Abus sexuels : Le Maroc classé 34ème pour la protection de l'enfance    Messi remporte le sixième Soulier d'or de sa carrière    Des morts et des blessés dans un accident de la circulation à Tanger    Ligue des Champions d'Afrique : Le Wydad évite le pire    Vidéo – Le WAC arrache le nul à 10 et ne se fait pas aider par la VAR (1-1)    Un juge suspendu pour avoir critiqué Donald Trump    Match nul pour le WAC    Elections européennes: Et c'est parti…    Elections générales sud-africaines 2019: Quel impact sur le Maroc?    Le GAM dévoile sa vision 2022    Noor Midelt I attribué au consortium mené par EDF    Mammifères    Un nouveau festival dédié à la «cuisine de rue»    Les 5 marques africaines les plus appréciées, selon African Business Magazine    Habib El Malki : Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions    Amir Al Mouminine préside la quatrième causerie religieuse du Ramadan    Coupe d'Allemagne : La dernière danse de Robben    Lyon prépare son grand ménage d'été    La RSB tout près de sa première étoile africaine    Recul des prix des actifs immobiliers au premier trimestre    Chine : Le contrat secret qui a sauvé des millions de vies    L'Unesco reproche aux assistants vocaux de véhiculer des "préjugés sexistes"    Les personnes vivant seules souffrent plus de troubles mentaux    Les politiques de vaccination contre la rougeole insuffisantes pour contrer l'épidémie    S.M le Roi inaugure la section régionale du Centre national Mohammed VI des personnes en situation de handicap    Délais de paiement des entreprises : L'Intérieur animé de bonnes intentions    Ces tournages qui ont tourné au drame : Resident Evil    Insolite : Enorme surprise pour des étudiants américains    Issam Kamal : Les textes de la chanson marocaine, à quelques exceptions près, n'ont pas encore atteint la qualité souhaitée    Evénements d'Al Hoceima : Le CNDH accueille des mères et membres de familles de détenus    "Matthias et Maxime" de Xavier Dolan, d'amour ou d'amitié...    Le WAC cherche à plier la finale à Rabat    Al Barid Bank: 16% des transactions réalisées via le canal mobile au T1-2019    «Génération Africaine, la force du design» : A la découverte d'une cinquantaine de designers africains    Khalid Naciri: «En hommage à celui pleuré, seul, à quatre mille kilomètres d'ici»    «En cas d'insuffisance rénale ou de dialyse, il faudrait s'abstenir de jeûner»    Certification de documents : L'administration traîne les pieds    Santé. Plus de 3,8 millions de rendez-vous en ligne    Selon un rapport du Conseil de l'éducation : A peine 83.000 handicapés décrochent un job    Mohamed Saïd Afifi, le «Hamlet» marocain    Theresa May pose les armes    Conseil national de l'entreprise de la CGEM, focus sur la concurrence    La guerre contre l'Iran n'aura pas lieu    Plus de 30.000 tentatives d'immigration clandestine ont été mises en échec en 2019    Pas de cessez-le-feu en vue en Libye : Haftar reçu par Macron à Paris    La politique sanitaire exposée en séance plénière de la Chambre des représentants    L'Everest pour la 23ème fois    2ème Festival Meknès du théâtre : Une édition dédiée au Prix Hassan El Mniai    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ces mystérieux objets au-delà de Neptune
Publié dans Libération le 24 - 04 - 2019

Il est perdu dans l'immensité des confins du système solaire à 18 milliards de kilomètres de la Terre. Surnommé Farout (far out, "lointain" en anglais), 2018VG18 est désormais le corps du système solaire le plus éloigné jamais observé. Il est situé entre 120 et 125 unités astronomiques (UA), soit quatre fois plus loin du Soleil que la dernière planète connue, Neptune. C'est ce qu'ont déterminé les premières mesures réalisées à Hawaii (Etats-Unis) en novembre 2018 avec le télescope japonais Subaru, puis en décembre et janvier avec les deux télescopes Magellan de Las Campanas (Chili). En repérant ce petit corps glacé, les Américains Scott Sheppard, de la Carnegie Institution for Science à Washington, David Tholen, de l'université de Hawaii, et Chad Trujillo, de l'université d'Arizona du Nord, permettent de jeter une lumière nouvelle sur les très nombreux objets qui peuplent les confins du système solaire.
Car ce n'est pas la première fois qu'un objet situé au-delà de l'orbite de Neptune est découvert. Depuis 25 ans, les détections se succèdent, venant confirmer une hypothèse émise en 1943 par l'Irlandais Kenneth Edgeworth puis l'Américano-Néerlandais Gerard Kuiper huit ans plus tard. A l'époque, ce dernier soupçonne en effet Pluton (découvert en 1930) d'usurper sa qualité de planète. Selon lui, elle ne serait qu'un corps, parmi des milliers d'autres, gravitant dans un disque au-delà de Neptune. Bingo ! Désormais, les chercheurs en recensent environ 2500, la plupart en orbite circulaire et formant un anneau entre 32 et 50 UA, la fameuse ceinture de Kuiper. Les chercheurs les appellent des "objets classiques" ou "cubewanos", du nom de 1992QB1 (prononcez "QB one"), le premier découvert en 1992 par Jane Luu et David Jewitt. Pluton, rétrogradée au rang d'objet transneptunien en août 2006, en fait désormais partie, comme les "plutinos", la vingtaine de corps qui lui ressemblent et qui sont coincés sur une orbite dite en résonance avec Neptune, puisqu'ils effectuent deux tours du Soleil quand Neptune en effectue trois.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.