Coronavirus : le Maroc s'engage sur le plan africain en mettant à contribution son expérience et expertise    UNAF U21 : les lionnes de l'Atlas s'acharnent sur l'Algérie (2-0)    Barça: le quadruplé retentissant de Messi face à Eibar (VIDEO)    Al-Kass Cup: l'Académie Mohammed VI s'incline face au Real Madrid (VIDEO)    PAM : le 25ème Conseil national du PAM aura lieu le 7 mars    Accident mortel dans les environs de Ouarzazate    Des installations du tramway de Casablanca sérieusement endommagées (PHOTOS)    Hamza monbb : des aveux mettent à mal les soeurs Batma    Australie : le Maroc à l'honneur au Festival multiculturel de Canberra    Mutandis Auto réduit ses parts dans Immorente Invest    Paradis fiscaux: le Maroc peut mieux faire    Coronavirus: les Marocains rapatriés de Wuhan ont quitté l'hôpital (VIDEO)    Un conseiller du PJD arrêté à la frontière pour faux et usage de faux    Lourde sanction contre les supporters de Dortmund    PAM : des dirigeants du parti refusent de participer au bureau politique formé par Abdellatif Ouahbi    Crédit du Maroc dresse le bilan de son plan stratégique CAP 2020    Violence scolaire : Les nouvelles approches du ministère, selon Amzazi    Blocage de l'adoption du code pénal, la sèche mise au point de Ben Abdelkader    Mehdi Lahlou : les banques islamiques ne sont aucunement différentes des banques classiques    Agadir : mise en échec d'une tentative de trafic de cigarettes et de tabac à narguilé    Une voiture interceptée à l'entrée de Salé    Equipementiers Une 4e usine pour TE Connectivity    L'autre guerre    Les Panafricaines alertent sur l'urgence climatique    Top mondial YouTube: Zouhair Bahaoui cartonne avec son nouveau clip (VIDEO)    Azilal : le parc jurassique ouvrira ses portes fin mars    Le Maroc prêt à apporter au Qatar tous les moyens humains et logistiques pour réussir le Mondial-2022 de football    Le mouvement de contestation populaire né il y a un an en Algérie cherche son second souffle    L'Allemagne renforce les mesures de sécurité après l'attentat raciste de Hanau    Dans le bagage des candidats à la Maison Blanche il y a aussi… des casseroles    Tout comme le patrimoine marocain en général : La judaica marocaine a souffert du pillage à travers le temps    Le Maroc, terre d'un patrimoine ancestral : Les trésors juifs de Casablanca    Adieu Abdeslam Alla    Le HCP note une baisse de 0,1% de l'indice des prix à la consommation    La déconstruction d'un mythe    U.E: Les «villes libres» réclament des subventions…    ONU : Omar Hilale briefe le Conseil de sécurité sur sa visite en RCA    Le coronavirus pourrait coûter jusqu'à 30 milliards de dollars au secteur aérien    Mohamed Benchaâboun: « Tous les indicateurs montrent que la dette marocaine est soutenable »    L'ambassadrice des Pays-Bas se félicite de l'intégration des MRE dans la société néérlandaise    Appel à la consécration d'une justice citoyenne    La Commission de la programmation n'en fait qu'à sa tête    Divers sportifs    Achraf Hakimi et son retour au Real Madrid    La Commission européenne salue les efforts du Royaume en matière de réformes fiscales    L'industrie du cinéma a été plus inclusive en 2019 que lors de la décennie précédente    Le CCM dévoile les jurys du 21ème Festival national du film de Tanger    L'espoir du rap Pop Smoke abattu chez lui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Journée mondiale du mot de passe : Quelques conseils pour créer un mot de passe ultra-sécurisé et facile à retenir
Publié dans Libération le 03 - 05 - 2019

Le 2 mai, c'était la Journée mondiale du mot de passe. Mais les menaces qui guettent les mots de passe de vos comptes sur les réseaux sociaux ou autres, c'est tous les jours. Du coup, cette journée plus connue sous le Hashtag #worldpasswordday représente l'occasion idéale pour le changer. Pour s'en persuader, il suffit de se remémorer l'affaire Wanacry. Considéré comme l'un des plus gros piratages de l'histoire, il a touché pas moins de 300.000 ordinateurs dans 150 pays, le 12 mai 2017. Ces ordinateurs ont été infectés par le logiciel malveillant "WannaCry" ou "WannaCrypt". Un virus qui prend en otages vos données personnelles dont vos mots de passe, via une faille de sécurité des systèmes d'exploitation de Microsoft les plus anciens et particulièrement le Windows XP. Une brèche ouverte à cause d'un retard sur les mises à jour de sécurité. Même la NASA en a été victime. D'ailleurs, c'est le piratage de l'agence de sécurité américaine qui a exposé cette vulnérabilité, mise à profit par les pirates dont le virus qu'ils ont créé, réalise un chiffrement des données et exige une rançon en Bitcoins pour leur déchiffrement. Un chantage numérique qui a fait des milliers de victimes aux quatre coins de la planète, dont des hôpitaux britanniques, le constructeur français Renault et des ministères russes.
