Coupure d'électricité à Casablanca: 80% des clients rétablis selon Lydec    Produits finis: Le droit d'importation passerait à 40%    Transformation digitale documentaire: CaptureDoc s'implante au Maroc    Terrorisme: Une cellule liée à un combattant marocain démantelée à Barcelone    France: Nadia Hai, d'origine marocaine, nommée ministre délégué à la Ville    Covid19: 123 nouveaux cas au Maroc, ce mercredi à 10h00    Les plages où il fait bon se baigner cet été    Confinement et enseignement à distance L'Université Mohammed V de Rabat évalue l'impact    Driss Lachguar lors d'une réunion avec les membres du Conseil national de l'USFP issus de la région de Rabat-Salé-Kénitra    Driss Lachguar se réunit avec les membres du Front national pour la sauvegarde de la Samir    Côte d'Ivoire : mort du premier ministre et candidat à la présidentielle Amadou Gon Coulibaly    Réunion du Bureau politique    Le stress test de BAM confirme la résilience des banques au choc induit par la crise liée à la pandémie    BAD : l'Algérie, 3ème économie la plus touchée par la récession en Afrique    Sahara marocain: un expert péruvien n'a pas été tendre avec l'Algérie    Les grossistes anticipent une baisse des effectifs employés    La contamination bat son plein : A qui la faute ?    Pour Tom Hanks, son nouveau film de guerre peut servir de leçon face au coronavirus    "Des peurs et des hommes, sous l'influence du covid-19", nouvel essai qui identifie les réponses psychologiques face à la pandémie    Une série d'activité culturelle et artistique à Assilah    Ouverture des frontières à partir du 14 juillet pour les citoyens marocains et les résidents étrangers au Royaume    45.309 MRE rejoignent leurs pays de résidence    Zouhair Feddal tout proche du Sporting Lisbonne    Chelsea chasse Leicester du podium    Reprise de l'activité footballistique au Maroc    Coronavirus : 3212 cas actifs mercredi 8 juillet à 18 heures    Elections 2021: Réunion entre l'Intérieur et les partis    Talaâ Saoud Al Atlassi : Le non du Maroc au plan israélien se démarque par son réalisme    Avocat : voici le nouveau projet de loi encadrant la profession [Document]    Serie A: Ibracadabra renverse la Vieille Dame    Assilah respire un air artistique estival!    L'identité, selon Descombes    Premier League: Arsenal et Leicester se quittent sur un nul    Détournement d'aides dans les camps de Tindouf: la responsabilité de l'Algérie est entière    Liga : Valence souffle, l'Atlético freiné par le Celta    Le dissident algérien Karim Tabbou appelle à s'engager dans un «vrai» processus politique    US Round Up du mercredi 8 juillet – PPP, Banques, Eglises, Texas, Harry et William    Alerte Météo : la canicule se poursuit au Maroc    Le Parlement marocain exige des excuses d'Amnesty    Hamza El Fadly « L'argent, la cause de tous les problèmes »    Covid-19 : La CAF et ses partenaires se réunissent pour la sécurité sanitaire en Afrique    Théâtre d'enfant : Un art à exercer professionnellement selon El Houcine Essekkaki    Casablanca: incendie spectaculaire dans une décharge (VIDEO)    Loubna Abidar critiquée par un avocat égyptien (VIDEO)    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste à Nador    Joe Biden promet que les États-Unis réintégreront l'OMS s'il est élu    Météo : temps généralement stable avec ciel peu nuageux à clair, ce 8 juillet    4 terroristes présumés arrêtés à Nador    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La ligue féminine américaine de football mise sur l'effet Coupe du monde
Publié dans Libération le 01 - 08 - 2019

D'un côté, une équipe nationale championne du monde, de l'autre, une petite ligue professionnelle qui surnage dans l'anonymat; après le nouveau sacre du 7 juillet, le football professionnel féminin aux Etats-Unis veut capitaliser sur l'effet Coupe du monde et prendre son envol économiquement.
