Kénitra: des motards utilisent leurs armes de service pour arrêter un récidiviste    Création d'un centre d'accueil pour les MRE à Tanger    Installation des agents d'autorité nouvellement nommés    Tanger : Un centre d'accueil pour la diaspora marocaine    Remaniement: Divisions de la majorité et compétences rares    Le Japon affiche de nouvelles ambitions africaines    Fête de la Jeunesse: Fini les cérémonies officielles…    Un Conseil de gouvernement jeudi prochain    Insolite : Mystérieux bienfaiteur    La Bourse de Casablanca clôture juillet en bonne mine    Le taux moyen de remplissage des barrages avoisine les 57% au niveau de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima    Création d'entreprises : 50.135 nouvelles entités au premier semestre    Grève de 48 heures des médecins du secteur public    Equipements télécoms : Le processus d'agrément dématérialisé    Télédéclarations: la CNSS s'associe aux banques participatives    Exploration pétrolière: Jeu de chaises musicales sur le permis Anoual    En Libye, la peur de finir à la rue après avoir fui les combats    Réfugiés: Le ras-le-bol des pays voisins de la Syrie, après 8 ans de guerre    Le commerce mondial des marchandises pique du nez au troisième trimestre    Commerce: Trump vante la perspective d'un accord « fantastique » avec Londres après le Brexit    Gibraltar autorise le pétrolier iranien à partir malgré la tentative américaine de blocage    Hong Kong, passerelle entre Pékin et le monde, malgré l'essor économique chinois    Les utilisateurs d'Instagram pourront bientôt signaler les « Fake News »    Taux négatifs    Coupe arabe Mohammed VI des clubs champions : L'IRT décidé à franchir le tour préliminaire    Fouzi Lekjaa Objectif : Qualifier l'EN au Mondial et au dernier carré de la CAN    Coupe du Trône : Tirage au sort fatal pour au moins sept clubs de la D1    Championnat de Portugal : Adel Taarabt renoue avec Benfica jusqu'en 2022    Kitesurf : Dakhla à l'heure de la 5ème édition de «Dakhla Downwind Challenge»    Athlétisme : Des records du monde en danger    Neymar convoqué pour les prochains matches amicaux du Brésil    Vahid Halilhodzic prend officiellement les commandes de la sélection nationale    De nouveaux ambassadeurs du Qatar et de la Finlande à Rabat    Myrtilles : Cet aliment miracle réduit le risque d'Alzheimer et d'infarctus    Augmentation du nombre de bénéficiaires de l'Entraide nationale    Divers    Fès: L'UEMF s'allie à l'Ecole polytechnique    La Marine Royale saisit 4 tonnes de chira au large d'Assilah    Vol de médicaments de l'hôpital multidisciplinaire d'Azrou : Un récidiviste interpellé    Tanger : Deux arrestations dans une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort d'une personne    Réhabilitation du cimetière juif d'El Jadida    Le film culte "Apocalypse Now" ressort dans une nouvelle version    Depuis sa cellule, MHD rend un hommage déchirant à Dj Arafat    Une MasterClass pour former les musiciens en herbe    Casablanca: Où sont les autorités et la Cour des comptes?    «Le festival Bab Souss» du 23 au 25 août    Pour présenter ses vœux de l'Aïd Al Adha : Karima Skalli lance «Alhawa rachiki»    Fast and furious : Hobbs et Shaw assurent l'intérim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Très attendu par ses fans, Reda Taliani cartonne à Salé
Publié dans Libération le 26 - 06 - 2019

La star algérienne du raï, Reda Taliani, a livré, lundi soir, un concert d'exception très attendu sur la scène Plage de Salé par les fans de ce style musical qui séduit une assistance large de mélomanes, notamment les jeunes. Comme à l'accoutumée, les amoureux du raï étaient au rendez-vous.
Et ils n'étaient déçus. Plusieurs centaines de festivaliers ont convergé vers la scène pour assister à cette soirée pas comme les autres, mettant à l'honneur le Raï, qui a marqué des générations au Maroc, aux pays limitrophes et ailleurs. Ouvrant le bal par son intemporel tube à succès "Ya Lbabour ya mon Amour", la star incontestée du raï a enflammé le public en enchaînant avec ses chansons cultes alliant chaâbi, raï et divers styles musicaux du Maghreb.
L'ambiance festive et joviale était au rendez-vous. Des spectateurs de tous les âges ont acclamé Reda Taliani durant tout le concert, reprenant en chœur ses anciens tubes mais également les plus récents. Emporté par la fraîcheur de la plage et la puissance des rythmes et des paroles, le public a dansé sans arrêt sur les titres de Taliani les plus appréciés par ses fans marocains tels "Khobz dar", " Lbabour Haraga", "Va Bene" ou encore "Bayna Bayna".
Au bord de l'émotion par l'interaction de la foule, Reda Taliani n'a cessé de remercier le public marocain tout au long de son show, exprimant le grand amour qu'il porte pour le Royaume où il s'est produit plusieurs fois, même à ses débuts. "Joséphine" a fait monter la température crescendo. C'est bien la célèbre chanson qui a permis de faire briller l'étoile de Reda Taliani, en donnant naissance à une véritable icône du raï moderne.
Avec ses chansons qui portent des messages forts (immigration, misère sociale...), Reda Taliani, qui a reçu un disque de platine pour sa chanson "Cholè Cholè", a conquis le public en donnant libre cours à son talent et à sa voix qui chante à la fois le désespoir et l'espoir de la jeunesse maghrébine. La soirée a été, également, marquée par la formidable prestation de la chanteuse amazighe Saida Titrit qui a fait voyager le public au cœur des montagnes de l'Atlas. Accompagnée de son orchestre et sa troupe de danseuses de l'Atlas, Titrit a, à son tour, enflammé la foule en interprétant avec brio un florilège du riche répertoire amazigh. Titrit, de son vrai nom Saïda Akil, est une auteure-compositrice et interprète de musique amazighe. Elle a démarré sa carrière en 1991.
Influencée par Dolly Parton, Joan Baez ou Bob Dylan, Titrit est parmi les premières femmes qui ont essayé, avec beaucoup de succès, de moderniser la chanson amazighe. Construite sur la plage, cette scène se situe de l'autre côté du Bouregreg. Elle est conçue pour accueillir les grands noms de la chanson nationale. Le public y aura rendez-vous avec les valeurs sûres du patrimoine musical national qu'il pourra découvrir ou redécouvrir sur scène avec le même bonheur. Pendant 9 jours, les plus grands talents de la musique offriront au public une musique à la croisée des chemins, entre gnaoua, châabi, rock, raï, aïta, reggae, fusion, amazigh, rap, trap et hip-hop.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.