Coronavirus : 26 nouveaux cas, 7.859 au total, mardi 2 juin à 10h    Le Maroc accède au 2ème rang africain en tests de dépistage du Covid-19    Le Bureau politique réitère son appel à tous les militants de rester unis autour de leur parti    La capitale des alizés prépare sa relance post-confinement    La culture en détresse    Les différentes pistes du CMC pour relancer l'économie nationale    La CAF accélère le décaissement de l'aide financière destinée aux Associations membres    Achraf Hakimi de nouveau buteur    Violents affrontements entre manifestants et miliciens du Polisario devant le bagne d'Errachid    Les humanitaires espagnols en effroi devant le détournement des aides destinées aux camps de Tindouf    Pr Abderrahmane Machraoui : Les mesures prises par les autorités marocaines ont été prudentes, sages et exemplaires    Arrestations pour violation de l'état d'urgence sanitaire à Essaouira    De la drogue saisie par les FAR près du mur de protection    Christo, l'artiste «emballeur» n'est plus    Echanges extérieurs: Tout baisse, sauf l'alimentaire    Les Etats-Unis s'embrasent    France: C'est l'heure de la reprise économique    Hyperpuissance    Article 1062726    Lettre à l'éditeur de The Lancet    Salé: Les derniers malades de Covid-19 quittent l'hôpital    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    La démocratie locale…reportée    Un fidèle en amitié et en militantisme    Mendyl, direction Bordeaux?    Moto GP: le Grand Prix du Japon annulé    Ronaldo: «Messi est bien sûr le numéro 1»!    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Assurance: le groupe Holmarcom opère la fusion de ses deux filiales    Coronavirus : la CNT tire la sonnette d'alarme    Maroc Telecom lance sa solution de paiement mobile    Coronavirus : 12 nouveaux cas, 7.819 au total, lundi 1 juin à 10h    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Tanger: La plaque commémorative de la Rue Abderrahmane El Youssoufi saccagée    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Epidémies... Ces romanciers qui ont tout vu !    Le gouvernement à l'écoute des syndicats    Hong Kong: Le Parlement chinois adopte sa «loi sur la sécurité»…    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    Danielle Skalli tire sa révérence    À quoi sert la littérature en période de confinement?    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Divers
Publié dans Libération le 06 - 05 - 2019


Arrestation
La brigade de la police judiciaire de Nador, en coordination avec les éléments de la brigade nationale de la police judiciaire et sur la base d'informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire, a procédé samedi matin à l'arrestation, à Nador et Selouane et environs, de quatre individus pour leur implication présumée dans l'organisation d'opérations d'immigration illégale et la traite d'êtres humains.
Les recherches et investigations menées sur le terrain dans le cadre de cette affaire ont permis d'interpeller 9 ressortissants subsahariens, candidats à l'immigration clandestine, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), faisant savoir que les perquisitions ont permis la saisie d'un moteur de zodiac, deux véhicules, des téléphones portables, une bombe lacrymogène, des jumelles, un talkie-walkie, outre une somme d'argent qui pourrait avoir comme origine l'organisation de ces activités illégales.
Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, tandis que les recherches et investigations se poursuivent pour identifier l'ensemble des personnes impliquées dans cette affaire et élucider toutes les ramifications de ce réseau criminel qui s'active sur les deux rives de la Méditerranée, relève la même source.
Diabète
350 personnes démunies bénéficient, vendredi et samedi à Rabat, d'une campagne de dépistage du pied diabétique. Organisée par l'Association marocaine scientifique des podologues (AMSP), en collaboration avec l'Association SOS diabète, sous le thème "Tous unis contre le risque du pied diabétique", cette campagne s'inscrit dans le cadre de la célébration du mois mondial de la santé du pied.
Selon le président de SOS diabète, Seddik El Aoufir, cette initiative se veut également l'occasion d'informer sur le dispositif d'accompagnement initié par cette association, notamment les activités éducatives adressées aux patients.
Dans une déclaration à la MAP, il a fait savoir que de nombreux médecins spécialistes superviseront cette campagne de dépistage, en assurant des consultations au profit des patients démunis, afin de les aider à mener une vie saine.
Cette initiative intervient quelques jours après le lancement par la même association du passeport du diabétique, considéré comme un outil de communication permettant aux différents professionnels de santé d'harmoniser les traitements.
Les complications du diabète qui touchent les pieds sont étroitement liées à la baisse de sensibilité des nerfs de contact, empêchant la perception des petites blessures ou anomalies du pied (cor, durillon, fissure, crevasse, mycose...), lesquelles finissent par s'amplifier et s'infecter avec un risque d'amputation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.