Prise en charge des enfants abandonnés : Une circulaire du procureur général appelle à une "intervention positive"    La CNSS lance l'opération d'immatriculation des personnes assujetties à la CPU    Le Maroc plaide pour une approche respectueuse de l'environnement    Le roi Mohammed VI écrit à la reine du Danemark    Botola Pro : Le WAC tenu en échec par le MCO    Barça: l'offre de Laporta à Messi    Coronavirus : 40 arrestations lors d'une manifestation pour réclamer la tenue des prières surérogatoires, tarâwîh    Opération Marhaba : Sebta et Melilla craignent l'exclusion    La généralisation de la couverture sociale, un projet avant gardiste en Afrique et dans le monde arabe    Covid-19 : Monaco allège ses restrictions et rouvre ses restaurants    Sahara : Elliott Abrams soutient à nouveau le Maroc, un coup dur pour les séparatistes et Alger    Piratage : Londres "gravement préoccupé" par des "activités malveillantes" de la Russie    L'Icesco lance la 2e édition de ses programmes ramadanesques    Blockchain et Immobilier : le grand défi    Achraf Hakimi ne quittera pas l'Inter Milan    MAT-RCA ce soir à Rabat (22h00) : Le Raja pour réduire l'écart avec le Wydad, le Moghreb de Tétouan pour s'éloigner de la zone rouge !    Footballeurs marocains de l'étranger : Accusé de geste obscène, Hamdallah a été blanchi !    HUSA-RSB : Hakam pour la continuité, Benali pour le déclic !    3ème promotion de Madaëf Eco6 : la Société de Dévelopement Saïda annonce les lauréats    La BVC débute en hausse    La FAO et l'UA publient un guide pour renforcer le commerce des produits agricoles en Afrique    Vaccins anti-Covid : le patron du laboratoire Pfizer évoque la possibilité d'une troisième dose    Les prières des Tarawih sont-elles effectuées à Fès ?    VACCIN, ES-TU LÀ?    Les radios historiques de Fès et Tanger désormais en 24/24    L'Académie du Royaume du Maroc publie « Tebraâ », un recueil qui célèbre la poésie féminine Hassanie    Coronavirus : le Maroc suspend ses liaisons aériennes avec 13 nouveaux pays    Versement des bourses d'études aux stagiaires de l'OFPPT à partir du 15 avril    Votre e-magazine Challenge du vendredi 16 avril 2021    6 chantiers et 31 projets prévus : La Douane dévoile son plan stratégique 2023    États-Unis: une fusillade à Indianapolis fait huit morts    Prix à la consommation pendant Ramadan: Les produits les plus touchés    CNOM : La liste des athlètes marocains qualifiés pour les JO de Tokyo sera annoncée en juillet prochain    Météo : Pluies et averses orageuses sur plusieurs régions ce vendredi 16 avril    UA: le Maroc plaide pour inscrire la sécurité sanitaire en Afrique comme point permanent à l'ordre du jour du COREP    Conseil de gouvernement : Adoption d'un projet de décret relatif à l'organisation judiciaire    Maroc - Egypte : M. Bourita s'entretient avec son homologue égyptien    Mali : la date des élections présidentielles fixée au 27 février 2022    L'ONU condamne avec fermeté    «Trilogie Marocaine 1950-2020» au musée national de Madrid    «Je me suis engagé à faire entendre la voix des habitants des montagnes»    «Hididane» aimé, «Hdidane» plagié ... par les gens de l'Est !    "Cultures ouvertes : L'Espagne et le Maroc " , une exposition virtuelle de l'Institut Cervantès    Cérémonie des Oscars: Des stars en chair et en os, pas sur Zoom    USA / Affaire Daunte Wright : la policière impliquée est inculpée d'homicide involontaire    Justice : Recomposition des commissions permanentes du CSPJ    Le Festival du rire de Casablanca du 15 au 18 avril    Algériens bloqués à Roissy, en France : le régime d'Alger accusé de «cruauté et d'inhumanité»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Aya Nakamura: Il est difficile de concilier entre vie de maman et statut de célébrité
Publié dans Libération le 29 - 06 - 2019

Il est difficile de concilier entre sa vie de maman et son statut de célébrité, a indiqué la chanteuse française Aya Nakamura lors d'une conférence de presse dans le cadre de la 18ème édition du Festival Mawazine-Rythmes du Monde. "Il n'y a pas d'école pour la célébrité", il faut apprendre à gérer son emploi du temps et celui de ma fille afin de pouvoir continuer à partager avec elle un maximum de moments, a fait savoir celle qui rythme le quotidien de la jeunesse française depuis 2017.
A une question sur le féminisme, Aya Nakamura a répondu "moi je suis juste une chanteuse". Le message que j'apporte c'est de "s'assumer sans se prendre la tête", a souligné l'artiste d'origine malienne, ajoutant que cela contribue même à son succès puisque ses paroles reflètent l'image d'"une femme libre qui n'a pas de limites".
Interrogée sur son souhait de développer sa propre ligne de vêtement, l'artiste a relevé que la musique lui donne énormément de choses à gérer et qu'elle considère la mode comme un milieu totalement différent auquel il faut se consacrer pleinement. "L'idée germe dans ma tête, mais ce n'est pas pour demain", a-t-elle ajouté. S'agissant de son tube "Djaja" qui culmine à près de 400 millions de vues sur YouTube", la chanteuse R'n'B a confié qu'elle ne s'attendait pas à ce succès phénoménal au moment où elle enregistrait cette chanson, notant que c'est "iconique" que ce tube soit classé numéro un au Pays-Bas, une première pour une artiste française depuis Edith Piaf. Sur ses projets à venir, Aya Nakamura s'est dite ouverte aux collaborations avec les artistes maghrébins et arabes. "Je suis très contente de participer au Festival Mawazine", a déclaré la chanteuse tout sourire, en référence à son concert sur la scène OLM Souissi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.