Légère baisse de la production de billets de banque    De bonnes sources    BAM booste son résultat net    En Algérie, les dinars disparaissent    Covid-19 : Nouveau record, 19 décès en 24 heures    Luxe : une grande chaine américaine met la clef sous la porte    Hypertension artérielle : Faites de l'exercice !    Des centaines de voyageurs bloqués : Cafouillage à la gare ferroviaire Rabat-ville    Le lièvre soulevé par l'USFP suscite le débat    Le discours du Trône constitue une feuille de route claire pour le présent et l'avenir    Koert Debeuf : L'importance du Maroc dans le conflit libyen réside dans sa neutralité    C1, C3, C1 dames, L1... Top départ d'un mois d'août fou de foot    Le Raja met la pression sur le WAC    Le surf à l'ère du coronavirus    Exacerbation de la crise sécuritaire à Tindouf    Aggravation du déficit commercial en 2019    Nouvelle approche pour l'accès aux facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire    Des experts appellent à l'adaptation des moyens à l'intensité de la propagation virale    Début de la 100ème édition du festival de Salzbourg, sous restrictions à cause de la pandémie    Amitabh Bachchan, légende de Bollywood, est sorti de l'hôpital    Des turbopropulseurs T700 de General Electric pour les 24 Hélicoptères Apaches des FAR    Gare de Rabat – Ville toujours ouverte aux voyageurs    US Round Up du lundi 3 août – Cannabis, Siri, Frelon meurtrier, New-York, Analphabétisme en santé,    Bataille d'Oued Al-Makhazine    Ligue 1: le Marocain Azz-Eddine Ounahi quitte Strasbourg pour rejoindre ce club    Bourita: Il y a une convergence de points de vue entre le Maroc et l'Arabie Saoudite    Le Raja retrouve le podium et met la pression sur le WAC    Exacerbation de la crise sécuritaire à Tindouf    Le Sénat italien lève l'immunité parlementaire de Matteo Salvini    Crise du Covid: le chiffre d'affaires de Lydec en a pris un coup    Tous les congés suspendus : Le personnel hospitalier en état d'alerte    SM le Roi appelle à la vigilance, à la solidarité et au respect des mesures sanitaires    BCP et CDM dévoilent la situation des banques à l'ère du Covid-19    Sept corps rejetés par la mer au large de Tarfaya    Irina Shayk ex Shaykholislamova enflamme les réseaux sociaux    Espagne. Les homosexuels marocains accueillis à bras ouverts    Médecine : de nouveaux critères pour entrer en facultés    Liban: le ministre des Affaires étrangères jette l'éponge    Cross country : Les championnats du monde juniors de reportés jusqu'en août 2021    Redwan El Asmar lance «Samhili»    Parution de la traduction arabe du livre «Les sept patrons de Marrakech»    Mohamed Benabdelkader: «3000 personnes ont retrouvé la liberté, grâce au recours au procès à distance»    Botola : le Wydad en tête du classement général    "L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières" Le nouveau-né de l'agence de l'Oriental    Covid-19: Kyrgios annonce son forfait pour l'US Open    Douzi lance son clip pour Afriquia    La chanteuse yéménite Balqees Fathi chante la vie est belle en dialecte marocain    Une nouvelle Consule générale de France nommée à Fès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le WAC victime du Vol Assisté Répétitif
Publié dans Libération le 03 - 06 - 2019

Le Wydad a vu de toutes les couleurs lors des deux ultimes actes de la Ligue des champions africaine, édition 2019, contre le club tunisien de l'Espérance.
Après les grossières erreurs d'arbitrage de la finale aller perpétrées par un certain Guericha, vient s'ajouter, vendredi au stade de Radès, une autre bévue de taille commise au retour qui a mis à nu toutes les misères et les micmacs qui affectent la compétition majeure des clubs au niveau du continent. Un VAR défaillant. Du jamais vu et que l'on ne pourra voir sans nul doute qu'en Afrique.
Mené au score depuis la première mi-temps, but de l'Algérien Blaili, le WAC est parvenu lors du second half, plus exactement à la 58ème minute, à remettre les pendules à l'heure sur un coup de tête de Walid El Karti. Un but qui ne souffre d'aucune contestation où il n'y a pas l'ombre d'un hors-jeu sauf aux yeux du juge de ligne qui a levé le drapeau pour que l'arbitre du centre, le Gambien Bakari Gassama, se trouve amené à ne pas valider cette réalisation.
Alors que sans que l'on ait besoin de recourir aux images du VAR, en panne avant ou pendant le match, la répétition livrée aux téléspectateurs montrait de façon claire que le but de Walid El Karti est valable.
Le match arrêté, le WAC a demandé le recours au VAR. Dans un premier temps, Bakari Gassama ne voulait rien savoir, avant que tout le monde ne se rende compte que le fameux VAR ne fonctionne pas. Le Wydad, à commencer bien entendu par son président Saïd Naciri, campait sur ses positions et avait entièrement raison, mettant dans le pétrin une CAF et son patron Ahmad Ahmad descendu sur la pelouse dans une vaine tentative de pouvoir trouver une solution.
Alors que la partie est interrompue durant plus d'une heure, la CAF prend de court plus d'un, sommant l'arbitre de siffler la fin du match et de déclarer l'Espérance vainqueur du trophée de la Honte. Puisque le règlement de l'IFAB stipule qu' «un match n'est pas invalidé par une défaillance de la technologie d'assistance vidéo à l'arbitrage».
La mascarade n'est pas encore arrivée à son terme, sachant qu'une réunion du comité exécutif de la CAF est prévue ce mardi à Paris. Le WAC se veut décidé à ne pas tourner de sitôt la page, soutenu dans son affaire par l'instance fédérale marocaine qui a annoncé qu'elle va saisir et la FIFA et le TAS.
A cet effet, le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa, a fait savoir dans une déclaration à la presse, rapportée par la MAP, à l'issue de la réunion du bureau directeur de la Fédération que « la FRMF et le bureau directeur expriment leur soutien indéfectible à l'équipe du Wydad de Casablanca ». Et d'ajouter que «ce soutien s'inscrit dans la recherche de toutes les solutions conformément aux dispositions légales en vue de restaurer les droits sportifs "bafoués" de l'équipe du WAC reconnus par le monde entier et par les personnes intéressées par le football et le sport ».
Quant au président du Wydad, Saïd Naciri, il a qualifié le désolante finale de Radès «d'injuste et nous ne comptons pas garder le silence. Nous allons recourir à toutes les procédures légales y compris la saisie du TAS et de la FIFA », tonnant qu' «après ce massacre arbitral, l'Afrique est sur la sellette».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.