Fès s'active pour la lutte contre le tabagisme    Manal Manal Manal … est accusée de plagiat !    Botox parties à Marrakech. Un "ancien" nouveau scandale    Clap de fin pour la 2e table ronde sur la question du Sahara marocain    Dumbo, le célèbre éléphant de Disney revient dans les salles    Marocaine des Journalistes Sportifs (MJS)    Sahara marocain : Horst Köhler annonce un Genève III et de l'espoir    Inwi de nouveau désigné meilleur réseau internet mobile de l'année    Aujjar : Le mariage des mineures demeure une réalité qui interpelle tout le monde    Nota Bene    Eliminatoires CAN-2019 : Déjà qualifiés, les Lions font match nul au Malawi    Vidéo – La 10e édition de l'Afriquia Merzouga Rally est fin prête !    Paris: Souad Massi, l'icône algérienne « prête sa voix » aux manifestants    Belles distinctions pour le téléfilm « Ali Ya Ali » d'Abdelhaï Laraki    Attijariwafa bank mise sur la relance du crédit pour 2019    Vidéo : Une semaine après, la Nouvelle-Zélande rend hommage aux victimes de Christchurch    Un consulat pilote marocain à Algésiras    L'industrie manufacturière en bonne forme... la construction moins bien portante    «Miss handicap Côte d'Ivoire 2019» lance sa 2e édition    Les inconditionnels du Raja fêtent son 70e anniversaire    Naufrage à Mossoul: Le bilan s'élève à 100 morts    Le WAC retrouve le Horoya Conakry en quarts    Essaouia: Coup d'envoi de la 3è édition du Festival »Les Océanes »    Un 2ème Salon national professionnel dédié : 20% de l'effectif national en Sardi provient de la province de Settat    Edito : Contractuels instrumentalisés    Les contractuels instrumentalisés par Al Adl wal Ihssane et Annahj Addimocrati    Séisme politico- économique    Chine: Une explosion massive dans une usine chimique fait 47 morts    Azemmour : Arrestation d'une Française faisant l'objet d'un mandat d'arrêt international pour homicide involontaire    Réunions de haut niveau pour Benchaaboun à Bruxelles    Accès à l'eau. Comment Lydec déploie son réseau    Le Groupe Banque Populaire plus que jamais champion de la collecte de l'épargne    L'entrée au capital de CFC de la région de Casablanca-Settat est actée    Education financière : CAM encadre 10.700 petits producteurs agricoles et ménages ruraux    Un carnage évité de justesse pour 51 collégiens pris en otage dans un bus à Milan    Journée mondiale de la météorologie    Driss Lachguar reçoit Nabil Chaath    Ces célébrités ont touché le fond : Heather Locklear    Divers    Le match contre le Malawi, un sérieux test pour les prétendants à la liste définitive de Renard    Le RTCMA fin prêt pour accueillir la 35ème édition du GP Hassan II de tennis    Kingsley Coman : Le retour d'un joyau fragile    Participation marocaine à la Conférence de l'ONU sur la coopération Sud-Sud    La lutte menée par le Maroc contre le trafic de migrants louée par le ministre espagnol de l'Intérieur    "Indigo" de Salma Bargach, un film marocain de classe mondiale    Ouverture officielle à Rabat des Journées de la Francophonie    L'artiste peintre Afif Bennani expose ses oeuvres à Montréal    El Othmani : La gratuité de l'enseignement, maintenue et affirmée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le film grec "Holy Boom" remporte le Grand prix du Festival international du film de Fès
Publié dans Libération le 18 - 02 - 2019

img class="responsive" style="display:none" src="https://www.libe.ma/photo/art/grande/30802154-29258701.jpg?v=1550404116" alt="Le film grec "Holy Boom" remporte le Grand prix du Festival international du film de Fès" title="Le film grec "Holy Boom" remporte le Grand prix du Festival international du film de Fès" / img class="not-responsive" src="https://www.libe.ma/photo/art/default/30802154-29258701.jpg?v=1550404123" alt="Le film grec "Holy Boom" remporte le Grand prix du Festival international du film de Fès" title="Le film grec "Holy Boom" remporte le Grand prix du Festival international du film de Fès" /
Le long-métrage grec ‘'Holy Boom'' de sa réalisatrice Maria Lafi a remporté, samedi, le Grand prix de la première édition du Festival international du film de Fès (FIFF), organisé du 12 au 16 février courant. Les prix du jury et du meilleur réalisateur sont revenus respectivement au réalisateur marocain Hamid Basket pour son œuvre "Le silence des papillons'' et au réalisateur indien Zakaria Mohamed pour son long métrage "Un Soudanais du Nigeria''. Le prix du meilleur scenario a été décroché par l'Egyptien Khalid Diab pour son film ‘'Talk Cinai-divorce industriel''.
Dans la rubrique court-métrage, l'œuvre du réalisateur marocain Rabii Jawhari ‘'La cellule'' a remporté le Grand prix du festival, tandis que le prix du jury est revenu à la réalisatrice grecque, Amerissa Basta pour ‘'Umbrella''. Le prix du meilleur réalisateur, lui, est revenu à la Tunisienne Amina Nejjar pour ‘'La valse de l'aube'' et celui du meilleur scénario au réalisateur grec Dimitri Snakos pour son court-métrage ‘'Freezen''.
Cette première édition du FIFF a été marquée par un bel hommage au réalisateur Mohamed Abderrahman Tazi et à l'artiste Abdelwahab Doukkali pour leur riche parcours artistique et cinématographique. Un hommage posthume a été également rendu à l'acteur Hassan Skalli et au dramaturge Mohammed Kaghat. Le festival, qui aspire à renforcer l'animation culturelle dans la cité idrisside et à contribuer à la dynamisation de la production du film marocain et à la promotion de l'industrie cinématographique nationale, a vu la participation de plusieurs pays, dont la France, le Portugal, l'Espagne, le Mexique, la Grèce, l'Inde, la Tunisie, les Emirats arabes unis, l'Algérie et l'Egypte, outre le Maroc.
Présidé par le metteur en scène palestinien Maher Hachach, le jury du festival comprenait la scénariste égyptienne, Sanae Cheikh, le réalisateur marocain Fouad Souiba et les réalisateurs grec et italien, Barbaglio Arrigo et Ody Roos.
Cette manifestation est organisée par l'association éponyme, en partenariat avec le ministère de la Culture et de la Communication, le Conseil de la région Fès-Meknès, la commune de Fès et le Centre cinématographique marocain. Ce festival a pour but de proposer ‘'un espace d'échange et de dialogue entre différentes cultures'' et une ‘'opportunité idoine'' pour la formation d'étudiants et de cinéphiles, à travers des ateliers encadrés par des professionnels et des cinéastes, en vue de les aider à développer leurs talents artistiques et intégrer le monde de la création.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.