Clasico: la victoire du Real face au Barça en vidéo    Nador: des candidats à l'immigration clandestine déposent une plainte pour escroquerie    Covid-19: la France bat un nouveau record de contaminations    Météo: le temps prévu ce dimanche au Maroc    Covid-19: Mohamed Melihi admis en soins intensifs    Israël-Soudan. Le troisième accord de paix est dans la boîte    L'ONMT s'engage à renforcer le déploiement de Ryanair au Maroc    Inscription exceptionnelle du 2 au 4 novembre aux CPGE    Turquie-France. Erdogan pète les plombs    Inauguration à Rabat de l'ambassade de la République de Zambie au Maroc    Sanction des camions marocains en Espagne : le Maroc contre-attaque    Evolution du Coronavirus au Maroc : 4045 nouveaux cas, 194.461 au total, samedi 24 octobre à 18 heures    Mobilité internationale des étudiants marocains (1/5) : la destination France reste la plus prisée    Le wali Ahmidouch invite les entreprises privées de Casablanca à mettre en place et généraliser le télétravail    Algérie: le président Tebboune entre en confinement volontaire    Beyrouth : Mission accomplie pour l'Hôpital de campagne marocain (vidéo)    Le Maroc rejoint la coalition internationale pour le renforcement de l'autonomisation économique des femmes    Le message du roi Mohammed VI au président zambien    Les figurants du film "L7asla" réclament «leur dû», Sonia Terrab répond    Ahmed Rhassane El Adib : " la crise du coronavirus a provoqué une prise de conscience de l'importance des services d'urgence"    Namibie : Des milliers de bébés otaries retrouvés morts (vidéo)    Sahara marocain : le Burundi réaffirme son soutien à la solution politique.    Tanger: deux jeunes frères reçus par la DGSN (PHOTO)    Destination Maroc: Le deal ONMT et Ryanair    Islamisme en France: les éclairages de Pascal Boniface, fondateur et directeur de l'IRIS [Vidéo]    Maroc : voici le calendrier des jours fériés 2020-2021    LDC: retour sur l'élimination du Wydad (VIDEO)    LDC: Brahim Nekkach s'exprime après l'élimination du WAC    Sous le signe du Covid 19, la 9ème édition du festival de l'Astronomie lancée    Khaoula El Filahi, ou le long voyage d' une jeune passionnée de lecture    Un autre pays arabe va normaliser ses relations avec Israël    Une édition numérique pour le Festival maghrébin du film d'Oujda    Le documentaire "Al Hasla " vivement dénoncé par le tissu associatif de Hay Mohammadi    Trump attaque Biden sur les affaires de son fils, sans ébranler son rival    La FNM enrichit son capital culturel    Affaire CNSS : peine confirmée pour Rafik Haddaoui, Abdelmoghit Slimani acquitté    Transport aérien : Ryanair reprend ses vols sur le Maroc cet hiver    Les grosses écuries au rendez-vous de la première journée    La Renaissance sportive de Berkane aux portes de l'histoire    Le Real Madrid de pire en pire avant le clasico    Jean-Michel Blanquer estime que "l'islamo-gauchisme fait des ravages"    Sahara marocain : les pays des Caraïbes soutiennent l'initiative d'autonomie et le processus politique    Un artiste hors du temps et des canons    Ligue des Champions : Le match Raja de Casablanca-Zamalek reporté au 1er novembre    Maroc-Espagne : pour la mise en œuvre effective du partenariat stratégique global    Un 7ème pays africain ouvre son consulat à Dakhla    Rabat: le roi Mohammed VI a présidé une séance de travail    Omnisports : Courrier du Nord-Est    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Comment concilier Ramadan et canicule
Publié dans Libération le 11 - 05 - 2019

D'un week-end à l'autre, les pluies torrentielles laisseront place à un soleil de plomb dans plusieurs régions du Royaume. Pis, c'est une alerte à canicule qui a récemment été annoncée par le spécialiste météo français «Chaîne Météo» sur son compte twitter.
En détail, le Maroc devrait enregistrer entre samedi et mardi, un record de chaleur précoce, avec des températures oscillant entre 40 et 45°C dans le Centre et le Sud-ouest du pays, et entre 35 et 42°C dans le Nord et sur les côtes atlantiques. Pour exemple, à Marrakech les températures maximales évolueront entre 40 et 45°C. En d'autres termes, il fera chaud comme jamais en cette année 2019.
Normalement, les bons gestes à adopter en cette période seraient de boire régulièrement de l'eau et manger en quantités suffisantes. Oui mais voilà, encore une fois, l'épisode caniculaire en question coïncide avec le mois sacré, comme cela a été le cas plusieurs fois par le passé, à l'instar de juillet 2013, où le thermomètre a frôlé les 50 degrés à l'ombre à Marrakech, le premier jour du Ramadan. Alors, comment concilier Ramadan et canicule ?
Il fout tout d'abord être à l'écoute de son corps. En cette période, le corps souffre et peut s'exposer à des malaises au cours de la journée. Concrètement, cela peut se manifester via des crampes, une fatigue habituelle, des maux de tête, une fièvre et même des propos incohérents. Ensuite, si l'un de ses symptômes fait son apparition, il y a des gestes utiles à effectuer, comme prendre plusieurs douches par jour, se rincer régulièrement la bouche, s'asperger d'eau fraîche, ou encore, maintenir sa maison au frais et fermer les volets le jour.
Si vous travaillez, il faudra éviter de s'exposer au soleil et limiter les efforts dans la mesure du possible. S'agissant des personnes âgées, ils doivent rester au frais et ne pas trop se déplacer. Sans oublier d'attirer particulièrement l'attention de leurs enfants et des proches. Cette notion de contact continue est primordiale dans le cas des personnes âgées. Ces dernières ne doivent pas hésiter à donner des nouvelles à leurs proches régulièrement. En parallèle, les parents doivent également protéger les enfants pendant cette période caniculaire.
Tout comme les femmes enceintes ou celles qui allaitent sont dispensées du jeûne ; certains malades qui ne devraient pas jeûner, tiennent absolument à le faire. Dans ce cas-là, et surtout en cet épisode caniculaire, il s'agit de garder raison et suivre les conseils de votre médecin. Rappelons qu'il est celui qui connaît le mieux l'état du patient et la gravité de sa maladie. Il faut impérativement respecter le traitement et les mesures hygiéno-diététiques qu'il vous prescrit. D'autant plus qu'il y a quelques années, des médias ont rapporté qu'à l'issue d'une conférence médico-religieuse initiée par la Fondation Hassan II pour la recherche scientifique et médicale sur le Ramadan (FRSMR), placée sous le thème «Point de vue de l'Islam sur certains sujets médicaux et contemporains», plusieurs médecins et ouléma se sont accordés sur le fait que certains examens, actes médicaux et médications n'altèrent pas le jeûne au mois de Ramadan.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.