De la nécessité d'investir dans la jeunesse    Jeux africains : l'Egypte domine le classement, le Maroc 4ème    Fouzi Lekjaa démissionne de la présidence de la RSB    L'orchestre philharmonique Symphonyat attendu à l'hippodrome de Casablanca    Kelaât Sraghna : Elle rend l'âme lors d'une soirée arrosée    Festival «Oued Eddahab » : Le coup d'envoi ce vendredi    Festival Tifawin : Les arts du rural en fête    Le KACM signe un contrat de haut niveau    Vers la création d'un centre sino-marocain de médecine traditionnelle    Retour en Europe : Ce passage est à éviter ce weekend    Transfert: Le PSG « intransigeant » sur le cas Neymar, selon la presse    Les ministres de tutelle veulent professionnaliser le sport dans le continent    Le cinéma sans frontières fait escale à Berkane    Des migrants privés de terre ferme, d'autres de secours    Italie: Deuxième jour de consultations pour sortir de la crise    Boris Johnson reçu par Macron, tenant de la fermeté sur le Brexit    Crise de Hong Kong: Craignant un Tian an men 2, Pékin tergiverse…    Le «grand jihad», lancé à l'aube de l'Indépendance, se poursuit    Marché immobilier : Les ventes toujours en repli    Finance climatique. Une délégation marocaine en Corée    Ces jeunes artistes marocains qui brillent de mille feux    Arrestation à Sidi Slimane d'un individu soupçonné d'assener des coups mortels à sa femme    Service militaire : Démarrage de l'incorporation des appelés    Casablanca : des têtes d'ânes découvertes à Hay Mohammadi    Maroc–Iles Fidji : Vers un partenariat mutuellement bénéfique    20 ans de règne : Un billet commémoratif de 20 DH émis par BAM    Grâce à la recharge *5 : Inwi démocratise l'achat d'applications sur Google Play Store    Fête de la Jeunesse : 443 personnes graciées    La relance sur fond de responsabilité    Edito : Révolution    Service militaire obligatoire : 900 candidats accueillis à Oujda    Accidents de la route : 30 morts et 1.615 blessés en périmètre urbain    Discours du roi. Un modèle de développement aux spécificités marocaines    La détérioration de la qualité de l'eau entrave la croissance économique    La fragile économie du lac Malawi victime du climat et de la surpêche    La propriété intellectuelle, pilier de la croissance en Afrique    Giuseppe Conte, "le Monsieur Nobody", passé de l'ombre à la lumière    Les femmes seraient diagnostiquées plus tardivement que les hommes    Ces stars qui ont vu leur carrière basculer    Le discret mais lucratif trafic de fossiles à Erfoud    Insolite : Trump ne construira pas de gratte-ciel au Groenland    Manchester United condamne des injures racistes reçues par Paul Pogba    Ligue des champions : L'Ajax accroché et Mezraoui expulsé    Ronaldo: 2018 a été l'année la plus difficile sur le plan personnel    Des enfants maqdessis visitent des sites touristiques à Tanger    Première édition du Festival international Cinéma & Littérature à Safi    L'écrivain Yann Moix provoque la polémique en se décrivant en enfant battu    Coups de feu sur le tournage du clip du rappeur Booba    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Apporter une réponse collective aux défis stratégiques, sécuritaires et économiques auxquels nos pays se trouvent confrontés
Publié dans Libération le 18 - 07 - 2019

La Chambre des représentants à Rabat a abrité hier les travaux de la troisième réunion extraordinaire du Comité exécutif de l'Union parlementaire des Etats membres de l'Organisation de la coopération islamique (OCI).
A cette occasion, le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a adressé un discours dans lequel il a mis l'accent sur l'importance de cette rencontre qui reflète notre conscience tranquille quant aux défis auxquels fait face le monde islamique et notre volonté partagée au sein de l'Union de contribuer à apporter des réponses aux questions brûlantes qui interpellent nos pays, en tant que peuples, Etats, Parlements et élites.
Quatre mois après la tenue de la 14ème session des travaux du Congrès de l'Union, il a été nécessaire d'apporter une réponse collective, se voulant mûre, consensuelle, réelle et efficace aux défis stratégiques, sécuritaires et économiques que confrontent nos pays. A ce propos, le temps nécessaire a été exploité, a souligné Habib El Malki qui a fait part de l'élaboration d'un projet de plan d'action d'étape de l'Union devant atteindre de nombreux objectifs dont, entre autres, l'efficience et l'efficacité dans les actions de l'Union, la consolidation de l'autonomie de l'Union en tant qu'organisation parlementaire multipartite, la consolidation des rencontres et de dialogue avec les organisations parlementaires multipartites en dehors du monde islamique, ce qui devrait aider dans la défense des causes justes des peuples islamiques et corriger la fausse image que l'on donne de l'islam et des musulmans.
Pour ce qui est des suggestions, Habib El Malki en a fait part de cinq dans son intervention. La première concerne la cause palestinienne qui traverse une phase critique. A cet effet, la proposition consiste à créer « le Prix de la Palestine pour la démocratie et la justice historique », une initiative devant permettre à ce qu'il y ait un regain d'attention internationale à ladite cause, être un rappel à la communauté internationale, particulièrement les institutions parlementaires internationales, de la légitimité des droits inaliénables du peuple palestinien, ainsi que de faire connaître la justesse de la cause palestinienne et la légitimité de la lutte du peuple palestinien sous le joug du colonialisme.
En ce qui concerne la deuxième suggestion, elle consiste à œuvrer avec l'ONU à instaurer une journée mondiale de lutte contre l'islamophobie et le fanatisme. Dans ce cadre, il nous incombe de mobiliser les efforts diplomatiques de nos pays, d'engager dans cette voie l'Organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (ISESCO), de présenter une proposition au nom des Groupes des pays islamiques à l'ONU et de mobiliser nos alliés, amis et forces qui défendent la justice, la paix et la tolérance en vue d'atteindre cet objectif, a indiqué Habib El Malki.
Au sujet de la troisième suggestion, elle intéresse les commissions ad-hoc et sectorielles devant travailler entre deux sessions du Congrès, de sorte à ce que leurs travaux soient sanctionnés par des projets de recommandations et de décisions qui seront soumis au Congrès.
Ces commissions débattront de sujets qui ont une priorité pour le monde islamique, de même qu'elles peuvent voir la participation, aux côtés des parlementaires membres, des responsables gouvernementaux, des experts et des universitaires afin de pouvoir disposer de différentes visions susceptibles de renforcer nos travaux, a affirmé le président de la Chambre des représentants.
La quatrième proposition est l'appel à la tenue d'un congrès élargi extraordinaire des femmes parlementaires membres des Parlements des pays adhérents à l'Union.
Quant à la cinquième proposition, elle consiste en une série de mesures devant permettre au Congrès de l'Union d'être un espace de dialogue et d'adoption de documents devant faire l'objet de consensus au sein des commissions en tant que décisions et recommandations, a souligné Habib El Malki.
Il convient de rappeler en dernier lieu que l'Union parlementaire des Etats de l'OCI, créée le 17 juin 1999, compte aujourd'hui 54 Parlements membres et vise, notamment, à fournir un cadre de coopération et de coordination globales et fructueuses entre les Parlements des Etats membres de l'OCI et à promouvoir les rencontres, le dialogue et l'échange d'expériences dans le domaine parlementaire et le débat sur des questions à caractère économique, culturel, social et politique intéressant les Etats membres, tout en adoptant des recommandations et décisions appropriées concernant ces questions.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.