Exercice naval conjoint entre la Marine Royale et l'US Navy    Le rêve ou l'illusion sont forcément de l'autre côté    Bernard Casoni, nouvel entraîneur du MCO    Manifestation sportive au sein de l'UH2C pour inciter les jeunes à pratiquer le sport    Evolution du coronavirus au Maroc : 806 nouveaux cas, 459.671 au total, dimanche 17 janvier 2021 à 18 heures    Notre objectif est de retarder l' arrivée au Maroc de la nouvelle souche de la Covid-19 et de limiter sa propagation    Ben Affleck évoque les violentes critiques à l'époque de son couple avec Jennifer Lopez    Bong Joon-ho présidera le jury du Festival de Venise    Les employés du Groupe Sentissi en visite au passage d'El Guergarat    L'Opinion : Susciter l'adhésion des sceptiques    Achraf Hakimi vendu à crédit par le Réal, l'Inter en défaut de paiement !    Egypte 2021 : Le Championnat du monde de handball sous la pandémie    Yahya Abounizar, artiste peintre au parcours éloquent...    La Marine Royale avorte une opération de trafic de chira au large de cap spartel    3è réunion de la Commission nationale du suivi et de l'accompagnement    Pas de solution en dehors de l'initiative d'autonomie    Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces Sud    Agadir, à l'aune de génération de réformes!    Biden promet une série de décrets dès mercredi    WhatsApp repousse la modification de ses conditions d'utilisation    Azilal : campagne de chirurgie générale au profit des zones touchées par la vague de froid    Mondial de Handball : Face aux Islandais, dernière chance pour les Marocains, mais... difficile !    Fusion : PSA et FCA officiellement unis    Maroc : l'Ukraine pourrait détrôner la France comme premier fournisseur de blé    Une entreprise américaine investit dans le projet du développement du premier robot humanoïde marocain    Kerouac, Ginsberg, Burroughs... Le rêve tangérois des voyageurs américains dans l'âme    Confessions dominicales : Témoignage édifiant en réponse aux chantres du défaitisme    La jeunesse partisane appelle au renforcement de sa représentation politique    L'Agence marocaine antidopage tient à Rabat son premier conseil d'administration    Officiel: le Maroc désigné pays-hôte    Ronaldo: «Le Real a eu tort de laisser partir Hakimi»    Défis et perspectives de l'aménagement territorial post Covid-19    Agriculture-Pluies: l'année s'annonce prometteuse    Marc Thépot, une nouvelle vie    Vient de paraître : «Le Secret de la lettre» de Mohammed Ennaji    Les temps sont durs pour Mohamed Ismaïl!    Abdelkhaleq JAYED : Dans l'envers des pages une réflexion sur le temps, les sons, les couleurs et les signes    Bank Of Africa veut cofinancer l'investissement chinois en Afrique    La situation politique et sociale en Algérie est "désastreuse"    L'Arabie saoudite et le Qatar rouvriront leurs ambassades respectives «dans les prochains jours»    UGTM : Moulay Brahim El Othmani nouveau président du Conseil d'administration de la MGPAP    Covid-19 : 1 million de doses du vaccin chinois Sinopharm sont arrivées en Serbie    e-commerce : la Covid-19 dope le marché en 2020    Le Président américain accorde la Légion du mérite des Etats-Unis au Roi Mohammed VI    SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Moscou et Pékin crient à l'escalade militaire après l'essai d'un missile américain
Publié dans Libération le 21 - 08 - 2019

La Russie et la Chine ont condamné mardi le premier essai par les Etats-Unis d'un missile de portée intermédiaire depuis la Guerre froide, dénonçant le risque d'une "escalade des tensions militaires" et d'une relance de la course aux armements.
Ce test américain marque la mort du traité de désarmement INF qui abolit l'usage - par la Russie et les Etats-Unis seuls - des missiles terrestres d'une portée de 500 à 5.500 kilomètres, officiellement suspendu par les deux puissances rivales il y a moins d'un mois. L'essai, réussi, a été effectué dimanche depuis l'île de San Nicolas, au large de la Californie (ouest), à 14H30 (21H30 GMT), selon le Pentagone, qui a précisé qu'il s'agit d'une "variante d'un missile de croisière d'attaque sol-sol Tomahawk".
Des images publiées par l'armée américaine montrent le missile tiré à proximité du rivage, depuis un système de lancement vertical Mark-41. Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, a regretté mardi une "escalade des tensions militaires" tout en assurant que Moscou "ne cédera pas à la provocation".
La Chine a de son côté déploré "une escalade des confrontations militaires" qui "aura de graves conséquences négatives pour la sécurité régionale et internationale". Elle a accusé Washington de chercher "la supériorité militaire unilatérale". Après six mois d'un dialogue de sourds, la Russie et les Etats-Unis avaient pris acte début août de la fin du traité sur les armes nucléaires de portée intermédiaire (INF), dont la signature à la fin de la Guerre froide en 1987 avait mis un terme à la crise des euromissiles, déclenchée par le déploiement en Europe des SS-20 soviétiques à têtes nucléaires. Le traité avait été dénoncé par le président américain Donald Trump le 1er février, puis par Moscou le lendemain, les deux pays s'accusant mutuellement de le violer.
Les Américains mettent notamment en cause le missile russe 9M729 d'une portée selon eux de 1.500 km, ce que Moscou dément, insistant sur le fait que son nouveau missile a une portée maximale de "480 kilomètres". La Russie dénonce de son côté le système de défense antimissile américain Aegis Ashore déployé en Pologne et en Roumanie. Les Etats-Unis déploient depuis longtemps des missiles de croisière de moyenne portée embarqués, et ils sont généralement tirés depuis des systèmes Mark-41. Ce qui est nouveau avec le test de dimanche, c'est que le système de lancement était installé au sol. Le missile est conventionnel, mais tout missile peut, par la suite, être équipé de tête nucléaire.
Selon M. Riabkov, le "délai extrêmement serré" qu'il a fallu aux Etats-Unis pour procéder avec succès à ce test d'un nouveau missile après la fin du traité INF démontre que Washington s'était préparé de longue date à la mort de l'accord. D'après le diplomate, l'usage du Tomahawk et du Mark-41 signifie que "ces systèmes seront utilisés pour le lancement non seulement de missiles intercepteurs, mais aussi de missiles de croisière", qui disposent d'une longue portée. En visite en France lundi, le président russe Vladimir Poutine a accusé les Américains de ne pas "écouter" Moscou. "Les Européens ont intérêt à ce qu'on nous écoute et à réagir", a-t-il lancé.
Début août, M. Poutine avait déjà appelé Washington à un "dialogue sérieux" sur le désarmement pour "éviter le chaos". Il avait alors proposé un moratoire sur le déploiement des armes nucléaires prohibées par le traité INF.
M. Poutine a donné fin février l'ordre de mettre au point de nouveaux types de missiles terrestres dans les deux ans, notamment en adaptant des engins de portée intermédiaire déjà existants mais déployés en mer ou dans les airs uniquement. Il avait également menacé de déployer de nouvelles armes "invincibles" mises au point par son pays pour viser les "centres de décision" dans les pays occidentaux.
Il ne reste désormais en vigueur qu'un seul accord nucléaire bilatéral entre Moscou et Washington: le traité START, qui maintient les arsenaux nucléaires des deux pays bien en deçà du niveau de la Guerre froide. Il doit arriver à échéance en 2021.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.