La RSB assure à Berkane avant la confirmation à Alexandrie    169 migrants subsahariens secourus par la marine royale en méditerranée    La Cour des Comptes publie son rapport sur les services publics en ligne    Flash hebdomadaire    Bouskoura. Mort par asphyxie de 3 ouvriers dans un canal des eaux usées    Coopération bilatérale : Bourita s'entretient avec son homologue libérien    Rabat : Arrestation d'une quadragénaire qui vendait illégalement, des boissons alcoolisées    La FRMF reprogramme les matchs de la Botola Maroc Telecom : Le suspense jusqu'au bout !    49ème édition du cycle de conférences de la Fondation Attijariwafa bank : Valeurs éthiques et vivre-ensemble au centre des échanges    Le Festival international de musique andalouse à Casablanca    1er numéro du «Bulletin du patrimoine de Marrakech et de sa région»    Journée internationale : La diversité biologique célébrée à Rabat    L'Arabie Saoudite intercepte des missiles visant la Mecque et Djeddah    Service militaire : Le nombre de candidats dépasse toutes les espérances    Casa Transport lance les travaux d'une trémie au niveau de Ghandi    Huawei ne cédera pas à la pression de Washington, assure son fondateur    Les professeurs universitaires annoncent un grève nationale    P&G renouvelle son opération solidaire "Iftar Saem"    Abderrassoul Lehdari : «Si Aziz nous a appris la méthode, la rigueur, la maîtrise du sujet et l'esprit critique»    Casablanca-Settat : Destruction de 56 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation    L'ancien ministre RNIste, Taieb Bencheikh, n'est plus    CAN2019. Mascotte, plateforme de vente de billets... l'organisation s'active    Louzani et Blinda au Mondial mais pas en CAN    Kylian Mbappé élu meilleur joueur du Championnat français    La CGEM octroie son Label RSE à Géocycle Maroc    Le CESE donne la parole aux citoyens    Abdelhak Zerouali, le maître du monodrame    US – Iran : Téhéran minimise les risques de conflits malgré les menaces américaines    Les sans-papiers protestent à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle    Salon Viva Technology. Quid de l'offre Maroc ?    La Chambre d'agriculture de Draâ-Tafilalet primée en Tunisie    Edito : INDH évolutive    ''Avengers" se fait doubler par ''John Wick'' sur le box-office américain    La sélection marocaine féminine de boxe remporte le tournoi international du Gabon    Et si notre amnésie était dégénérescente… ?    Ramadan et diabète riment obligatoirement avec des dispositions spécifiques    WhatsApp attaqué par Pegasus    Projets d'extension de la SOMACA et de création d'un Institut de formation aux métiers de l'automobile à Casablanca    Mohamed Jalid Les intellectuels marocains ne sont pas suffisamment ouverts sur les médias !    Ces Marocains dits de la 3ème et de la 4ème générations Tiraillés entre l'identité revendiquée et celle attribuée    Le "biz-Hoeness model" gagnant du Bayern    L'humoriste Bassou offre un spectacle captivant au public r'bati    Meknès abrite son premier Festival international du film arabe    Egypte: Près de 17 blessés dans l'explosion d'un bus touristique    Caire. Au moins 17 blessés dans une explosion visant un bus de touristes    Une délégation de la Direction du PPS au Mausolée Mohammed V    Washington dans le bourbier vénézuélien…    Les Pays-Bas remportent l'Eurovision 2019    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La grotte d'Ifri N'Abbou, un joyau naturel au potentiel touristique réel
Publié dans Libération le 24 - 04 - 2019

Avec des paysages naturels de grande beauté, le plateau de Lakhssass, dans la province de Sidi Ifni, dispose de potentialités touristiques avérées, notamment grâce à la présence d'un ensemble de grottes et cavités pouvant faire de cette province une destination privilégiée pour les amateurs de découverte et de spéléologie.
Site d'intérêt scientifique, écologique et touristique de grande importance, cette zone qui doit sa renommée à la grotte d'Ifri N'Abbou, présente dans l'imaginaire collectif local à travers nombre de contes et récits où se mêlent réalité et fiction, et constitue un patrimoine naturel capable, s'il est bien utilisé, de donner un élan significatif à la vocation touristique de cette province.
