Nouveau modèle de développement: le monde carcéral invité à s'exprimer    Relance: Gouvernement, CGEM et GPBM s'engagent    Le Fonds d'investissement stratégique sur les rails    Arrivée à Beyrouth de l'aide marocaine médicale et humanitaire    Le tourisme: Une affaire de santé aussi    Ligue des champions : les résultats et le programme des quarts    Saisie près de Casablanca de plus de 5 tonnes de chira    Rabat constitue son parc à sculpture    Un concours pour révéler les talents arabes du court-métrage    Champions League: le Real s'effondre face à City, Lyon sort la Juve (VIDEOS)    Le classement général de la Botola (mise à jour)    Covid-19 : le Maroc retiré de la liste des pays sûrs    Education Nationale : 2.587 inspecteurs affectés au titre de 2020    La finance participative, un écosystème en perpétuelle évolution    Rachid Yazami : Je n'en reviens toujours pas qu'une telle quantité de nitrate d'ammonium ait été stockée pas loin du centre de Beyrouth    Berkane s'offre le WAC    Aguerd vers Rennes et En-Neysiri en quart de l'Europa League    Examen de passage pour Gattuso    Dans une lettre adressée au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    La hausse des cas touchés par le coronavirus perçue différemment    Réunion du Conseil de gouvernement    Sur Hautes instructions Royales : Mise en place d'un hôpital militaire de campagne à Beyrouth    Covid-19: 1018 nouveaux cas confirmés au Maroc ce vendredi    Etat d'urgence sanitaire: ce que dit le projet de loi adopté ce vendredi    Macron réclame une enquête internationale    Le chômage poursuit son envolée au deuxième trimestre sous l'effet du Covid-19    Des fresques murales égaient la kasbah de Bni Ammar    Casey Affleck, en père protecteur dans un monde sans femmes dans "Light of My Life"    "Même pas mort", nouveau roman de Youssef Amine El Alamy    Prime exceptionnelle pour les professionnels de santé: C'est pour bientôt !    Tourisme national : un secteur d'avenir    Une mosquée incendiée dans le sud-ouest de la France (VIDEO)    La MAP lance la version arabe de son magazine mensuel «BAB»    Hit Radio : «Momo Morning Show» reprendra en septembre    Liban : une instabilité explosive    Ligue des champions : Huit chocs pour quatre billets pour Lisbonne    Le président Ouattara a reçu un message du roi Mohammed VI    Accord de sponsoring : Le Raja et OLA Energy renforcent leur partenariat    Macron à Beyrouth : la colère des Libanais contre leurs dirigeants (vidéos)    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    La terre a tremblé en Algérie    Trump interdit TikTok et WeChat et la Chine crie à la « répression politique »    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    Liban: Envoi d'une aide médicale et humanitaire d'urgence sur hautes instructions Royales    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les PDG africains optimistes sur le commerce intra-régional
Publié dans Libération le 13 - 05 - 2019

Une large majorité des PDG africains s'est dite optimiste concernant le commerce intra-régional et les perspectives économiques locales pour les 12 prochains mois, ressort-il du Business Barometer 2019, sondage réalisé par le cabinet d'intelligence économique et de conseil d'Oxford Business Group (OBG).
Ainsi, rapporte la MAP, plus de quatre cinquièmes (84%) des chefs d'entreprise ont déclaré avoir des attentes élevées ou très élevées concernant l'environnement local des affaires pour l'année à venir et 78% d'entre eux ont annoncé que leur entreprise devrait réaliser un investissement significatif dans les prochains mois, précise OBG dans cette étude.
Le cabinet fait également savoir qu'une proportion de 72% des dirigeants sondés est convaincue que la zone de libre-échange continentale (ZLEC) aurait un impact positif ou très positif sur le commerce intra-régional, rappelant que cet accord vise à créer un marché africain unique pour les biens et les services et à permettre la libre-circulation des hommes et femmes d'affaires et des capitaux.
"Bien que les dirigeants interrogés par OBG soient majoritairement confiants sur l'avenir, ils sont conscients que des événements externes risquent d'affecter les marchés africains sur le court et moyen termes", souligne la même source.
Ladite étude révèle aussi que pour le plus grand nombre de sondés (38% d'entre eux), essentiellement des chefs d'entreprise des pays producteurs de pétrole comme le Nigeria, l'Algérie, le Ghana et le Kenya, le facteur le plus susceptible d'impacter leur économie serait une hausse des prix du pétrole. En deuxième position, l'instabilité dans les pays voisins a été désignée par 23% des chefs d'entreprise interrogés, ajoute-t-elle.
L'un des objectifs majeurs de la ZLEC est la création d'emplois, qui est d'autant plus urgente que 10 à 12 millions de jeunes entrent chaque année sur le marché du travail régional, relève OBG, précisant que plus d'un tiers (36%) des dirigeants, interrogés sur la compétence dont leur pays a le plus besoin, ont évoqué la compétence de leadership, tandis que la recherche, le développement et l'ingénierie ont été désignés par 14% des sondés.
D'après Souhir Mzali, la directrice éditoriale d'OBG pour l'Afrique, les raisons de l'optimisme qui règne parmi les chefs d'entreprises sont multiples. Elle a notamment mentionné l'intérêt croissant pour le continent africain de la part de la Chine et d'autres pays, et les investissements qui se sont ensuivis, ainsi que le lancement de programmes d'investissement publics pour développer les infrastructures.
Bien que la mise en œuvre de la ZLEC soit loin d'être simple, elle pourrait booster les volumes commerciaux de façon notable, a-t-elle ajouté.
"Par rapport aux autres blocs régionaux, l'Afrique est actuellement en retard en matière de commerce avec seulement 16% du volume des échanges commerciaux intracontinentaux, contre plus de 50 % pour l'Asie et plus de 60 % pour l'Europe", a expliqué Mme Mzali, estimant que "de nombreux défis devront être surmontés avant que les effets de l'accord ne se fassent pleinement sentir : retards en infrastructures, instabilité de l'alimentation électrique, lourdeur de l'administration et corruption". Elle a, en outre, fait remarquer que "l'Afrique a, toutefois, de bonnes raisons d'être optimiste avec l'entrée en vigueur de la ZLEC qui est prévue dans le mois suivant le dépôt des signatures requises au siège de l'Union africaine", soulignant le rôle essentiel que jouerait la transformation numérique dans la création d'emplois bien nécessaires pour la main-d'œuvre croissante de la région. D'après elle, "seuls 22% des foyers du continent ont accès à Internet".
Dans le cadre de sa deuxième enquête sur l'économie africaine, le cabinet international d'intelligence économique et de conseil a posé une série de questions en tête-à-tête à 787 hauts-dirigeants de huit pays africains, afin d'évaluer la confiance des entreprises.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.