Bank Of Africa-BMCE Group : Un produit net bancaire consolidé de 13,9 MM DH en 2019    Coronavirus : le CCM propose 25 films marocains en streaming gratuit    Marché national et coronavirus : l'approvisionnement est normal et les prix sont stables    Covid-19: Employeurs affiliés à la CNSS, ceci vous concerne    Contaminé par le coronavirus, voici les dernières nouvelles du prince Charles    Covid-19 au Maroc: le bilan grimpe à 534 cas, 33 décès    Coronavirus : Crédit Agricole du Maroc décide du report des échéances de crédits    La planète se claquemure et guette le pic de l'épidémie    La Plateforme «Allo 300» enregistre près de 38.000 appels    En Algérie, la persécution judiciaire s'abat sur les opposants du régime en pleine pandémie de coronavirus    Fake news: arrestation d'un conseiller communal à Errachidia    Proche d'un retour, Xavi veut révolutionner l'effectif du Barça    En confinement : Voici une sélection de livres marocains à lire    Hassan El Fad fait son come-back avec sa célèbre série «Kabbour»    On connaît les nouvelles dates des JO de Tokyo    Opération de soutien provisoire: la mise au point de l'Intérieur    Covid-19 : Le Conseil provincial de Tiznit au chevet de la population locale    Coronavirus: Cuba exporte ses médecins…    Levinas, le visage, l'humanité    Coronavirus: la valeur de transfert des footballeurs a baissé    Lucile Bernard: «l'écriture comme unique porte de sortie, comme rédemption»    Nigeria : face au coronavirus, Lagos et Abuja se murent    Enseignement : Report des vacances du printemps    Temps stable dans tout le Maroc, ce lundi 30 mars    Covid-19: Ces solidaires… pour plaire    L'examen cyclique de l'humanité!    Un test en cinq minutes pour les automobilistes aux EAU    Les aides du Fonds spécial face à un dilemme de ciblage    Les effets du COVID-19 sur l'alimentation et l'agriculture à l'échelle mondiale    ADM maintient ses services sur le réseau autoroutier au standard de sécurité et de qualité    La FRMF lance une série de vidéos au profit des footballeurs confinés    Abderrahim Nouri : Ça se passe bien avec Appie    Outre les meetings de Stockholm et Naples : La Diamond League reporte le meeting de Rabat    Le coronavirus chasse les dirigeants du Polisario des camps de Tindouf    Le quotidien du Premier secrétaire de l'USFP durant le confinement sanitaire    Le virus de la discorde met à mal l'unité de l'UE    "Les artistes luttent contre le déplaisir du confinement    Bob Dylan sort une chanson taillée pour cette période    Le Bolchoï diffuse ses meilleurs spectacles sur YouTube    Algérie : le journaliste Khalid Drareni incarcéré en détention préventive    Vahid: Taarabt, un nouvel homme    Sondage: la cote de popularité de Macron s'envole    Coronavirus: décès de l'ex-ministre Patrick Devedjian    Hongrie: Viktor Orban renforce ses pouvoirs…    NT7arko f'dar! La MDJS lance une application pour bouger à la maison    CNDP et AMRC se mobilisent pour faciliter le télétravail    Coronavirus : le Président américain promulgue le plan de sauvetage massif de l'économie    L'Union européenne appuie les efforts du Maroc pour faire face à la pandémie du Covid-19 avec un budget immédiat de 150M €    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Contrairement à Nicki Minaj, 50 Cent et Janet Jackson chanteront en Arabie Saoudite
Publié dans Libération le 19 - 07 - 2019

Le rappeur américain 50 Cent et la chanteuse Janet Jackson se produiront en Arabie Saoudite lors d'un festival, auquel l'artiste Nicki Minaj avait renoncé à participer en évoquant son soutien aux droits des femmes, ont annoncé mercredi les organisateurs. "Wow, wow, wow, 50 Cent va chanter en direct au Jeddah World Fest!", ont indiqué sur Twitter les organisateurs du festival qui se déroule depuis jeudi et pendant presque un mois à Jeddah, dans l'ouest de ce royaume ultraconservateur. La participation de la chanteuse américaine Janet Jackson est également confirmée. "Nous sommes impatients de voir cette icône incroyable à Jeddah!", se sont réjouis les organisateurs sur Twitter. La rappeuse américaine Nicki Minaj avait annoncé le 9 juillet qu'elle annulait son concert prévu à Jeddah, évoquant son "soutien" aux droits des femmes, à la communauté LGBTQ et à la liberté d'expression. L'annonce du concert de la star, connue pour ses chansons provocatrices et ses clips dans lesquels elle apparaît peu vêtue, avait suscité une tempête de réactions sur les réseaux sociaux de la part des Saoudiens les plus conservateurs. Selon certains médias saoudiens, dont le journal progouvernemental Okaz, l'annulation du concert avait été décidée par les autorités car il allait à l'encontre des "coutumes et valeurs" locales.
Le puissant prince héritier Mohammed ben Salmane dit vouloir une certaine libéralisation du royaume --qui se traduit notamment par l'ouverture de nouvelles salles de cinéma et la tenue de concerts ou de grands événements sportifs. En octobre 2017, le jeune prince affirme que son pays va renouer avec un islam "modéré et tolérant". "Nous n'allons pas passer 30 ans de plus de notre vie à nous accommoder d'idées extrémistes et nous allons les détruire maintenant".
L'Arabie Saoudite prévoit d'investir 64 milliards de dollars dans le divertissement avec des projets de construction de cinémas et d'un opéra -- pour lequel un accord est signé avec la France --, ainsi que de concerts d'artistes occidentaux. Après des premiers concerts en décembre 2018, les amateurs de musique goûtent au jazz en février à l'occasion d'un festival à l'hôtel Riyad Intercontinental et un opéra attire des foules à l'Université de Riyad. Le pays vient aussi d'accueillir sa toute première "Semaine de la mode", dans une version réservée à un public féminin.
L'Arabie Saoudite est tout de même régulièrement mise en cause pour sa répression des opposants. En octobre, le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, critique du pouvoir, a été tué dans les locaux du consulat d'Arabie Saoudite à Istanbul par un commando d'agents venus de Ryad. Plusieurs rapports ont fait état de la responsabilité directe du prince héritier saoudien dans cet assassinat, ce qu'il nie.
Le royaume est aussi critiqué de longue date pour la façon dont il traite les femmes, qui sont légalement placées sous le contrôle de leur père, mari, frère ou même fils, même si elles ont récemment obtenu le droit de passer le permis de conduire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.