Saad Lamjarred réagit au décès de Marcel Botbol (PHOTO)    Fonds Spécial Covid-19    Coronavirus : plus de 700.000 bénéficiaires de l'indemnité forfaitaire    CDM reporte les échéances des crédits pour les clients impactés    Sous le thème «Philosophie de jeu de la FRMF» : La FRMF tient son séminaire en ligne    Les éboueurs, des soldats nocturnes qui veillent à la propreté    Covid-19: l'Espagne passe à la phase de “ralentissement” de la pandémie    Confinement : que regardent les téléspectateurs marocains?    Coronavirus: La Corée du Nord épargnée ?    Le Maroc a été parmi les premiers à fournir la chloroquine malgré la forte demande au niveau mondial    La télévision au temps de Coronavirus et la reprise du pouvoir d'initiative    Covid-19: le Maroc enregistre un 40ème décès    Le football français en deuil : De Marseille à toute la L1, hommage unanime à Pape Diouf    En Guinée, le président Alpha Condé, 82 ans, obtient une très large majorité parlementaire    Adieu Si Fadel    Dette : Quel geste politique demandé au Maroc ?    Mustapha Adib, ex-espion des services de l'hexagone, tombe bien bas    Lutte anti-coronavirus : Evacuation d'un grand marché populaire à Laâyoune    Un joueur du FUS se blesse pendant ses entraînements à domicile    Décès de Marcel Botbol à cause du Covid-19: ce que l'on sait    Commerce extérieur : Les indices reculent au quatrième trimestre 2019    Balance commerciale : Le déficit s'aggrave à 2%    Brèves Internationales    Parlement: Dispositif exceptionnel pour la session du printemps    Les réserves des centrales syndicales    L'artiste marocain Marcel Botbol meurt du coronavirus    La Chambre des représentants mobilisée pour répondre aux exigences de la situation sanitaire    Nouvelle pauvreté et nouvelles solidarités en Italie    Le Maroc n'y échappera pas    Le coaching mental, un impératif pour les sportifs à l'heure du confinement    Le ministère de la Santé étoffe sa communication    Des patients guéris du coronavirus livrent leurs témoignages    Des sans-abris hébergés par des ONG de Tanger    Report des Jeux méditerranéens d'Oran à 2022    Après la crise sanitaire, vers un foot plus vertueux ?    L'ONEE prend des dispositions spéciales pour préserver son personnel    De la culture gratuite pour combattre l'ennui du confinement    Le rappeur français Booba prêche le respect des mesures préventives    Les musiques reposantes ont le vent en poupe    Sancho, le digne héritier de CR7 à United?    Le CCM divertit les citoyens marocains en période de confinement    Mali: Des législatives entre terrorisme et coronavirus…    Coronavirus : L'Arabie saoudite appelle à reporter les plans du hajj    Fadel Iraki, le cofondateur du “Journal Hebdo”, n'est plus    Institut national des sciences de l'archéologie et du patrimoine : Les filières d'enseignement et de recherche publiées au BO    Un projet terroriste déjoué en Tunisie    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marocuir insuffle un nouvel élan au secteur du cuir
Publié dans Libération le 27 - 03 - 2019

C'est demain que s'ouvre la septième édition du Salon international du cuir (Marocuir) à la Foire internationale de Casablanca-AMDIE, un événement organisé par la Fédération marocaine des industries du cuir (FEDIC), sous l'égide du ministère de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies.
L'événement, qui se tient jusqu'au 30 mars courant, «réunit les joyaux de l'industrie du cuir dans ses différentes composantes y compris les membres de la DEDIC et tous les intervenants du secteur du cuir à l'échelon national et international», ont souligné les organisateurs lors d'une rencontre tenue récemment à Casablanca.
Contribuer à la construction d'un avenir professionnel durable pour le secteur cuir au Maroc ; mettre en évidence les atouts du secteur, la densité du savoir-faire, les compétences et la créativité des entreprises marocaines ainsi que développer des expériences et des échanges de savoir-faire à travers des rencontres B2B entre les différents partenaires. Tels sont les principaux objectifs du salon qui réunit cette année, sur le thème «Ecosystèmes cuir : nouvel élan du secteur», plus d'une centaine d'exposants nationaux et internationaux venant de 12 pays et une cinquantaine de délégations d'acheteurs et visiteurs professionnels.
Outre le débat qui sera engagé, à cette occasion, avec les experts sur les initiatives amorcées pour les années à venir dans le secteur, notamment le lancement de nouvelles zones industrielles, les projets d'investissements dans les zones de Souss-Massa-Daraâ, de Fès et de Casablanca, cette édition offre surtout l'occasion de présenter les écosystèmes de chaussures, secteur dont le chiffre d'affaires est estimé à 3630 millions de DH, ce qui place le Maroc au 23ème rang des pays exportateurs avec les tanneries (2365 MDH, 53ème) et les mégisseries et la maroquinerie (1876 MDH, 34ème).
«L'intérêt et la particularité de cette édition résident dans la représentativité de l'échantillon des exposants nationaux et l'importance des exposants internationaux en termes de matières premières et d'accessoires qui prennent part à ce rendez-vous », a confié le directeur de l'animation des écosystèmes-cuir au sein de la FEDIC, Hicham Azmi, soulignant que le souhait de la Fédération est que les entreprises marocaines saisissent cette opportunité qui leur est offerte de rencontrer les donneurs d'ordre importants afin de concrétiser des affaires.
L'autre particularité concerne «les axes structurels sur lesquels nous travaillons, notamment les aspects de la formation, le financement, les zones industrielles, l'inclusion régionale et les opportunités d'affaires en Afrique», a-t-il indiqué.
Décrivant l'évolution actuelle du secteur du cuir, qui progresse mais pas au rythme souhaité par les professionnels, Hicham Azmi a assuré : «Il n'y a pas de progression à deux chiffres. N'empêche, le secteur continue de progresser de 2 à 3% chaque année en termes d'exportation et du chiffre d'affaires. C'est donc un secteur prometteur qui a beaucoup de potentiel avec des projets structurants qui sont en train d'être réalisés notamment à Fès et à Casablanca».
Cela dit, les organisateurs ont relevé que le secteur du cuir fait face à certaines réalités qui l'empêchent d'avancer telles que : la concurrence sur les prix, l'absence de chaîne d'approvisionnement du cuir brut et celle de traçabilité et de réglementation fiscale à l'amont.
Des réalités qui ne l'ont toutefois pas empêché d'afficher une évolution annuelle de son chiffre d'affaires et de ses exportations, comme l'a souligné Hicham Azmi.
«Le secteur a pour objectif de multiplier par deux ses agrégats pour atteindre plus de 9MM de DH et 8MM de DH respectivement en chiffre d'affaires et en chiffre à l'export», ont souligné les organisateurs.
A noter que près de 10.000 visiteurs sont attendus lors de cette édition dont des designers, des associations et institutions, des acheteurs de chaînes de magasins, des sous-traitants, des vendeurs, des représentants de grands magasins, entre autres.
Des visiteurs qui pourront apprécier diverses collections, des produits et le savoir-faire des exposants dans les différentes activités représentées à ce salon. En l'occurrence : chaussure, maroquinerie, vêtement en cuir, bagagerie, peaux et cuir, fournitures et accessoires, équipements et services.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.