Le rapprochement "historique" entre le Canada et le Maroc permettra aux deux pays de travailler sur les grands enjeux du monde    LDC Afrique: Pour suivre le derby Maghrébin WAC-USMA    Zalar Agri réussit à lever 24 millions de dollars auprès de l'IFC    La ministre espagnole des AE inaugure le nouveau siège du Consulat général d'Espagne à Rabat    Programme des principaux matchs du vendredi 24 janvier    Le Maroc reconnaît le gouvernement de Bolivie    Irak : des milliers de manifestants réclament le départ des troupes américaines    Coronavirus : la Grande muraille de Chine et Disneyworld Shangai fermés à cause de l'épidémie    Une publication en hommage posthume à Abdelkébir Khatibi    Wuhan Coronavirus Could Hit China's Economy Harder Than SARS    mWellness Group prévoit d'investir 200 MDH au Maroc d'ici 2025    U.N. Suggests Bezos' Phone Was Hacked Using Saudi Crown Prince's Account    Brexit: Signature de l'accord à Bruxelles avant sa ratification par le Parlement européen    Adam de Maryam Touzani    Domaine maritime : Les députés donnent leur feu vert    Le Raja accroché à la veille de son départ en Tunisie    Vie des «pros» marocains d'Europe    Pas de hausse des taux des crédits bancaires en 2020    Le Maroc à la tête du groupe arabe de l'UNESCO    Proche-Orient: Trump promet son plan de paix dans les jours à venir    Coronavirus : L'ambassade du Maroc en Chine suit la situation de près    Fnideq : Saisie de près de 10.000 comprimés psychotropes    Trump doit être destitué car « le bien et la vérité comptent », affirme l'accusation    ONSSA : 17.641 tonnes d'aliments avariés détruites en 2019    Le Roi Mohammed VI félicite Chakib Alj, nouveau président du patronat marocain    Chakib Alj et Mehdi Tazi tracent de nouveaux horizons pour la CGEM    Dakhla : débats sur le rôle des anciennes bibliothèques dans la documentation civilisationnelle et culturelle du Sahara marocain    Rencontre entre le Monarque et le Roi du Bahreïn à Rabat    Indice de perception de la corruption 2019 : Le Maroc perd 7 places    Voici le temps qu'il fera ce vendredi    Mercato : Le Hellas Vérone négocie avec l'AC Fiorentina pour Amrabat    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Les députés russes approuvent les amendements constitutionnels de Poutine    S.M le Roi reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers    Ecologique pendant son utilisation, la trottinette électrique l'est un peu moins lors des phases de production et de recyclage    Divers Economie    Le foncier confronté à des contraintes importantes en termes d'harmonisation et de convergence des objectifs et des actions    Réunion du Bureau de la Chambre des représentants    La ménopause prématurée augmente le risque d'avoir des problèmes de santé à la soixantaine    Ziyech victime d'une déchirure musculaire au mollet    Yassin Ayoub signe au Panathinaïkos    Mohamed Wahab désigné meilleur officiel technique africain 2019 par la CAA    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    A Essaouira, le travail de mémoire commune des juifs et des musulmans    Parution de l'ouvrage "Renouveau pour le Maroc" de ses coauteurs Abdelaâli Benchekroun et Nour-Eddine Saoudi    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les PDG africains optimistes sur le commerce intra-régional
Publié dans Libération le 13 - 05 - 2019

Une large majorité des PDG africains s'est dite optimiste concernant le commerce intra-régional et les perspectives économiques locales pour les 12 prochains mois, ressort-il du Business Barometer 2019, sondage réalisé par le cabinet d'intelligence économique et de conseil d'Oxford Business Group (OBG).
Ainsi, rapporte la MAP, plus de quatre cinquièmes (84%) des chefs d'entreprise ont déclaré avoir des attentes élevées ou très élevées concernant l'environnement local des affaires pour l'année à venir et 78% d'entre eux ont annoncé que leur entreprise devrait réaliser un investissement significatif dans les prochains mois, précise OBG dans cette étude.
Le cabinet fait également savoir qu'une proportion de 72% des dirigeants sondés est convaincue que la zone de libre-échange continentale (ZLEC) aurait un impact positif ou très positif sur le commerce intra-régional, rappelant que cet accord vise à créer un marché africain unique pour les biens et les services et à permettre la libre-circulation des hommes et femmes d'affaires et des capitaux.
"Bien que les dirigeants interrogés par OBG soient majoritairement confiants sur l'avenir, ils sont conscients que des événements externes risquent d'affecter les marchés africains sur le court et moyen termes", souligne la même source.
Ladite étude révèle aussi que pour le plus grand nombre de sondés (38% d'entre eux), essentiellement des chefs d'entreprise des pays producteurs de pétrole comme le Nigeria, l'Algérie, le Ghana et le Kenya, le facteur le plus susceptible d'impacter leur économie serait une hausse des prix du pétrole. En deuxième position, l'instabilité dans les pays voisins a été désignée par 23% des chefs d'entreprise interrogés, ajoute-t-elle.
L'un des objectifs majeurs de la ZLEC est la création d'emplois, qui est d'autant plus urgente que 10 à 12 millions de jeunes entrent chaque année sur le marché du travail régional, relève OBG, précisant que plus d'un tiers (36%) des dirigeants, interrogés sur la compétence dont leur pays a le plus besoin, ont évoqué la compétence de leadership, tandis que la recherche, le développement et l'ingénierie ont été désignés par 14% des sondés.
D'après Souhir Mzali, la directrice éditoriale d'OBG pour l'Afrique, les raisons de l'optimisme qui règne parmi les chefs d'entreprises sont multiples. Elle a notamment mentionné l'intérêt croissant pour le continent africain de la part de la Chine et d'autres pays, et les investissements qui se sont ensuivis, ainsi que le lancement de programmes d'investissement publics pour développer les infrastructures.
Bien que la mise en œuvre de la ZLEC soit loin d'être simple, elle pourrait booster les volumes commerciaux de façon notable, a-t-elle ajouté.
"Par rapport aux autres blocs régionaux, l'Afrique est actuellement en retard en matière de commerce avec seulement 16% du volume des échanges commerciaux intracontinentaux, contre plus de 50 % pour l'Asie et plus de 60 % pour l'Europe", a expliqué Mme Mzali, estimant que "de nombreux défis devront être surmontés avant que les effets de l'accord ne se fassent pleinement sentir : retards en infrastructures, instabilité de l'alimentation électrique, lourdeur de l'administration et corruption". Elle a, en outre, fait remarquer que "l'Afrique a, toutefois, de bonnes raisons d'être optimiste avec l'entrée en vigueur de la ZLEC qui est prévue dans le mois suivant le dépôt des signatures requises au siège de l'Union africaine", soulignant le rôle essentiel que jouerait la transformation numérique dans la création d'emplois bien nécessaires pour la main-d'œuvre croissante de la région. D'après elle, "seuls 22% des foyers du continent ont accès à Internet".
Dans le cadre de sa deuxième enquête sur l'économie africaine, le cabinet international d'intelligence économique et de conseil a posé une série de questions en tête-à-tête à 787 hauts-dirigeants de huit pays africains, afin d'évaluer la confiance des entreprises.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.