Parlement: Les conseillers peinent sur leur propre règlement    Startups: L'OCP met le turbo    Les européens appelés aux urnes    La tension militaire mobilise le CCG et l'Opep    Violence dans les stades: Le débat encore (re)lancé    L'aide à l'éducation, un modérateur    Service militaire obligatoire. Le roi Mohammed VI ordonne le recrutement de plus de candidats pour cette année    Le roi Mohammed VI adresse un message de condoléances à la famille de Tayeb Bencheikh    L'offensive de Trump met en péril la survie de Huawei, selon des experts    Huawei : Nouvelle salve de Washington contre Pékin    L'Espagne reste premier partenaire commercial du Maroc, selon Eurostat    Le Maroc réélu au bureau exécutif du Conseil des ministres arabes de la Santé    Maradona appelle à boycotter un film sur lui    Etude. Maîtriser l'anglais améliore-t-il nos conditions au travail?    Rabat. Un centre de santé lancé à Diour Jamaâ    Le Musée national d'histoire naturelle de Rabat célèbre la journée internationale des musées    La RSB fait l'essentiel à Berkane face au Zamalek, en attendant la confirmation au Caire    Aéroport Fès-Saiss : Hausse du trafic des passagers à fin avril 2019    1998: retour des Lions pour une place au quart…    Seedorf : Le Maroc favori de la CAN    Stress hydrique. La Chine et le Maroc allient leurs forces    Artcom'Sup intègre la World Design Organization    Lahoucine Bardaouz, un talent pluriel    L'autre dans le cinéma    Bouskoura : Trois ouvriers meurent par asphyxie dans un canal des eaux usées    Numérisation du système judiciaire : Signature d'une convention entre le barreau de Casablanca et la CDG    Côte d'Ivoire : Atlantique Assurances, filiale de la BCP, lance une offre dédiée aux agriculteurs de coton    Fiscalité. Les libéraux veulent reconstituer un front uni    PAM. Crise autour du 4e congrès national    Etats-Unis : Quand un milliardaire diplômé rembourse les dettes étudiantes de toute sa promotion    Chronique Humour et Ramadan : Qu'Imam me suive…    L'enseignement supérieur passe au mode grève    Le Maroc à Genève pour la 72ème Assemblée mondiale de la santé    Les inégalités augmentent dans l'UE, mais moins qu'ailleurs    M'hamed Loqmani : Les intellectuels qui ne créent pas le buzz ne sont pas toujours les bienvenus dans les médias    Attention aux jeans trop serrés et à l'épilation intégrale !    Pendant le Ramadan, Essaouira retrouve toutes ses sensations    Phoques, caviar et pétrole: la mer Caspienne menacée par la pollution    Agentis construira et équipera des hôpitaux publics en Côte d'Ivoire    Divers Economie    Les Marocains d'Italie dénoncent la situation tragique dans les camps de Tindouf    Insolite : Soyez "gentils" avec la police nigériane    Ces tournages qui ont tourné au drame : Troie    Cinquantenaire du FNAP de Marrakech    En larmes, le monstre sacré du 7ème art Alain Delon honoré à Cannes    169 migrants subsahariens secourus par la marine royale en méditerranée    La FRMF reprogramme les matchs de la Botola Maroc Telecom : Le suspense jusqu'au bout !    Vidéo – Coupe de la CAF : Le RSB marque un magnifique but dans le temps additionelace au Zamalek    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Zagora à la recherche de travailleurs pour les espaces oasiens
Publié dans Libération le 02 - 03 - 2019

Le constat est sans contexte : les espaces oasiens se vident progressivement de leur potentiel humain jeune, ce qui affecte l'équilibre de leur écosystème. La situation est aujourd'hui alarmante, au point que le Forum international des oasis de Zagora (FIO19-Zagora) qui a démarré jeudi en présence de plusieurs ministres, en a fait son objet majeur. Le programme des actes scientifiques de cette manifestation qui est à sa sixième édition, compte ainsi plusieurs panels qui piocheront dans les opportunités de repeuplement des oasis ou du moins les possibilités de fixer les jeunes ou encore les adultes à même d'agir en tant que force de travail dans les oasis, pour préserver ces écosystèmes.
Hormis le développement du repeuplement des oasis en palmiers dattiers et des industries afférentes, le programme comprend également la question de l'harmonisation des cursus universitaires et des branches de formation supérieure. L'objectif est de donner aux lauréats les possibilités d'investir et de s'investir dans les espaces oasiens, après leur sortie des universités.
Par ailleurs, plusieurs programmes de développement nationaux et internationaux ont lieu dans ces zones, d'autant plus qu'ils impactent le marché de l'emploi dans ces régions, notamment au niveau des coopératives (dattes, AGR, eau…). Dans ce sens, le Réseau marocain de l'économie sociale et solidaire (REMESS) présentera une thématique intitulée «L'employabilité des jeunes oasiens, état et perspectives », alors que certains cadres associatifs et médiateurs culturels pourront échanger leurs propres expériences afin de montrer les efforts déployés, dans ce cadre, pour rendre plus attractives ces zones, au niveau des investissements, mais aussi sur le plan touristique.
En parallèle de ces débats et échanges, le FIO19-Zagora offre la possibilité, à tous les commerçants, d'exposer leurs produits et d'en montrer l'importance et l'avantage préférentiel, à travers des ateliers autogérés, comme l'importance de l'économie sociale et solidaire qui permet certainement de fixer les paysans dans leurs lieux d'exploitation et partant assurer la préservation de l'écosystème oasien.
Nul doute, les oasis ne sont pas des systèmes écologiques naturels, mais le résultat d'une œuvre humaine dans les immensités du désert. L'homme s'y est acharné depuis des temps immémoriaux par des efforts incessants d'organisation et de gestion de l'espace à créer des niches et des microenvironnements en équilibre. L'effort s'est appuyé sur l'existence des ressources en eau, mobilisées, gérées pour créer et faire durer l'existence de l'oasis.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.