Karim Benzema répond à Noël Le Graët    Belle performance en finale de l'élève Fatima Zahra Akhyar    Venise sous les eaux : Nouvelle marée haute dangereuse attendue ce dimanche    Les députés du PPS décortiquent un projet obsolète    Séisme de magnitude 5,3 enregistré dans la région de Midelt    Le PPS et la Loi de Finances 2020    La finale de la Coupe de Trône : Le Tihad de Casablanca vs le Hassania d'Agadir    Lutte ouvrière!    L'œuvre de Hamid Douieb sous la loupe    Mohamed Abdennabaoui : L'indépendance du pouvoir judiciaire est devenue une réalité    Le 12ème Forum MEDays clôt ses travaux    Nous sommes tous concernés par le diabète    Risques routiers: Renault Maroc sensibilise les écoliers!    Liban: sous la pression de la rue, un ex-ministre renonce à devenir Premier ministre    L'alliance Renault-Nissan à la recherche du temps perdu    Province de Jerada : Activation du plan provincial de lutte contre le froid    Vandalisme sportif : Arrestation de 10 personnes à Salé    Météo: Le temps qu'il fera ce dimanche    Fathallah Sijilmassi présente son dernier ouvrage à Bruxelles    « Engagement et citoyenneté 2.0 », table ronde pour entamer la 5ème édition du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders d'Essaouira    Le Maroc réélu membre du conseil d'administration de l'Euromed Postal    Après la défaite face à la Mauritanie, Halilhodzic commente...    MEDays : Appel à une approche ascendante du multilatéralisme    Suite à l'alerte météo, le ministère de l'Equipement appelle à la vigilance    Sao Tomé-et-Principe réaffirme son soutien à la marocanité du Sahara    Après le buzz de la vidéo le montrant en train de négocier l'allègement d'une peine, la police arrête un "semsar"    Jury au festival international du film, Asma Graumiche va faire rayonner le Maroc au Caire    Derby Casablanca : Le Wydad procédera à la vente des billets en ligne    L'hommage posthume de la famille du basket à Abderrahmane Sebbar    Khalid Echajari s'adjuge l'Open national des échecs à El Jadida    En Afrique du Sud, le sel sacré qui épice la grande cuisine    L'agroalimentaire marocain, un secteur en pleine expansion en Afrique    Ce que la reine Elisabeth apprécie le plus chez Kate Middleton    Washington et les Européens étalent leurs divisions sur les jihadistes détenus en Syrie    Quatre visages pour raconter : La Havane, à l'aube de ses 500 ans    L'industrie 4.0, une opportunité à saisir pour accéder à un nouveau palier de développement    La culture marocaine dans ses multiples facettes en vedette à Toronto    Les révélations fracassantes de Jamie Lee Curtis    Les indices Amadeus mis en avant à Tanger    Vincenzo Amendola : Le Maroc, un partenaire crédible de l'Italie et de l'Union européenne    Présentation du nouveau staff technique du Raja    Miley Cyrus opérée des cordes vocales    Nicki Minaj gâtée pour son mariage    Ben Affleck à l'affiche d'"Hypnotic"    Vidéo : L'école marocaine vue par The Tberguig !    Kamal Hachkar rend hommage à Neta Elkayam    Rabat lance son nouveau mode de transport urbain «Tram'Bus»    Eliminatoires de la CAN 2021 / Maroc-Mauritanie : Premier véritable test pour Halilhodzic    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Agentis construira et équipera des hôpitaux publics en Côte d'Ivoire
Publié dans Libération le 21 - 05 - 2019

La société marocaine Agentis, spécialiste de la distribution de dispositifs médicaux, paramédicaux et matériels de bloc opératoire, a signé, vendredi à Abidjan, un protocole d'accord avec l'Etat de Côte d'Ivoire pour la construction et l'équipement d'hôpitaux publics.
