sa star son 8e de finale de Ligue des champions contre Manchester United, n'a toujours pas délivré son diagnostic, alors que le médecin de la Seleçao est à Paris. Plusieurs médias évoquent au moins deux mois d'absence.
Bataille autour du traitement à suivre avant de donner le verdict. Depuis que le N.10 brésilien a été contraint de céder sa place en cours de match, mercredi en Coupe de France contre Strasbourg (2-0) en raison d'une vive douleur au pied droit, le club parisien s'est contenté d'évoquer "une réactivation douloureuse de la lésion du cinquième métatarsien droit".
En d'autres termes, l'os long de la partie externe du pied, où Neymar avait dû se faire opérer en mars 2018, ce qui avait mis fin de façon prématurée à sa première saison sous le maillot du PSG.
Depuis, l'angoisse règne à tous les étages. Et seul l'entraîneur parisien Thomas Tuchel a livré une première tendance pessimiste : "Cela va être super difficile que Neymar joue avec nous contre Manchester United", lors du 8e de finale aller, a-t-il annoncé dimanche. Sans vouloir "confirmer" si son joueur souffre d'une "fracture" comme annoncé par Le Parisien.
Signe de l'extrême inquiétude, Tite, le sélectionneur brésilien qui doit préparer la Copa America à domicile (14 juin - 7 juillet), a même traversé l'Atlantique pour se rendre au chevet de sa star dimanche, avant de se rendre au Parc des Princes pour assister à PSG-Rennes (4-1).
Rodrigo Lasmar, le médecin de la Seleçao qui avait opéré Neymar en mars dernier pour le remettre sur pied avant le Mondial-2018, est arrivé lundi à Paris pour examiner le "crack".
L'enjeu ? Savoir si Neymar devra de nouveau subir une intervention chirurgicale, ce qui mettrait un terme à sa saison. Ou si l'option d'un "traitement plus léger" à base d'injections est privilégiée, avec une durée d'indisponibilité finalement de "deux mois" incompressible selon Le Parisien. Ce qui serait synonyme de forfait à la fois pour le match aller, le 12 février à Old Trafford, et le match retour, le 6 mars...
Qui aura le dernier mot cette fois-ci dans le protocole de soins à suivre: le PSG ou la Seleçao ? "Neymar est un joueur du PSG et il faut respecter les décisions du club. Rodrigo Lasmar va contribuer. Et après, nous prendrons nos décisions", a désamorcé lundi Edu Gaspar, directeur de la sélection brésilienne, cité par Globo.
"Tous les docteurs me disent qu'on doit attendre une semaine", avait prévenu de son côté l'entraîneur parisien Thomas Tuchel dimanche.
La saison dernière, Neymar avait manqué le match retour de huitièmes de finale de Ligue des champions à cause de sa blessure. Résultat ? Une élimination piteuse contre le Real Madrid, futur champion de l'édition 2018.
L'absence de son "joueur-clé", qui totalise déjà 20 buts et 9 passes décisives en 23 matches cette saison, risque-t-elle d'avoir de nouveau un impact négatif sur le groupe parisien ? "On est tous peinés pour +Ney+, mais il va bien falloir faire sans lui", relativise Presnel Kimpembe.
Pour rester performant sans Neymar, Thomas Tuchel s'est déjà adapté en donnant plus de responsabilités offensives à Angel Di Maria, homme du match contre Rennes, et Julian Draxler, habituel dépanneur en N.6, pour accompagner le duo Mbappé-Cavani dans un système aux allures de 4-2-4.
La clé pour battre Manchester United, qui a gagné tous ses matches depuis l'arrivée d'Ole Gunnar Solskjaer sur son banc fin décembre ?
Outre Neymar, Tuchel doit aussi gérer l'absence de Marco Verratti, le seul milieu défensif de métier qu'il possède dans son effectif, et l'absence de recrues à trois jours de la clôture du mercato.
Pour l'instant, ni Leandro Paredes (Zenit Saint-Pétersbourg) annoncé tout proche jeudi, ni Idrissa Gueye, objet d'une offre de 25 millions d'euros "rejetée" par Everton, selon son entraîneur Marco Silva lundi, n'ont signé au PSG.
"Je suis inquiet car on a besoin de deux joueurs, ou peut-être encore un autre joueur offensif si Neymar est blessé pour quelques semaines", a déploré l'entraîneur parisien. Panique ou simple coup de pression ? L'atmosphère ne cesse en tout cas de s'alourdir à 15 jours du gr


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.