Kénitra: des motards utilisent leurs armes de service pour arrêter un récidiviste    Création d'un centre d'accueil pour les MRE à Tanger    Installation des agents d'autorité nouvellement nommés    Tanger : Un centre d'accueil pour la diaspora marocaine    Remaniement: Divisions de la majorité et compétences rares    Le Japon affiche de nouvelles ambitions africaines    Fête de la Jeunesse: Fini les cérémonies officielles…    Un Conseil de gouvernement jeudi prochain    Insolite : Mystérieux bienfaiteur    La Bourse de Casablanca clôture juillet en bonne mine    Le taux moyen de remplissage des barrages avoisine les 57% au niveau de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima    Création d'entreprises : 50.135 nouvelles entités au premier semestre    Grève de 48 heures des médecins du secteur public    Equipements télécoms : Le processus d'agrément dématérialisé    Télédéclarations: la CNSS s'associe aux banques participatives    Exploration pétrolière: Jeu de chaises musicales sur le permis Anoual    En Libye, la peur de finir à la rue après avoir fui les combats    Réfugiés: Le ras-le-bol des pays voisins de la Syrie, après 8 ans de guerre    Le commerce mondial des marchandises pique du nez au troisième trimestre    Commerce: Trump vante la perspective d'un accord « fantastique » avec Londres après le Brexit    Gibraltar autorise le pétrolier iranien à partir malgré la tentative américaine de blocage    Hong Kong, passerelle entre Pékin et le monde, malgré l'essor économique chinois    Les utilisateurs d'Instagram pourront bientôt signaler les « Fake News »    Taux négatifs    Coupe arabe Mohammed VI des clubs champions : L'IRT décidé à franchir le tour préliminaire    Fouzi Lekjaa Objectif : Qualifier l'EN au Mondial et au dernier carré de la CAN    Coupe du Trône : Tirage au sort fatal pour au moins sept clubs de la D1    Championnat de Portugal : Adel Taarabt renoue avec Benfica jusqu'en 2022    Kitesurf : Dakhla à l'heure de la 5ème édition de «Dakhla Downwind Challenge»    Athlétisme : Des records du monde en danger    Neymar convoqué pour les prochains matches amicaux du Brésil    Vahid Halilhodzic prend officiellement les commandes de la sélection nationale    De nouveaux ambassadeurs du Qatar et de la Finlande à Rabat    Myrtilles : Cet aliment miracle réduit le risque d'Alzheimer et d'infarctus    Augmentation du nombre de bénéficiaires de l'Entraide nationale    Divers    Fès: L'UEMF s'allie à l'Ecole polytechnique    La Marine Royale saisit 4 tonnes de chira au large d'Assilah    Vol de médicaments de l'hôpital multidisciplinaire d'Azrou : Un récidiviste interpellé    Tanger : Deux arrestations dans une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort d'une personne    Réhabilitation du cimetière juif d'El Jadida    Le film culte "Apocalypse Now" ressort dans une nouvelle version    Depuis sa cellule, MHD rend un hommage déchirant à Dj Arafat    Une MasterClass pour former les musiciens en herbe    Casablanca: Où sont les autorités et la Cour des comptes?    «Le festival Bab Souss» du 23 au 25 août    Pour présenter ses vœux de l'Aïd Al Adha : Karima Skalli lance «Alhawa rachiki»    Fast and furious : Hobbs et Shaw assurent l'intérim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El Hadji Diouf Jouer la CAN en Egypte est une chance !
Publié dans Libération le 26 - 06 - 2019


L'ancien champion
sénégalais est l'une des
légendes invitées par la Confédération africaine de football à cette Coupe d'Afrique des nations Total 2019. El Hadji Diouf revient pour
cafonline.com sur ses meilleurs moments
à la CAN
Qu'attendez-vous de cette CAN Total 2019 ?
"J'attends que les stades soient remplis. Un stade plein pousse le joueur à donner le meilleur de lui-même pour montrer au monde son talent. Avec des stades vides, on n'a pas envie. Je fais un appel au peuple égyptien à venir nombreux au stade."
Que ressent-on quand on est joueur participant à une Coupe d'Afrique des nations ?
"Personnellement, j'étais venu laisser mon empreinte, pour qu'on parle toujours de moi lorsqu'on évoque la CAN. C'est comme cela que les joueurs doivent le prendre. Les joueurs doivent être des soldats pour leur nation. Jouer en Egypte est une chance d'être dans d'aussi bonnes conditions. Il y a de bons stades, de bons terrains d'entraînement et les gens aiment le football."
Le Sénégal va-t-il enfin concrétiser les promesses et remporter la CAN Total 2019 ?
"Le Senegal a de très bons joueurs mais il faut maintenant trouver l'équilibre pour avoir une très bonne équipe. On a déjà vu des équipes avec de bons joueurs qui n'arrivent pas à jouer ensemble. La CAN, ça se gagne avec les tripes. Il faut souffrir et penser au pays pour écrire la plus belle page du football sénégalais. Chaque année, on fait partie des favoris et on a une génération dorée mais on ne gagne pas le trophée."
Qui sera le joueur à suivre lors de cette CAN ?
"Il y en a quatre selon moi. Hakim Ziyech du Maroc. Il est très fort techniquement. C'est l'un des meilleurs joueurs. Les gens ont l'habitude de parler de Salah et Mané mais ce qu'a fait Ziyech avec l'Ajax, c'est fort ! Pour Salah et Mané, le duel continue comme lorsque je jouais contre Eto'o et Drogba. Les deux jouent pour Liverpool, ont marqué 22 buts, etc. Pour être Ballon d'or l'année prochaine, il faut gagner la CAN. Enfin, celui qui a le moins joué cette saison, Riyad Mahrez. Il est frais et on sait que quand l'Algérie joue bien, c'est dangereux."
Quel est ton meilleur souvenir à la CAN ?
"C'est au Mali bien sûr ! C'était ma première CAN et nous étions allés en finale. J'ai été élu meilleur joueur de la CAN."
Te souviens-tu de ton premier but à la CAN ?
"Oui c'était en 2002 contre la RDC à Bamako (NDLR : victoire 2-0)."
Qui est ton idole dans l'histoire de la CAN ?
"Le premier c'est Jules-François Bocandé. Je voulais être comme lui, adulé par les Sénégalais, quelqu'un qui faisait tout pour son pays. C'était un vrai Lion de la Teranga. Il incarnait le Sénégal. Il m'a poussé à être encore meilleur en 2002. Mon autre idole, c‘est Hossam Hassan ! Petit, je le regardais et ce qu'il faisait sur un terrain de football, c'était fabuleux. C'était un gagneur, un combattant."
Quel serait le conseil à donner aux jeunes joueurs africains aujourd'hui ?
"Il faut aimer le football et de jouer. Ce qui m'a fait mal, c'est de voir 5 équipes africaines aller en Coupe du monde en Russie et aucune n‘a passé le premier tour. Aujourd'hui, l'Afrique doit montrer le beau football, pas qu'en Europe ou en Amérique latine. L'Afrique doit joueur un football champagne."
Comment a évolué le football africain selon toi ?
"Les infrastructures sont encore meilleures aujourd'hui et je dis bravo à la CAF d'avoir déplacé la CAN de janvier à juin. Cela a permis aux joueurs africains d'être plus constants dans leurs clubs. Si la CAN avait lieu en décembre ou janvier, Mohammed Salah, Sadio Mané ou Aubameyang ne seraient pas les meilleurs buteurs de Premier League. L'organisation est meilleure aujourd'hui."


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.