Le contrat signé, dont le montant se chiffre à 59 milliards de FCFA, soit près de 100 millions de dollars US, porte notamment sur la construction et l'équipement de deux Centres hospitaliers régionaux (CHR) de niveau 2 dans les villes d'Aboisso (120 km au sud-est d'Abidjan) et Adzopé (105 km au nord d'Abidjan).
L'accord englobe également la construction de cinq pôles d'excellence dans des centres de santé situés dans les villes d'Abengourou (imagerie médicale), de Daoukro et de Séguéla (services d'urgence), de Toumodi (traumatologie) et de Bouna où sera mis en place un noyau chaud comprenant un laboratoire, un bloc opératoire, un service d'urgence, une maternité et une pédiatrie.
Les travaux de construction, dont le lancement est prévu pour très bientôt, s'étaleront sur une durée de 16 mois.
Agentis n'en est pas à son premier coup d'essai en Côte d'Ivoire, l'opérateur marocain ayant déjà assuré la construction du tout premier Centre de radiothérapie et d'oncologie médicale du pays qui a ouvert officiellement ses portes au public en 2017.
Intervenant à cette occasion, le PDG d'Agentis Adil Mesfioui a relevé que le contrat signé renseigne sur la confiance "renouvelée" à l'endroit d'Agentis, si ce n'est une "reconnaissance" de l'expertise et du professionnalisme qu'a développé l'opérateur marocain dans la réalisation de telles œuvres.
Il a assuré de l'engagement de la société marocaine à réaliser les œuvres de haute portée sociale dont elle a la charge, "selon les règles de l'art et dans les délais requis" surtout que les établissements sanitaires en question s'inscrivent dans le cadre du programme social du gouvernement dit "PS Gouv".
Il a, par ailleurs, affirmé que l'accord conclu avec l'Etat ivoirien est un nouvel exemple de la coopération Sud-Sud, préconisée par SM le Roi Mohammed VI et le président Alassane Ouattara, deux grands leaders "qui ont compris que le salut de l'Afrique ne peut venir que de l'Afrique et de ses fils".
Pour sa part, le ministre ivoirien de la Santé et de l'Hygiène publique Aouélé Eugène Aka a souligné que l'accord signé arrive à point nommé pour renforcer le dispositif sanitaire ivoirien à l'horizon 2020, après les efforts consentis pour améliorer l'offre sanitaire depuis la sortie de la crise post-électorale.
Louant l'importance du protocole signé avec Agentis, l'officiel ivoirien s'est réjoui d'une "première" au vu de la taille de l'engagement financier pris, des innovations inhérentes au volet technique et des délais de réalisation convenus.
De son côté, l'ambassadeur du Maroc en Côte d'Ivoire Abdelmalek Kettani a affirmé que l'accord d'aujourd'hui consacre l'excellence des relations denses et distinguées liant les deux pays, ajoutant qu'il s'agit d'un contrat "très important" qui montre l'engagement de l'Etat ivoirien à développer le système de santé.
"Agentis a été choisie pour son expertise et son sérieux, confirmés après la réalisation du Centre national d'oncologie médicale et de radiothérapie Alassane Ouattara. Aujourd'hui, c'est une nouvelle marque de confiance que l'Etat ivoirien accorde à l'opérateur marocain", a enchaîné le diplomate marocain.
"On se félicite de voir notre expertise nationale, technique et financière, reconnue par un pays frère et ami qu'est la Côte d'Ivoire", a-t-il poursuivi.
Le Maroc et la Côte d'Ivoire, a encore dit Abdelmalek Kettani, sont animés par une volonté commune d'avancer ensemble vers l'émergence et la réalisation des objectifs de développement tels qu'envisagés par les deux chefs d'Etat, S.M le Roi Mohammed VI et le président Alassane Ouattara.
L'accord a été signé par le PDG d'Agentis, le ministre ivoirien de l'Economie et des Finances, son homologue de la Santé et de l'Hygiène publique outre le secrétaire d'Etat ivoirien chargé du Budget et du Portefeuille de l'Etat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.