Lutte contre la criminalité: La DGSN démonte les fake news    Suivez en direct le derby milanais: Ac Milan vs Inter    Tanjazz racheté par Jazzblanca    Remaniement ministériel: Mohammed VI reçoit El Othmani en audience    Meknès: arrestation de deux frères pour transfert de fonds à des combattants en Syrie et en Irak    Khalid Safir: "La fiscalité locale marocaine aux mêmes standards que dans d'autres pays"    La DGST rejette l'authenticité de deux documents qui lui sont attribués    Quasi-stagnation de l'indice des prix en août selon le HCP    Karina Sebti, nouvelle DG de Management de transition en France    Résultats financiers : Auto Hall tire son épingle du jeu en S1    Un atelier clandestin de fabrication de sacs plastiques démantelé à Mohammédia    10 millions d'écoliers, élèves et étudiants au Maroc    Japon: Pas de procès pour Ghosn avant avril 2020    BMCE Bank Of Africa dément les allégations fallacieuses de Maghreb Confidentiel et Afrique Intelligence    Mariage des mineures: Comment en venir à bout?    Brèves    Remaniement : le RNI reste dans le prochain gouvernement    Le Maroc participe à une grande opération de l'Interpol    Eclairage à Rabat sur les vertus de la médecine traditionnelle chinoise    Zidane face aux vents contraires après son pire naufrage au Real    Ligue Europa : Arsenal, Man United et Séville frappent d'entrée    Pour le Onze marocain, le chemin de Yaoundé passe en premier par Blida    Les dindes de Tnine Chtouka !    L'EMSI organise le 4ème Congrès international SysTol    Très chère 2M ! "La deuxième chaîne nous rassemble" Peut-être bien, mais à quel prix ?    Habib El Malki s'entretient avec le directeur du FNUAP pour la région arabe    Contrôle politique et autonomie des organismes publics    Divers    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Insolite : Plus de jours fériés    U2 en concert en Inde    Les incroyables révélations de Sinéad O'Connor    L'hologramme de Whitney partira en tournée en 2020    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Raja-Hilal Al Qods : Deux joueurs empêchés par Israël de jouer au Maroc    Il fait l'actu : Mohamed Karim Mounir, PDG de la BCP    Vidéos. L'Espagne célèbre la journée mondiale de la Paella    Alerte météo : Averses orageuses localement fortes avec chute de grêle et rafales à partir du vendredi dans plusieurs provinces    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie, une confrontation fratricide à Blida    Tarik Sektioui, nouvel entraîneur de la Renaissance sportive de Berkane    Le Festival Oasis 2019 comme si vous y étiez !    Premières Assises nationales du Développement humain    Statistiques du Haut-commissariat au plan (HCP)    L'Espagne s'achemine vers la tenue d'élections législatives anticipées…    Festival International du Film de Marrakech. Cap sur l'Australie !    DJ Nicola Cruz, l'explorateur de sons    Edito : Assises    Habib El Malki : La proclamation d'une Journée internationale de lutte contre l'islamophobie permettra de faire échec au discours de la haine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La grotte d'Ifri N'Abbou, un joyau naturel au potentiel touristique réel
Publié dans Libération le 24 - 04 - 2019

Avec des paysages naturels de grande beauté, le plateau de Lakhssass, dans la province de Sidi Ifni, dispose de potentialités touristiques avérées, notamment grâce à la présence d'un ensemble de grottes et cavités pouvant faire de cette province une destination privilégiée pour les amateurs de découverte et de spéléologie.
Site d'intérêt scientifique, écologique et touristique de grande importance, cette zone qui doit sa renommée à la grotte d'Ifri N'Abbou, présente dans l'imaginaire collectif local à travers nombre de contes et récits où se mêlent réalité et fiction, et constitue un patrimoine naturel capable, s'il est bien utilisé, de donner un élan significatif à la vocation touristique de cette province.
Au total, le plateau de Lakhssass compte plus de 237 grottes et cavités réparties sur trois communes à savoir, Lakhssass, Sidi Mbarek et Sidi Hassain Ou Ali. Un patrimoine naturel et géologique qui s'est formé au long de millions d'années, souligne l'Association de spéléologie des Akhssas, qui relève que la plus profonde grotte connue est d'une longueur de plus de 114 mètres.