Il y a déjà plus d'une demi-heure que le match est terminé et les joueuses du Sky Blue FC, l'un des clubs de la National Women's Soccer League (NWSL), continuent à signer calendriers, programmes et posters que leur tendent des centaines de jeunes fans alignés le long de la balustrade.
"Changer la vie des gens. Aller au contact, signer des autographes, prendre des selfies. Une enfant voit ça. Waow, je viens de faire un selfie avec Carli. Je veux revenir (voir un match). Le but, c'est ça", explique Carli Lloyd, championne du monde pour la deuxième fois il y a trois semaines.
Le petit Yurcak Field, dans le New Jersey, où évolue le Sky Blue FC à domicile, a affiché complet mercredi pour la première fois de la saison, à l'occasion du retour de Carli Lloyd dans l'effectif, soit 5.000 spectateurs.
A Portland, Seattle et Chicago, des records ont même été battus, la rencontre Portland-Houston du 24 juillet réunissant 22.329 spectateurs.
"Parfois, en NWSL, vous ne jouez pas devant de gros publics, donc c'est génial de vivre deux matches complets de suite", explique la milieu championne du monde Rose Lavelle, qui joue pour le Washington Spirit.
Beaucoup des personnes interrogées venaient voir le Sky Blue pour la première fois, comme PJ Petrow, qui entraîne des filles depuis 25 ans.
Ses joueuses étaient invitées à accompagner les joueuses professionnelles sur le terrain avant le match, mais "je serais venu de toute façon parce qu'après la Coupe du monde, tout le monde est enthousiaste", dit-il.
"Elles ont déjà gagné, mais..." l'élan est à chaque fois retombé, lâche Tracy Difilipantonio, habituée des matches du Sky Blue. L'équipe nationale compte, en effet, déjà quatre Coupes du monde.
"On ne peut pas présager de l'avenir", reconnaît Carli Lloyd. "La chose la plus importante, c'est de faire savoir aux gens que nous avons une ligue. (...) Le nouveau contrat télé ne peut qu'aider".
En pleine Coupe du monde, le réseau câblé ESPN a en effet annoncé qu'il retransmettrait 14 matches d'ici la fin de la saison.
Un gros coup pour la NWSL, qui avait vu le groupe A&E, diffuseur mais aussi actionnaire de la ligue à hauteur de 25%, se retirer brutalement en début d'année.
Lors de la diffusion du match Chicago-North Carolina, le 21 juillet, la NWSL a réuni 149.000 téléspectateurs en moyenne, sa meilleure audience depuis 2016.
Autre signe encourageant, le brasseur Budweiser a annoncé, le jour de la finale de la Coupe du monde, un partenariat pluriannuel avec la ligue féminine et dit vouloir soutenir le football féminin en continu.
"Il y a de l'intérêt autour de la ligue et les sponsors veulent en être", se félicite Theresa Ferguson, directrice de la marque NWSL au sein de la ligue.
"Ce qui est unique en 2019, c'est que nous vivons un changement culturel dans le sport féminin", estime Alyse LaHue, directrice générale du Sky Blue FC, évoquant la lutte pour l'égalité de représentation et de rémunérations avec le sport masculin.
Six ans après sa création, la NWSL est déjà la ligue professionnelle féminine de football à la plus grande longévité, après les échecs de la WUSA (2001-2003) et de la WPS (2009-2013), mais elle demeure fragile.
En 2017, deux équipes ont disparu, faute de moyens, dans une ligue qui n'en comptait déjà que dix (le Utah Royals FC a depuis été intégré).
Encore aujourd'hui le championnat connaît de très fortes disparités en termes d'affluence, et son salaire maximum n'est cette saison que de 46.200 dollars, quand Ada Hegerberg, la star norvégienne de l'Olympique Lyonnais, touche 400.000 euros.
Pour Alyse LaHue, l'élan de 2019 est supérieur aux précédents parce que "nous envisageons les choses collectivement. (...) Il y a beaucoup d'équipes et de propriétaires qui se réunissent avec l'idée que nous sommes à un moment vraiment important et se demandent ce que nous pouvons faire pour capitaliser là-dessus".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.