Auto Hall-DFSK. Un partenariat de fond    Les choses sérieuses commencent !    Trump avertit la Chine et critique l'Allemagne avant le G20    RAM digitalise son fret aérien avec Portnet    La MDJS aux meilleurs standards internationaux en matière de Sécurité et d'intégrité    Casablanca en quête d'un air plus frais    Sénégal : Salif Sané forfait pour le reste du premier tour    Lancement au siège de l'OCDE à Paris du 2e Programme Pays-Maroc    Le mal de maire!    Conférence à Bahreïn: Un plan économique pour les Palestiniens, qui le rejettent    Brésil: la Cour Suprême va réexaminer le dossier «Lula»    L'hégémonie    La liste des nouveaux ambassadeurs reçus par le roi    L'Europe étouffe sous la canicule, qui va s'intensifier    Facultés de médecine. Une moyenne de 14,4 exigée pour la présélection    De la parole poétique mêlée avec les rythmées électriques    Maroc-Côte d'Ivoire. Déterminés, les Lions d'Atlas croient à la victoire    Nissan prêt à revoir avec Renault la structure d'une alliance en danger    Renault rénove un établissement scolaire dans la région d'Essaouira    Nucléaire, Golfe : l'Iran semble jouer l'apaisement    BMW transporteur officiel du Festival Mawazine    Déconcentration administrative. El Otmani épinglé par la majorité et l'opposition    Les Comores expriment leur "soutien sans réserve" à l'initiative marocaine d'autonomie    Un policier à Casablanca accusé de chantage, vol et adultère    Tanger-Med : Avortement d'une tentative de trafic de 270 kg de chira    MRE, loin des clichés    Chambre des représentants : Adoption de trois conventions relatives à la ZLECAF et à l'accord de pêche durable Maroc-UE    El Jadida : OCP organise dimanche la finale de son championnat de beach soccer    31ème édition du festival du théâtre universitaire à Casablanca    Le Cameroun réussit son entrée, le Ghana chancelle    Youssef Amrani, nommé à Prétoria, « ready to work »…    Soulaliyates, Laftit veille au grain…    Mawazine 2019 : Elissa embrase Nahda    Royal Air Maroc en représentation au Caire, en marge de la CAN    Régionalisation avancée et mise en œuvre d'une stratégie visant la préservation de l'identité des MRE    YouTube pressé de mieux protéger les enfants    Divers    El Hadji Diouf Jouer la CAN en Egypte est une chance !    Jordan Ayew, la stagnation du prodige    La Côte d'Ivoire réussit son entrée en matière    Sommet des deux rives : Engagements pour une nouvelle ambition en Méditerranée    S'énerver plus pour vivre plus    Très attendu par ses fans, Reda Taliani cartonne à Salé    Chellah à l'heure de la musique tzigane    "Toy Story 4" en tête du box-office    Le Maroc présent à la conférence de Manama    Mauritanie: Ghazouani proclamé vainqueur dès le premier tour    Démantèlement d'une cellule liée à Daesh composée de 4 personnes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le taux de chômage passe de 10,5% à 10% au niveau national
Publié dans Libération le 07 - 05 - 2019

Evolution du taux de chômage entre les premiers trimestres de 2018 et 2019 parmi certaines catégories de la population en %
Leger recul du taux de chômage au premier trimestre 2019. Selon les chiffres publiés par le Haut-commissariat au plan (HCP), il est passé de 10,5% à 10% au niveau national, de 15,6% à 14,5% en milieu urbain et de 3,5% à 3,8% en milieu rural.
« Les baisses les plus importantes du taux de chômage ont été relevées parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans, passant de 25,7% à 24,1%, et parmi les personnes disposant d'un diplôme, avec 17,1% après 18,3% une année auparavant », a relevé l'institution publique dans une note d'information sur la situation du marché du travail au premier trimestre de 2019.
Qu'à cela ne tienne, on est encore loin du compte d'autant plus que les taux de chômage demeurent élevés, en particulier parmi les femmes (14,7% contre 8,5% parmi les hommes), les jeunes âgés de 15 à 24 ans (24,1% contre 7,8% parmi les personnes âgées de 25 ans et plus) et les détenteurs d'un diplôme (17,1% contre 3,7% parmi les personnes n'ayant aucun diplôme).
En revanche, les chiffres du Haut-commissariat font état de baisses importantes du taux de chômage parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans, passant de 25,7% à 24,1%, et parmi les personnes disposant d'un diplôme, avec 17,1% après 18,3% une année auparavant.
Par ailleurs, selon le HCP, les régions de Guelmim-Oued Noun (20,8%) et de l'Oriental (16,3%) affichent les taux de chômage les plus élevés. Cette situation est observée avec moins d'acuité dans quatre autres régions dépassant la moyenne nationale (10%) à savoir Laâyoune-Sakia El Hamra (14,8%), Rabat-Salé-Kénitra (12,2%), Souss-Massa (12%) et Casablanca-Settat (10,1%). Alors que les régions de Drâa-Tafilalet et de Béni Mellal- Khénifra enregistrent les taux les plus bas avec respectivement 5,6% et 5,9%.
En ce qui concerne le chômage de longue durée et de première insertion, il ressort que « près de 6 chômeurs sur 10 (58,5%) sont à la recherche de leur premier emploi (51,1% parmi les hommes et 71,4% parmi les femmes). Plus des deux-tiers des chômeurs (68,3%) le sont depuis une année ou plus (63,1% parmi les hommes et 77,3% parmi les femmes) », a constaté le HCP notant que 22,8% des chômeurs se sont retrouvés dans cette situation suite à des licenciements (17,2%) ou l'arrêt de l'activité de l'établissement employeur (5,6%).
A noter cependant que la baisse du taux de sous-emploi est passée de 10% à 9,6% au niveau national, de 9,4% à 9% en milieu urbain et de 10,7% à 10,4% en milieu rural.
« Le volume des actifs occupés en situation de sous-emploi a baissé, entre le premier trimestre de 2018 et la même période de 2019, de 1.090.000 à 1.048.000 personnes au niveau national, de 558.000 à 540.000 personnes dans les villes et de 532.000 à 508.000 dans la campagne », a ainsi relevé le HCP.
Globalement, entre le premier trimestre de l'année 2018 et celui de 2019, la population active en chômage est passée de 1.272.000 à 1.211.000 chômeurs, ce qui correspond à un recul de 61.000 chômeurs. Une bien maigre amélioration pas si étonnante qu'elle puisse paraître au regard des données analysées durant cette période.
Il faut dire que l'économie marocaine n'a créé que 15.000 postes d'emploi nets, contre une création de 116.000 une année auparavant, selon le HCP soulignant que ce solde est le résultat d'une création de 109.000 postes en milieu urbain et une perte de 94.000 en milieu rural.
Si le secteur des « services » a créé 144.000 postes, les BTP 19.000 et l'«industrie y compris l'artisanat » 4.000 postes, celui de l' « agriculture, forêt et pêche » a enregistré une perte de 152.000 postes d'emploi.
« Après 43.000 postes d'emploi créés l'année dernière et 28.000 l'année d'avant, le secteur de l'"agriculture, forêt et pêche" a perdu 152.000 au cours du premier trimestre de cette année, ce qui correspond à une baisse de 4,1% du volume d'emploi dans ce secteur », a noté le Haut-commissariat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.