Au total, le plateau de Lakhssass compte plus de 237 grottes et cavités réparties sur trois communes à savoir, Lakhssass, Sidi Mbarek et Sidi Hassain Ou Ali. Un patrimoine naturel et géologique qui s'est formé au long de millions d'années, souligne l'Association de spéléologie des Akhssas, qui relève que la plus profonde grotte connue est d'une longueur de plus de 114 mètres.
Des dizaines de grottes ont fait l'objet de recensement et de réalisation de relevés topographiques, note la même source, qui indique que la grotte d'Ifri N'Abbou est l'une des plus importantes cavités de cet ensemble. Elle se situe dans la commune de Sidi Mbarek, à 4 km du centre de la municipalité de Lakhssass, au cœur de la colline Tourirt N'Abbou qui culmine à 996 mètres de hauteur.
La grotte s'enfonce à une profondeur de 30 mètres sous terre, et se caractérise par la complexité de ses cavités, difficiles d'accès pour les personnes non spécialisées.
Pour explorer ces espaces, il est nécessaire de faire appel à des experts, à l'image du spéléologue belge Albert Dubois, qui s'intéresse aux grottes du plateau de Lakhssass depuis plus de vingt ans.
Dans une déclaration à la MAP, M. Dubois a mis en exergue la valeur scientifique et historique de cet ensemble de cavités, en particulier la grotte d'Ifri N'Abbou, qui n'a besoin, a-t-il assuré, que d'un peu d'efforts de réhabilitation et de mise en valeur pour en faire une destination attractive pour les amateurs de la spéléologie et du tourisme écologique et d'aventure.
Parmi les actions à entreprendre, figurent l'aménagement de l'entrée de la grotte et sa protection contre l'érosion du sol, afin de faciliter les excursions et les travaux de recherche scientifique, et donc de faire de ce site un point de rayonnement touristique pour la province de Sidi Ifni et l'ensemble de la région, a estimé M. Dubois.
L'expert belge, établi à Tiznit, a tenu à contribuer à cet élan en offrant une formation en spéléologie au profit des jeunes de la région. Il continue aussi à visiter ces grottes et à sensibiliser les habitants locaux à l'importance de préserver ce patrimoine naturel, en particulier Ifri N'Abbou, «l'une des plus belles grottes marocaines», selon lui.
De son côté, le président de l'Association de spéléologie des Akhssas, Mokhtar Cheddaf, a souligné que plusieurs mythes et histoires fictives ont vu le jour tout au long de l'histoire chez les populations locales autour de ce site, faisant de cette grotte «un symbole du mal et un repère de djinn et d'esprits maléfiques». Selon lui, ces histoires avaient pour but d'éloigner les gens et d'éviter qu'ils ne tombent dans ces cavités très profondes.
Dans le but d'améliorer les connaissances sur ce site, l'Association de spéléologie des Akhssas a été créée en 2004 et s'est attelée au recensement et la découverte des grottes de ce plateau. «Avec l'aide de M. Dubois, nous avons réussi à changer les idées reçues et sensibiliser à l'importance de ce patrimoine géologique», s'est félicité M. Cheddaf.
La grotte d'Ifri N'Abbou renferme des trésors naturels de grand intérêt, notamment des stalagmites et stalactites de grande beauté, épousant des formes qui en ont de véritables œuvres d'art, a-t-il affirmé, appelant l'ensemble des acteurs concernés à accorder à ce site l'intérêt qu'il mérite et à le valoriser sur les plans touristique et écologique.
Dans ce sens, le vice-président de la commune de Sidi Mbarek, Ahmed Zahou, a assuré que le développement de ce site fait partie des priorités de la commune, qui a inscrit ce projet dans son programme d'action de 2020, dans la partie relative au tourisme intégré.
La commune dispose d'une vision pour le développement du site selon les normes internationales, à travers un projet intégré qui opte pour des matériaux locaux dans les travaux de réhabilitation et prévoie une offre touristique à la hauteur de l'importance de ce patrimoine géologique, a-t-il fait savoir.
M. Zahou a également mis l'accent sur les atouts du site, notamment sa proximité de la route nationale n°1, ajoutant que ce projet fait l'objet d'une collaboration entre la commune et les différents partenaires.
La mise en valeur de cette grotte est de nature à contribuer au développement local et à promouvoir le tourisme écologique et de montagne dans la province de Sidi Ifni et l'ensemble de la région de Guelmim-Oued Noun, avec des retombées positives attendues en termes de création d'emplois et de développement des infrastructures touristiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.