De la nécessité d'investir dans la jeunesse    Jeux africains : l'Egypte domine le classement, le Maroc 4ème    Fouzi Lekjaa démissionne de la présidence de la RSB    L'orchestre philharmonique Symphonyat attendu à l'hippodrome de Casablanca    Kelaât Sraghna : Elle rend l'âme lors d'une soirée arrosée    Festival «Oued Eddahab » : Le coup d'envoi ce vendredi    Festival Tifawin : Les arts du rural en fête    Le KACM signe un contrat de haut niveau    Vers la création d'un centre sino-marocain de médecine traditionnelle    Retour en Europe : Ce passage est à éviter ce weekend    Transfert: Le PSG « intransigeant » sur le cas Neymar, selon la presse    Les ministres de tutelle veulent professionnaliser le sport dans le continent    Le cinéma sans frontières fait escale à Berkane    Des migrants privés de terre ferme, d'autres de secours    Italie: Deuxième jour de consultations pour sortir de la crise    Boris Johnson reçu par Macron, tenant de la fermeté sur le Brexit    Crise de Hong Kong: Craignant un Tian an men 2, Pékin tergiverse…    Le «grand jihad», lancé à l'aube de l'Indépendance, se poursuit    Marché immobilier : Les ventes toujours en repli    Finance climatique. Une délégation marocaine en Corée    Ces jeunes artistes marocains qui brillent de mille feux    Arrestation à Sidi Slimane d'un individu soupçonné d'assener des coups mortels à sa femme    Service militaire : Démarrage de l'incorporation des appelés    Casablanca : des têtes d'ânes découvertes à Hay Mohammadi    Maroc–Iles Fidji : Vers un partenariat mutuellement bénéfique    20 ans de règne : Un billet commémoratif de 20 DH émis par BAM    Grâce à la recharge *5 : Inwi démocratise l'achat d'applications sur Google Play Store    Fête de la Jeunesse : 443 personnes graciées    La relance sur fond de responsabilité    Edito : Révolution    Service militaire obligatoire : 900 candidats accueillis à Oujda    Accidents de la route : 30 morts et 1.615 blessés en périmètre urbain    Discours du roi. Un modèle de développement aux spécificités marocaines    La détérioration de la qualité de l'eau entrave la croissance économique    La fragile économie du lac Malawi victime du climat et de la surpêche    La propriété intellectuelle, pilier de la croissance en Afrique    Giuseppe Conte, "le Monsieur Nobody", passé de l'ombre à la lumière    Les femmes seraient diagnostiquées plus tardivement que les hommes    Ces stars qui ont vu leur carrière basculer    Le discret mais lucratif trafic de fossiles à Erfoud    Insolite : Trump ne construira pas de gratte-ciel au Groenland    Manchester United condamne des injures racistes reçues par Paul Pogba    Ligue des champions : L'Ajax accroché et Mezraoui expulsé    Ronaldo: 2018 a été l'année la plus difficile sur le plan personnel    Des enfants maqdessis visitent des sites touristiques à Tanger    Première édition du Festival international Cinéma & Littérature à Safi    L'écrivain Yann Moix provoque la polémique en se décrivant en enfant battu    Coups de feu sur le tournage du clip du rappeur Booba    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouillon de culture
Publié dans Libération le 18 - 07 - 2019


Disney
Au début des années 90, Disney a passé en revue le catalogue de ses classiques pour identifier lesquels pourraient bénéficier d'un coup de jeune grâce aux nouvelles technologies disponibles, en particulier la 3D. Une initiative qui a déjà généré plus de 7 milliards de dollars. Et le dernier-né, une nouvelle version du "Roi Lion" qui sort vendredi aux Etats-Unis, suscite de gros espoirs en matière de recettes au box-office.
Voici la liste de ces remakes, qui n'inclut pas ceux sortis uniquement en DVD ni les suites de remakes, et les recettes en dollars de la dernière version: "Le Livre de la jungle - le film" (1994), d'après la version de 1967; "Les 101 Dalmatiens" (1996), d'après la version de 1961; "Alice au Pays des Merveilles" (2010), d'après la version de 1951; "Maléfique" (2014), d'après "La Belle au Bois dormant" de 1959; "Cendrillon" (2015), d'après la version de 1950; "Le Livre de la Jungle" (2016), d'après la version de 1967; "Peter et Elliott le dragon" (2016), d'après la version de 1977 qui bénéficiait déjà de techniques dites de live-action; "La Belle et la Bête" (2017), d'après la version de 1991; "Dumbo" (2019), d'après la version de 1941; "Aladdin" (2019), d'après la version de 1992: 926 millions.
Andrea Camilleri
L'écrivain sicilien Andrea Camilleri, "père" du commissaire Montalbano, est décédé mercredi à 93 ans, a annoncé l'hôpital romain où il se trouvait dans un état critique depuis un arrêt cardiaque en juin.
"Son état toujours critique de ces derniers jours s'est aggravé dans les dernières heures, compromettant les fonctions vitales", a annoncé l'hôpital dans un communiqué, précisant que les funérailles se dérouleraient dans l'intimité. L'Italie entend cependant rendre un dernier hommage à ce "pape" du polar, dont le style riche et jubilatoire avait tiré le roman noir vers la littérature.
C'est sous sa plume qu'est né en 1994 le célèbre commissaire Montalbano, flic débonnaire et amateur de bonne chère, devenu l'une des figures du roman policier européen.
Metteur en scène de théâtre, réalisateur de télévision et scénariste, Andrea Camilleri s'était fait connaître tardivement comme romancier, mais le succès avait été foudroyant.
L'annonce du décès de cet ancien militant communiste a suscité une pluie d'hommages unanimes à travers l'Italie et sur les réseaux sociaux, où le message "Ciao Maestro" ("Au revoir, maître") revenait en boucle.
"C'est une triste nouvelle pour la Sicile, qui perd son fils, et pour l'Italie, qui voit partir un magnifique maître de vie. Adieu Andrea Camilleri, tu nous manqueras", a estimé le vice-Premier ministre Luigi Di Maio (M5S, antisystème).
L'autre vice-Premier ministre, Matteo Salvini (extrême droite), a salué "le narrateur infatigable de sa Sicile".
"Une voix unique et merveilleuse disparaît", a écrit Nicola Zingaretti, chef de file du Parti démocrate (centre gauche) et frère de Luca Zingaretti, l'acteur qui incarne le commissaire Montalbano au petit écran. "Nous avons perdu beaucoup plus qu'un grand écrivain. Il nous restera la beauté de ses récits".
"Il a offert la Sicile au monde entier", a salué quant à lui le ministre de la Justice Alfonso Bonafede, lui-même sicilien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.