Que s'est-il passé à Laâyoune après le sacre de l'Algérie à la CAN ?    Signature à Amman d'une convention de coopération et de deux mémorandums d'entente    Olympiade internationale de mathématiques. Brillante prestation marocaine    Mort d'une jeune fille à Laâyoune. Ouverture d'une enquête sur les circonstances de l'accident    Terrorisme: Arrestation à Meknès d'un Marocain portant la nationalité française    Grand stade de Casablanca. Le ministère réagit aux rumeurs    Les actes de naissance et certificats médicaux seront standardisés    ONEE : Un programme d'investissement de 51,6 MMDH sur 4 ans    Le Roi Mohammed VI félicite l'équipe algérienne pour sa victoire    Salaires : l'écart se creuse entre public et privé    Le roi Mohammed VI félicite les Fennecs    La FRMF annonce un nouveau règlement concernant les agents sportifs    Temara : Un ex-enseignant tente un hold-up sur une agence de microcrédit    Meknès : 30 ans de prison pour avoir tué son ami à coups de rasoir    L'Boulevard : Carcass, Dizzy Dros et Dope D.O.D parmi les invités de la 19ème édition    Logements insalubres : la lâcheté politique    Terres collectives: Le dispositif bientôt en plénière    La lune et le doigt    Brèves Internationales    Brèves    Johnny Clegg, un blanc parmi les Zoulous    Eliminatoires de la CAN 2021    Rapport du gouvernement sur la situation des droits de l'Homme    Cryptomonnaie Le casse du siècle    Kabiné Komara : L'eau est à la fois une ressource indispensable et un facteur potentiel de conflit entre les individus et les nations    Une investiture à haut risque se profile pour Pedro Sanchez    Les bateaux de pêche européens retournent dans les eaux territoriales marocaines    Des peines de mort prononcées contre les assassins de deux Scandinaves à Imlil    Familly School, l'éducation comme figure de proue    Grogne à la CGEM    Nasser Bourita : Le Maroc dispose de tous les atouts pour se positionner en tant que partenaire crédible de l'Europe    La Juventus casse sa tirelire pour la pépite de Ligt    Klopp restera à Liverpool    Tom Cruise présente la bande-annonce du nouveau "Top Gun"    "Accro" à Terminator, Schwarzenegger ne pouvait refuser une suite    Muslim et Cheb Younes enchantent le public oujdi    Du casse-tête à la dream team ? la future Commission Von der Leyen    CAN 2021 : Le Maroc connaît ses adversaires pour les éliminatoires    Soulaliyates. Premier cap franchi pour trois projets de loi    L'Iran a saisi un tanker étranger soupçonné de « contrebande »    Sbagha Bagha 2019. Les murs ont des poèmes...    Communiqué du Bureau politique du PPS    Partenariat CGEM/SFI pour stimuler l'employabilité des femmes    CAN 2019: Algérie-Sénégal en finale inédite    Ramid présente le premier rapport sur "les réalisations en matière des droits de l'homme au Maroc"    Polémique sur un meeting Trump, une élue le traite de « fasciste »    Bouillon de culture    La syphilis regagne du terrain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Atal, Monsieur "je donne tout"
Publié dans Libération le 27 - 06 - 2019

"Je défends, j'attaque, je défends, je donne tout": Youcef Atal dit vrai, puisque le latéral algérien a terminé co-meilleur buteur de Nice (6 buts) avec Allan Saint-Maximin qui, lui, joue attaquant.
Son don pour le dribble en particulier a bluffé la Ligue 1 française. Il en a tenté 463 cette saison, avec 62,4% de réussite, et réussi 209 interceptions, selon les chiffres d'Opta.
Atal est "un joueur électrique", saluait notamment l'entraîneur de Guingamp, Jocelyn Gourvennec, un soir de triplé de l'enfant de la JS Kabylie, le grand club de Tizi-Ouzou, où il a joué en catégories de jeunes.
Il a séduit toute la France dès sa première saison en Championnat, et a gagné sa place chez les "Fennecs".
Inconnu il y a un an, Atal est un nouveau pari réussi de l'OGC Nice, roi du mercato malin.
Ancien recruteur du club, passé depuis à l'AS Monaco, Serge Recordier était tombé raide dingue de cet ancien ailier alors qu'il allait superviser un autre joueur de Courtrai, en Belgique.
L'OGC Nice a fait le forcing pour l'avoir. L'ex-président du GYM, Jean-Pierre Rivère, raconte: "Quand on a voulu l'engager, on (les actionnaires majoritaires) nous a dit que c'était impossible parce qu'on avait déjà deux latéraux à droite".
Mais l'ancienne direction a obtenu son transfert, pour 3 millions d'euros, avec clause de valorisation à 70 M EUR. Conformément à la stratégie du club, qui mise sur le trading (la revente avec bonus de joueurs), il doit rester au moins deux ans.
Le nouveau président, Gauthier Ganaye, l'a déclaré intransférable cet été. Atal, 23 ans, est pourtant courtisé par les grands d'Europe, Manchester United, Chelsea, l'Inter Milan, Naples, l'Atlético Madrid ou... le Paris SG, qui l'a vu mettre la misère à Juan Bernat au Parc des Princes.
"J'espère bien un jour disputer la Ligue des champions, je travaille pour cela", dit-il quand on évoque son avenir.
Si Atal est arrivé discrètement à Nice, il était déjà ambitieux. Patrice Alberganti, ancien pro du GYM et consultant à France Bleu Azur, l'explique en une anecdote, récoltée alors qu'il le véhiculait à son arrivée sur la Côte d'Azur.
"On a discuté, il m'a dit être latéral droit. Je lui ai fait remarquer qu'il était culotté, raconte Alberganti, parce qu'à cette époque, il y avait Christophe Jallet, Arnaud Souquet (parti en Belgique l'été dernier) et Franck Burner. Il m'a répondu: +Monsieur, je suis là pour gagner ma place dans l'équipe et dans la sélection+".
Il aborde sa première CAN dans le même état d'esprit. "Nous ne sommes pas favoris en Egypte, ce qui nous enlève de la pression sur nos épaules, a-t-il dit à la presse algérienne. C'est quelque chose de bien à mon sens. Mais il n'y a pas d'équipe qui se déplace sans avoir envie de gagner".
Et il s'en donne les moyens. "C'est le genre de joueurs que tous les entraîneurs aimeraient avoir. Réceptif, volontaire, bosseur", synthétise Patrick Vieira.
Le coach niçois met également en valeur "son agressivité pour être au bon endroit, pour marquer".
Atal "est plein d'énergie positive. Il a progressé parce qu'il travaille énormément", souligne encore Vieira. Le technicien explique aussi qu'une fois qu'il a mieux cerné le profil du joueur, il lui a allégé des entraînements, l'en a même exempté quelque fois, car le feu follet doit encore apprendre à se gérer.
Le phénomène "a le foot dans les veines. Il joue comme s'il était au bled. A l'instinct", sourit son capitaine à Nice, Dante.
Son gardien à Nice, l'Argentin Walter Benitez, décrit aussi "un bon gars et un bon footballeur. Et puis il sait rigoler. Il va encore grandir".
Programme du jeudi
Groupe B
15h30 : Madagascar-Burundi
Groupe C
18h00 : Sénégal-Algérie
21h00 : Kenya-Tanzanie


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.