El Otmani : la confiance dans les corps intermédiaires est cruciale    Atlantic Dialogues 2019 : L'énergie, un chantier plus que prioritaire pour l'Afrique !    Industrie auto: Bientôt de nouveaux écosystèmes    Trois individus arrêtés à Casablanca pour détention d'une arme à feu et trafic de drogue    L'Unesco partenaire du festival de Fès    Alerte météo : Vagues dangereuses de 4 à 6 mètres sur les côtes atlantiques à partir du lundi    Un policier contraint de dégainer son arme pour arrêter deux individus à Fès    Casablanca: Annonce des projets primés au Festival international du film de l'étudiant    Forum parlementaire: Le Maroc et la France, partenaires pour la sécurité et le développement en Afrique    Attijariwafa bank renforce son engagement en faveur des MRE du Canada    Secteur industriel : L'indice des prix à la production en hausse    Rabat: Huit accords de partenariat pour l'accompagnement des personnes en situation de handicap    El Othmani loue l'action de l'AMMC    L'Organisation de Coopération Islamique fait le bilan de 20 ans d'activités    Botola Pro D1 : Le classico Wydad-AS FAR vole la vedette    Oriental: Le CRI en mode proximité    Arganier: Le bio pour monter en gamme    Cafés hors la loi: La démolition commence!    Rabat: L'Intérieur se charge du budget 2020    Complexe Mohammed VI: Le modus operandi    Un nouveau souffle pour la Fondation «Esprit de Fès»    Des entreprises portugaises en mission d'affaires multisectorielle au Maroc    Un ex-Premier ministre turc égratigne Erdogan en lançant son parti    L'intelligence artificielle, entre opportunité et menace pour la santé    Ligue des champions : Ciel dégagé pour le PSG avant l'heure de vérité    Ligue Europa: Arsenal et la Roma au rendez-vous des seizièmes    Avec la victoire de Boris Johnson, tout reste à jouer pour l'économie britannique    La musique gnaoua, entre rituel africain et culte des saints vénérés au Maroc    André Azoulay: Il s'agit d'une consécration de l'engagement pionnier d'Essaouira    Le vivarium du jardin zoologique de Rabat désormais ouvert au public    Les Algériens ne veulent pas Tebboune    Football: Qui sont les joueurs africains les mieux payés?    La BAD approuve près de 245 millions d'euros pour développer les réseaux de transport d'électricité et d'électrification rurale    Présidentielles algériennes : Abdelmadjid Tebboune vainqueur selon les résultats préliminaires    Gestion des catastrophes naturelles : La Banque mondiale accorde un prêt de 275 millions de dollars au Maroc    Nouvelle défaite cruelle de l'OCK    Eliminatoires Mondial-2022 : La date du tirage au sort fixée    Karim El Aynaoui : « Atlantic Dialogues », une invitation à formuler des réponses urgentes aux grands défis communs »    Habib Sidinou, un président sobre et altruiste    Les prémices d'un nouvel espoir    Espagne: Les 3 footballeurs accusés de viol écopent de 38 ans de prison chacuns    Neutralité carbone en 2050: l'UE s'engage, mais sans la Pologne    Ce que la Turquie pense du Polisario    L'opposition et la Constitution «adoptent» le PLF    La Gambie annonce l'ouverture prochaine d'un consulat général à Dakhla    Académie française: Abdeljalil Lahjomri reçoit le Grand Prix de la francophonie    G-B : La Livre sterling s'envole après la victoire des Tories    L'art Gnaoua inscrit au patrimoine immatériel universel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'insoutenable quotidien des saisonnières marocaines en Espagne
Publié dans Libération le 23 - 07 - 2019

La situation des saisonnières en Espagne a fortement marqué la dernière étape de la Caravane Ouverture des frontières (La Caravana Abriendo Fronteras), dont l'objectif est de tenir des rassemblements dans différentes villes espagnoles, en soutien à plusieurs causes des droits humains (situation des ouvrières étrangères en Espagne, Flottille de la liberté pour la solidarité avec le peuple palestinien …).
Lors de la dernière étape organisée le week-end dernier, cette caravane a fait escale à Huelva, dont les champs accueillent des milliers de saisonnières pour la collecte des fruits. Des femmes vulnérables, généralement sans mari et avec des enfants à charge.
L'affaire des abus sexuels et de viol commis sur elles par les superviseurs de la cueillette des fraises en Espagne a été mise au grand jour pour la première fois en avril 2018 par la version allemande du site Buzzefeed News. Des saisonnières marocaines ont porté plainte pour harcèlement sexuel et tentative de viol.
Le collectif Mujeres 24 h (Femmes 24 heures) qui a pris part à cette caravane a critiqué les traitements dégradants et les conditions d'exploitation que certaines entreprises de Huelva imposent à des travailleurs étrangers dont la majorité sont des femmes (90% des travailleurs étrangers dans les champs de cette ville andalouse sont des femmes).
Ce collectif dénonce le fait de priver ces femmes de leur passeport et de leur salaire jusqu'à l'approche de la fin de la saison de collecte. Cette mesure vise à contrôler leur liberté de mouvement jusqu'à ce qu'elles soient libérées de leurs obligations contractuelles. Il dénonce également le fait d'allonger les journées de travail sans payer les heures supplémentaires.
Les personnes participantes à cette caravane ont eu l'occasion d'entendre les témoignages des travailleuses migrantes. Certaines d'entre elles ont dissimulé leur identité devant les caméras, de sorte qu'elles ne soient pas identifiées et s'exposer ainsi aux critiques de leurs familles auxquelles elles cachent leur véritable situation.
«Toutes ces femmes, originaires du Maroc et du Sénégal, ont une histoire commune : elles sont venues à la recherche d'une vie meilleure, avec l'idée de travailler. Toutes ont été victimes d'entrepreneurs qui ne payent pas ce qu'ils promettent et les rejettent quand ils n'en ont plus besoin. Mais elles ont également trouvé la solidarité dans leur environnement», ont indiqué les organisateurs de la Caravane Ouverture des frontières.
Il convient de rappeler qu'un protocole général de coopération pour l'accompagnement des saisonnières agricoles marocaines recrutées dans la province de Huelva a été signé en avril dernier à Séville.
La signature de ce protocole est «une preuve de l'intérêt que la Fondation trois cultures de la Méditerranée, le gouvernement andalou et l'Association patronale partagent pour le développement d'activités favorisant la participation et l'intégration sociale, économique et culturelle de la communauté marocaine travaillant dans la société andalouse», a souligné à l'époque un communiqué du gouvernement andalou. Et la même source de relever «le grand engagement» du gouvernement marocain pour offrir les meilleures conditions possibles aux ouvrières agricoles, à travers le programme IntegrArte, mis en place par la Fondation avec le concours des autorités marocaines».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.