Un “Etat voisin” invite les autres pays à boycotter le Crans Montana, selon Bourita    Coronavirus : une «nouvelle étape est franchie» en Coronavirus    Les violations des droits de l'homme dans les camps de Tindouf, inquiètent les militants des droits de l'Homme    Industries : L'indice des prix à la production en très légère hausse    Ligue des Champions (1/4 finale aller): Le Raja de Casablanca domine Mazembe (2-0)    Boxe : le Marocain Abelhaq Nadir qualifié aux JO de Tokyo    Signature à Laâyoune de plusieurs accords de coopération entre le Maroc et les Etats insulaires du Pacifique    La République de Djibouti ouvre un consulat général à Dakhla    Béni Mellal: plusieurs enseignantes agressées par la mère d'un élève    Coronavirus: après l'Egypte et l'Algérie, un autre pays africain touché    Wydad-Etoile: à quelle heure et sur quelles chaînes ? (Ligue des champions)    Le FUS a pris une décision concernant son entraîneur    Vidéo: le tifo exceptionnel du Raja contre le TP Mazembe    Le Conseil de la concurrence recommande le plafonnement des honoraires des notaires    ADM : la restructuration de la dette obligataire sur les bons rails    EEP: les délais de paiement moyens déclarés reculent    BAM: le Dirham s'est déprécié face à l'Euro    Météo Maroc: les températures prévues ce samedi    Voici le temps qu'il fera ce samedi    Réforme des retraites/France: La bataille des amendements    Tunisie: Le gouvernement se fait toujours attendre    Fadila Benmoussa absente du petit écran ce Ramadan    Ligue des champions : Le WAC cherche sa petite revanche face à l'ESS    Divers sportifs    Le Maroc et le Panama déterminés à consolider leurs relations bilatérales    Rabat et Mexico déterminés à bâtir un partenariat stratégique    La filière du cuir, un secteur à fort potentiel à l'export    Hausse du RNPG du groupe Attijariwafa Bank    Divers Economie    Driss Lachguar appelle à la révision de l'article 47 de la Constitution    L'Agence nationale de la sécurité routière tient son premier conseil d'administration    Divers    Mohsin Attaf, le judo dans l'âme, le Maroc dans le cœur    Kate Winslet raconte la vérité sur la fin de Titanic    The Weekend : Je travaille pour oublier la solitude    "Feel me", le nouveau titre de Selena Gomez    Le 3ème Forum Maroc-Etats insulaires du Pacifique se conclut par la « Déclaration de Laâyoune »    La République du Burundi ouvre un consulat général à Laâyoune    Brexit : Londres songe à se retirer des négociations dès juin    Mais où est Obama ? Le grand absent omniprésent face à l'ascension de Sanders    Il y a 60 ans, Agadir: Penser la catastrophe    Création à Kinshasa d'une Chambre de commerce RDC-Maroc    L'armée syrienne tue plus de trente soldats turcs dans la région d'Idlib    Bouillon de culture    Un don de Patrice de Mazières au profit des Archives du Maroc    Jeudis cinéma droits humains : Projection du film « Khartoum Offside»    «Trio Sophia Charaï» à l'Institut Cervantès de Casablanca    Taza à l'heure du 2e forum provincial pour la culture et le travail associatif    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les lipides laitiers contribueraient à réduire le risque cardiovasculaire
Publié dans Libération le 18 - 06 - 2019

Manger du fromage, bon pour votre coeur ? Selon un consortium de chercheurs français, piloté par l'Inra, certains lipides présents dans les produits laitiers pourrait réduire le risque de maladies cardiovasculaires, chez les personnes à risque.
Les lipides polaires laitiers, des atouts santé
Ce sont les "lipides polaires" qui auraient des effets bénéfiques sur le coeur. On les retrouve principalement dans la crème et le babeurre, dans lesquels ils stabilisent les gouttelettes de matière grasse et influent donc sur leur texture. Un communiqué de l'Inserm souligne aussi leur "rôle physiologique crucial", dans la mesure où "ils sont des constituants essentiels des membranes cellulaires".
De précédents travaux, menés sur des animaux, avaient montré les effets positifs des lipides polaires sur le métabolisme du foie et la régulation du taux de cholestérol. Mais cette nouvelle étude est la première à porter sur des volontaires humains, présentant des risques cardiovasculaires.
Des résultats significatifs chez les femmes ménopausées en surpoids
Celle-ci a été réalisée en collaboration avec l'Inserm, les universités de Lyon 1 et de Clermont-Auvergne, les Hospices Civils de Lyon, et les centres de recherche en nutrition humaine Rhône-Alpes et Auvergne. Les chercheurs ont étudié plus spécifiquement 58 femmes ménopausées et en surpoids, pendant quatre semaines.
Leur objectif était d'examiner si les lipides polaires ont un impact sur le métabolisme, le microbiote et les marqueurs de la santé cardiométabolique. Pour ce faire, ils ont réalisé une étude randomisée à double aveugle. Cette méthode consiste à tester l'efficacité d'une substance en l'administrant à un ou plusieurs groupe(s) de sujet(s), tandis que les autres reçoivent un placebo. Ni les patients, ni les chercheurs n'ont connaissance de la substance reçue, ce qui permet d'obtenir un résultat totalement neutre.
Les scientifiques ont donc fait consommer quotidiennement aux participantes des fromages à tartiner, plus ou moins enrichis en lipides polaires laitiers, en plus de leur alimentation habituelle. Au bout de quatre semaines, la consommation de produits riches en lipides polaires a permis de réduire significativement les taux de cholestérol LDL et des marqueurs lipidiques de substitution, ainsi que le risque de maladies cardiovasculaires.
Les lipides polaires réduisent l'absorption intestinale du cholestérol
Pour comprendre ces effets bénéfiques, il faudrait regarder du côté de l'intestin. Les lipides polaires laitiers et le cholestérol formeraient un complexe dans l'intestin grêle. L'intestin ne pourrait pas l'absorber, et il serait donc éliminé par les selles.
"Les données actuelles montrent pour la première fois chez l'homme que les lipides polaires peuvent améliorer la santé cardiométabolique, en diminuant plusieurs marqueurs lipidiques cardiovasculaires ; notamment en réduisant l'absorption intestinale du cholestérol par le biais d'interactions spécifiques dans l'intestin, sans perturber le principal phyla bactérien du microbiote", expliquent les chercheurs dans le résumé de l'étude.
Selon eux, ces résultats pourraient permettre d'élaborer de nouvelles stratégies nutritionnelles, pour les personnes à risque face aux maladies cardiovasculaires.
Ils pourraient aussi contribuer à "diversifier les ingrédients utilisés par l'industrie agroalimentaire", en utilisant les lipides polaires pour remplacer la lécithine de soja, par exemple.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.