Un autre pays ouvre un consulat général à Dakhla    Le 3ème Forum Maroc-Etats insulaires du Pacifique se conclut par la « Déclaration de Laâyoune »    Résultats annuels : Un chiffre d'affaires en hausse de 3,8%, et un bon comportement de l'automobile    Plafonnement des honoraires : Une grève au menu pour les notaires    Immatriculation des véhicules : Près de 900.000 cartes grises délivrées    Fès : arrestation de deux individus pour implication présumée dans le détournement de médicaments publics    La NARSA met le paquet dans un vaste programme de sensibilisation    Coronavirus: l'Arabie saoudite suspend l'octroi de visas à sept nationalités    La direction des prisons répond à un proche de Zefzafi    Le Conseil de la concurrence se penche sur son inventaire de l'année 2019    Coronavirus / Maroc: le nombre de cas suspects en hausse    Brexit : Londres songe à se retirer des négociations dès juin    Mais où est Obama ? Le grand absent omniprésent face à l'ascension de Sanders    60e anniversaire du séisme d'Agadir    Agadir abrite le 27ème Rallye Maroc Classic en mars    Raja-Mazembe: à quelle heure et sur quelles chaînes ? (Champions League)    La FRMF annule la suspension à vie de l'arbitre Hicham Tiazi    Fouad Chafik prolonge avec Dijon!    Le Maroc, est-il une nation moderniste?    Sahara marocain: le Parlement espagnol précise sa position    La République dominicaine soutient l'intégrité territoriale du Maroc, au niveau des Nations unies    Il y a 60 ans, Agadir: Penser la catastrophe    Création à Kinshasa d'une Chambre de commerce RDC-Maroc    L'armée syrienne tue plus de trente soldats turcs dans la région d'Idlib    Nadia Fettah Alaoui : Le tourisme contribue de 7% au PIB national    Hakim Ziyech s'offre une nouvelle villa aux Pays-Bas    Célébration aujourd'hui du 13ème anniversaire de S.A.R la Princesse Lalla Khadija    La politique immobilière nationale décortiquée par le CESE    Le coronavirus plombe l'économie    Ligue des champions : Le Raja à l'assaut du Tout Puissant Mazembe    Divers sportifs    Moutaouali, la perle du Raja    La CCISCS scelle un partenariat avec l'AFEM    Bouillon de culture    L'Emir du Qatar reçoit Fouad Ali El Himma à Doha    L'OMDH demande la mise en adéquation des lois nationales avec les conventions internationales signées par le Maroc    Plaidoyer pour un modèle de démocratie participative et inclusive    Aucun cas de Coronavirus enregistré au Maroc    Le parc Murdoch victime d'un vandalisme aveugle    Caravane multidisciplinaire    Record absolu d'œuvres vendues en 2019 sur le marché de l'art    Avant une cérémonie sous tension, les César nomment une présidente par intérim    Oualas : Bilan exceptionnel du 3ème Festival "Afrique du rire"    Un don de Patrice de Mazières au profit des Archives du Maroc    Jeudis cinéma droits humains : Projection du film « Khartoum Offside»    «Trio Sophia Charaï» à l'Institut Cervantès de Casablanca    Taza à l'heure du 2e forum provincial pour la culture et le travail associatif    Zina Daoudia se défend après ses propos en Arabie Saoudite (VIDEO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Atal, Monsieur "je donne tout"
Publié dans Libération le 27 - 06 - 2019

"Je défends, j'attaque, je défends, je donne tout": Youcef Atal dit vrai, puisque le latéral algérien a terminé co-meilleur buteur de Nice (6 buts) avec Allan Saint-Maximin qui, lui, joue attaquant.
Son don pour le dribble en particulier a bluffé la Ligue 1 française. Il en a tenté 463 cette saison, avec 62,4% de réussite, et réussi 209 interceptions, selon les chiffres d'Opta.
Atal est "un joueur électrique", saluait notamment l'entraîneur de Guingamp, Jocelyn Gourvennec, un soir de triplé de l'enfant de la JS Kabylie, le grand club de Tizi-Ouzou, où il a joué en catégories de jeunes.
Il a séduit toute la France dès sa première saison en Championnat, et a gagné sa place chez les "Fennecs".
Inconnu il y a un an, Atal est un nouveau pari réussi de l'OGC Nice, roi du mercato malin.
Ancien recruteur du club, passé depuis à l'AS Monaco, Serge Recordier était tombé raide dingue de cet ancien ailier alors qu'il allait superviser un autre joueur de Courtrai, en Belgique.
L'OGC Nice a fait le forcing pour l'avoir. L'ex-président du GYM, Jean-Pierre Rivère, raconte: "Quand on a voulu l'engager, on (les actionnaires majoritaires) nous a dit que c'était impossible parce qu'on avait déjà deux latéraux à droite".
Mais l'ancienne direction a obtenu son transfert, pour 3 millions d'euros, avec clause de valorisation à 70 M EUR. Conformément à la stratégie du club, qui mise sur le trading (la revente avec bonus de joueurs), il doit rester au moins deux ans.
Le nouveau président, Gauthier Ganaye, l'a déclaré intransférable cet été. Atal, 23 ans, est pourtant courtisé par les grands d'Europe, Manchester United, Chelsea, l'Inter Milan, Naples, l'Atlético Madrid ou... le Paris SG, qui l'a vu mettre la misère à Juan Bernat au Parc des Princes.
"J'espère bien un jour disputer la Ligue des champions, je travaille pour cela", dit-il quand on évoque son avenir.
Si Atal est arrivé discrètement à Nice, il était déjà ambitieux. Patrice Alberganti, ancien pro du GYM et consultant à France Bleu Azur, l'explique en une anecdote, récoltée alors qu'il le véhiculait à son arrivée sur la Côte d'Azur.
"On a discuté, il m'a dit être latéral droit. Je lui ai fait remarquer qu'il était culotté, raconte Alberganti, parce qu'à cette époque, il y avait Christophe Jallet, Arnaud Souquet (parti en Belgique l'été dernier) et Franck Burner. Il m'a répondu: +Monsieur, je suis là pour gagner ma place dans l'équipe et dans la sélection+".
Il aborde sa première CAN dans le même état d'esprit. "Nous ne sommes pas favoris en Egypte, ce qui nous enlève de la pression sur nos épaules, a-t-il dit à la presse algérienne. C'est quelque chose de bien à mon sens. Mais il n'y a pas d'équipe qui se déplace sans avoir envie de gagner".
Et il s'en donne les moyens. "C'est le genre de joueurs que tous les entraîneurs aimeraient avoir. Réceptif, volontaire, bosseur", synthétise Patrick Vieira.
Le coach niçois met également en valeur "son agressivité pour être au bon endroit, pour marquer".
Atal "est plein d'énergie positive. Il a progressé parce qu'il travaille énormément", souligne encore Vieira. Le technicien explique aussi qu'une fois qu'il a mieux cerné le profil du joueur, il lui a allégé des entraînements, l'en a même exempté quelque fois, car le feu follet doit encore apprendre à se gérer.
Le phénomène "a le foot dans les veines. Il joue comme s'il était au bled. A l'instinct", sourit son capitaine à Nice, Dante.
Son gardien à Nice, l'Argentin Walter Benitez, décrit aussi "un bon gars et un bon footballeur. Et puis il sait rigoler. Il va encore grandir".
Programme du jeudi
Groupe B
15h30 : Madagascar-Burundi
Groupe C
18h00 : Sénégal-Algérie
21h00 : Kenya-Tanzanie


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.