Des dizaines de grottes ont fait l'objet de recensement et de réalisation de relevés topographiques, note la même source, qui indique que la grotte d'Ifri N'Abbou est l'une des plus importantes cavités de cet ensemble. Elle se situe dans la commune de Sidi Mbarek, à 4 km du centre de la municipalité de Lakhssass, au cœur de la colline Tourirt N'Abbou qui culmine à 996 mètres de hauteur.
La grotte s'enfonce à une profondeur de 30 mètres sous terre, et se caractérise par la complexité de ses cavités, difficiles d'accès pour les personnes non spécialisées.
Pour explorer ces espaces, il est nécessaire de faire appel à des experts, à l'image du spéléologue belge Albert Dubois, qui s'intéresse aux grottes du plateau de Lakhssass depuis plus de vingt ans.
Dans une déclaration à la MAP, M. Dubois a mis en exergue la valeur scientifique et historique de cet ensemble de cavités, en particulier la grotte d'Ifri N'Abbou, qui n'a besoin, a-t-il assuré, que d'un peu d'efforts de réhabilitation et de mise en valeur pour en faire une destination attractive pour les amateurs de la spéléologie et du tourisme écologique et d'aventure.
Parmi les actions à entreprendre, figurent l'aménagement de l'entrée de la grotte et sa protection contre l'érosion du sol, afin de faciliter les excursions et les travaux de recherche scientifique, et donc de faire de ce site un point de rayonnement touristique pour la province de Sidi Ifni et l'ensemble de la région, a estimé M. Dubois.
L'expert belge, établi à Tiznit, a tenu à contribuer à cet élan en offrant une formation en spéléologie au profit des jeunes de la région. Il continue aussi à visiter ces grottes et à sensibiliser les habitants locaux à l'importance de préserver ce patrimoine naturel, en particulier Ifri N'Abbou, «l'une des plus belles grottes marocaines», selon lui.
De son côté, le président de l'Association de spéléologie des Akhssas, Mokhtar Cheddaf, a souligné que plusieurs mythes et histoires fictives ont vu le jour tout au long de l'histoire chez les populations locales autour de ce site, faisant de cette grotte «un symbole du mal et un repère de djinn et d'esprits maléfiques». Selon lui, ces histoires avaient pour but d'éloigner les gens et d'éviter qu'ils ne tombent dans ces cavités très profondes.
Dans le but d'améliorer les connaissances sur ce site, l'Association de spéléologie des Akhssas a été créée en 2004 et s'est attelée au recensement et la découverte des grottes de ce plateau. «Avec l'aide de M. Dubois, nous avons réussi à changer les idées reçues et sensibiliser à l'importance de ce patrimoine géologique», s'est félicité M. Cheddaf.
La grotte d'Ifri N'Abbou renferme des trésors naturels de grand intérêt, notamment des stalagmites et stalactites de grande beauté, épousant des formes qui en ont de véritables œuvres d'art, a-t-il affirmé, appelant l'ensemble des acteurs concernés à accorder à ce site l'intérêt qu'il mérite et à le valoriser sur les plans touristique et écologique.
Dans ce sens, le vice-président de la commune de Sidi Mbarek, Ahmed Zahou, a assuré que le développement de ce site fait partie des priorités de la commune, qui a inscrit ce projet dans son programme d'action de 2020, dans la partie relative au tourisme intégré.
La commune dispose d'une vision pour le développement du site selon les normes internationales, à travers un projet intégré qui opte pour des matériaux locaux dans les travaux de réhabilitation et prévoie une offre touristique à la hauteur de l'importance de ce patrimoine géologique, a-t-il fait savoir.
M. Zahou a également mis l'accent sur les atouts du site, notamment sa proximité de la route nationale n°1, ajoutant que ce projet fait l'objet d'une collaboration entre la commune et les différents partenaires.
La mise en valeur de cette grotte est de nature à contribuer au développement local et à promouvoir le tourisme écologique et de montagne dans la province de Sidi Ifni et l'ensemble de la région de Guelmim-Oued Noun, avec des retombées positives attendues en termes de création d'emplois et de développement des infrastructures touristiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.