Vidéo – Le WAC arrache le nul à 10 et ne se fait pas aider par la VAR (1-1)    Un juge suspendu pour avoir critiqué Donald Trump    Match nul pour le WAC    Elections européennes: Et c'est parti…    Elections générales sud-africaines 2019: Quel impact sur le Maroc?    Le GAM dévoile sa vision 2022    Noor Midelt I attribué au consortium mené par EDF    Mammifères    Episode 10 Jésus, une grande figure biblique du Coran: Marie, mère de Jésus, dans le Coran    Un nouveau festival dédié à la «cuisine de rue»    Les 5 marques africaines les plus appréciées, selon African Business Magazine    Chine : Le contrat secret qui a sauvé des millions de vies    L'Unesco reproche aux assistants vocaux de véhiculer des "préjugés sexistes"    Délais de paiement des entreprises : L'Intérieur animé de bonnes intentions    Coupe d'Allemagne : La dernière danse de Robben    Lyon prépare son grand ménage d'été    La RSB tout près de sa première étoile africaine    Habib El Malki : Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions    Amir Al Mouminine préside la quatrième causerie religieuse du Ramadan    Les personnes vivant seules souffrent plus de troubles mentaux    Les politiques de vaccination contre la rougeole insuffisantes pour contrer l'épidémie    S.M le Roi inaugure la section régionale du Centre national Mohammed VI des personnes en situation de handicap    Recul des prix des actifs immobiliers au premier trimestre    Ces tournages qui ont tourné au drame : Resident Evil    Insolite : Enorme surprise pour des étudiants américains    Issam Kamal : Les textes de la chanson marocaine, à quelques exceptions près, n'ont pas encore atteint la qualité souhaitée    Evénements d'Al Hoceima : Le CNDH accueille des mères et membres de familles de détenus    "Matthias et Maxime" de Xavier Dolan, d'amour ou d'amitié...    Al Barid Bank: 16% des transactions réalisées via le canal mobile au T1-2019    Le WAC cherche à plier la finale à Rabat    «Génération Africaine, la force du design» : A la découverte d'une cinquantaine de designers africains    Les déficiences du football national!    Khalid Naciri: «En hommage à celui pleuré, seul, à quatre mille kilomètres d'ici»    «En cas d'insuffisance rénale ou de dialyse, il faudrait s'abstenir de jeûner»    Santé. Plus de 3,8 millions de rendez-vous en ligne    2004: Les Lions en finale, meilleure performance après le sacre de 1976    Selon un rapport du Conseil de l'éducation : A peine 83.000 handicapés décrochent un job    Lahoucine Aboudrar, le débonnaire!    Certification de documents : L'administration traîne les pieds    Mohamed Saïd Afifi, le «Hamlet» marocain    Theresa May pose les armes    Conseil national de l'entreprise de la CGEM, focus sur la concurrence    La guerre contre l'Iran n'aura pas lieu    Plus de 30.000 tentatives d'immigration clandestine ont été mises en échec en 2019    Pas de cessez-le-feu en vue en Libye : Haftar reçu par Macron à Paris    La politique sanitaire exposée en séance plénière de la Chambre des représentants    L'Everest pour la 23ème fois    2ème Festival Meknès du théâtre : Une édition dédiée au Prix Hassan El Mniai    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mohamed Benabdelkader : La démocratie participative, un mécanisme efficace de bonne gouvernance de la chose publique
Publié dans Libération le 19 - 02 - 2019

Le «Bureau du citoyen», un mécanisme visant la mise en oeuvre de la démocratie participative et la consécration du principe de la gouvernance territoriale, a été inauguré vendredi au niveau de la commune de M'diq.
L'ouverture de ce mécanisme, lancé en présence du ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader, et du gouverneur de la province de M'diq-Fnideq, Yassine Jari, outre un parterre de responsables locaux, a été marquée par l'organisation de deux journées d'étude sur «Les mécanismes de mise en oeuvre du Bureau du citoyen aux collectivités territoriales», avec la participation de plusieurs chercheurs.
Intervenant à cette occasion, Mohamed Benabdelkader a estimé que la démocratie participative constitue un mécanisme efficace pour parvenir à une bonne gouvernance de la chose publique, et un moyen important de garantir la légitimité grâce à la satisfaction des parties prenantes dans la prise de décision et les politiques publiques, notant que les lois organiques relatives aux instances et aux conseils des collectivités territoriales garantissent la participation citoyenne par les associations et les citoyens.
Le ministre délégué a noté que l'engagement du Maroc, depuis avril dernier, dans l'initiative du gouvernement ouvert est de nature à consacrer ses acquis relatifs à la consolidation des valeurs de la démocratie et au renforcement des mécanismes de gouvernance publique, tout en améliorant la position du Maroc sur le plan international, faisant savoir que l'adoption d'un Plan d'action national pour un gouvernement ouvert (2018-2020) comprend 18 engagements dans les domaines notamment du droit à l'information, de la transparence budgétaire, de la participation civique, de la lutte contre la corruption, de la sensibilisation et de la communication.
Mohamed Benabdelkader s'est également arrêté sur l'élaboration d'un plan national de la réforme de l'administration, qui ambitionne de réaliser une transformation administrative fondée sur une vision stratégique, dans le but de mettre en place une administration efficace au service des citoyens et du développement.
Pour sa part, le président de l'Université Abdelmalek Essaadi, Houdaifa Ameziane, a indiqué que les Bureaux du citoyen comptent parmi les mécanismes les plus importants pour la mise en oeuvre de la démocratie participative entre la société civile et les collectivités territoriales, ajoutant qu'il s'agit de nouveaux outils pour la participation des citoyens à la gestion de leurs affaires locales.
Stephen Kruger, représentant de la Fondation Konrad Adenauer, partenaire de l'organisation de ces journées d'étude, a assuré, quant à lui, que son institution accompagne l'opérationnalisation du projet de régionalisation, notant que le Bureau du citoyen de M'diq est le cinquième du genre au niveau national.
De son côté, le président de la commune de M'diq, Ahmed Mrabet Soussi, a affirmé que l'ouverture du Bureau du citoyen «est un moment important dans le processus de consécration de la participation citoyenne», ajoutant qu'il s'agit de la deuxième initiative de ce type après la création des instances de l'équité et de l'égalité des chances.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.