Alors à moins que vous préfériez utiliser des gestionnaires de mots de passe comme Dashlane, 1Password ou LastPass par exemple, on vous propose quelques conseils pour avoir des mots de passe ultra-sécurisés. Et plus encore, faciles à retenir.
Comment créer un mot de passe ultra-sécurisé
La logique des systèmes informatiques voudrait que plus le mot de passe est long, plus il est difficile à casser. Et comme la grande majorité des services en ligne permettent d'avoir 12 à 14 caractères, voire plus, il ne faut pas hésiter à en profiter. D'autant plus qu'une multitude de choix s'offrent à vous, entre minuscules, majuscules, lettres avec accent, caractères spéciaux et autres symboles.
Lors de la création d'un mot de passe, on a quasiment tous commis un jour ou l'autre l'erreur d'utiliser un ou des mots présents dans le dictionnaire, des dates importantes, des surnoms connus de notre entourage, mais encore des suites logiques de chiffres ou de lettres, comme l'atteste le mot de passe le plus utilisé l'année dernière, à savoir "123456". Un grand classique à l'instar du nom de votre chien, ou la date de naissance d'un de vos enfants. Pour plus de sécurité, il serait plus raisonnable de privilégier un mot de passe dénué de sens ou bien une suite aléatoire de caractères variés.
Dans cette optique, le langage "Leet" constitue un précieux allié. Il consiste à remplacer des lettres par des chiffres dans des mots. Par exemple, "Magic House" devient "M4gic H0use". Comme vous avez pu le constater, le ‘'O'' de ‘'House'' a été remplacé par le chiffre 0. Toutefois, cette technique, à elle seule, ne garantit en aucun cas une sécurité optimale. Les pirates connaissent mieux que vous ce langage. D'où l'intérêt de combiner cette astuce avec celles précédemment citées.
Comment s'en souvenir
C'est bien de créer un mot de passe ultra-sécurisé. S'en souvenir, c'est encore mieux. Si en suivant les conseils ci-dessus, vous vous retrouvez avec un mot de passe du genre "8Uy/ô5FtÇ_98", on vous souhaite bon courage pour le mémoriser. En réalité, cela confine à une mission impossible. Evidemment, on vous déconseille de l'inscrire dans votre agenda ou de glisser un pense-bête dans son portefeuille. Ce serait la fausse bonne idée par excellence. Car la première règle d'un mot de passe est qu'il doit être connu uniquement de vous et écrit nulle part ailleurs que dans votre mémoire. Alors comment s'en sortir de cette situation inextricable ? La solution à cette équation réside dans le fait de mixer mots existants, ‘'Leet'' et caractères spéciaux. Ainsi, lorsque vous aurez à créer un mot de passe, il vous est recommandé d'opter par exemple pour deux mots d'objets et/ou couleurs se trouvant autour de vous. Dans notre cas, cela pourrait être ‘'ordinateur'' et ‘'calendrier''. Par la suite, il va falloir les associer à des caractères spéciaux. Le résultat serait le suivant : 0Rd1nat6urcal6nDr1er. Un mot de passe composé d'une vingtaine de caractères, dont cinq écrits en Leet et deux en majuscules. Maintenant que vous avez toutes les clés en main, à vous de jouer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.