Communiqué du Bureau Politique du PPS    Le capital humain!    Les recommandations de la Cour des Comptes    Conflit syrien: Sommet tripartite à Ankara…    Classement FIFA : Le Maroc gagne 2 places et remonte à la 39è position    Sédentarité et surpoids au banc des accusés    Studio 7, le premier studio de dance urbaine à Casablanca    CFC s'allie à Barcelona Centre Financer Europeu    L'émission Kotbi Tonight suspendue pour trois semaines    Attaques en Arabie: Pompeo évoque un « acte de guerre » de l'Iran    Canada: Trudeau rattrapé par une vieille photo de « blackface »    Royal Air Maroc : Abdelhamid Addou affiche ses ambitions    Eliminatoires CHAN 2020. Benhalib et El Kaabi absents du dernier tour    BCP renforce son positionnement sur le segment des MRE    Arrestation à Nador d'un dangereux récidiviste    Mariage des mineurs : Le plaidoyer de Réda Chami    Fondafip : Les finances publiques face au défi des mutations du monde    L'Institut français de Casablanca dévoile sa programmation    Biennale de Luanda : La RAM transporteur officiel    Leçons tunisiennes    L'Boulevard 2019: La relève sur un tremplin    Skhirat: 1ère réunion du comité de pilotage de la 3e phase de l'INDH    Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean : Le marocain Mustapha Fahmi primé    Liverpool chute, l'Ajax carbure et le Barça s'en tire à bon compte    Djorkaeff à la tête de la Fondation Fifa    Le Onze national des locaux attendu aujourd'hui à Alger    Le déficit de liberté économique, une menace pour la démocratie    Dakar salue l'engagement infaillible de S.M le Roi en faveur de la paix et de la sécurité en Afrique    Amadou Ba : Le soutien à l'intégrité territoriale du Maroc est une constante de la diplomatie sénégalaise    Le Maroc et le Danemark scellent un nouveau partenariat dans le domaine de la statistique    Des centaines de poissons morts asphyxiés en bordure de l'Oued Massa    L'accès des enfants réfugiés à la scolarisation, une initiative assurément louable    Insolite : Héritage dépensé    Pedro Sanchez : J'espère que les Espagnols donneront une majorité plus large au Parti socialiste    News    Les produits du terroir jouent un rôle clé dans le développement agricole durable    Hausse des nuitées enregistrées à Essaouira    Le Festival international du film de femmes à Salé lance la nouvelle saison culturelle    Mouna Fettou: Nous avons besoin d'une véritable industrie cinématographique    Le Maroc invité d'honneur du Festival d'Helsinki de la musique sacrée    Rapport de la Cour des comptes : Tamek tire à boulets rouges sur Jettou    Brexit : le risque d'un « No-deal » est très réel    Assemblée Générale Ordinaire de la FRMF    Meknès. Le Barbe et l'Arabe-Barbe à l'honneur    Mur à Sebta. Vox se fait remonter les bretelles par le PP    Quel gouvernement pour le PLF 2020?    Divers    Ligue des champions: Raja et Wydad proches de la phase de poules    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Indice des prix des actifs immobiliers demeure orienté à la baisse
Publié dans Libération le 23 - 08 - 2019

L'Indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) demeure orienté à la baisse à fin juin 2019. Il s'agit du deuxième trimestre consécutif de baisse pour cet indice qui a affiché un recul de 0,6%.
« Cette diminution a concerné l'ensemble des catégories de biens, avec des taux de 0,4% pour le résidentiel, de 0,8% pour le foncier et de 1,5% pour les biens à usage professionnel », selon les chiffres publiés par Bank Al-Maghrib et l'Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).
En ce qui concerne le nombre de transactions, il ressort que celui-ci a affiché une diminution de 7,3% au deuxième trimestre après une baisse de 12,3% relevée au trimestre précédent.
« Cette variation reflète des baisses de 3% pour le résidentiel, de 19,3% pour les terrains et de 15% pour les biens à usage professionnel », ont souligné BAM et l'ANCFCC dans une note sur la tendance globale du marché immobilier au cours du deuxième trimestre 2019.
A titre de rappel, l'IPAI avait enregistré une baisse de 0,7% au premier trimestre 2019, recouvrant des replis de 1,1% pour les prix du résidentiel et de 0,4% pour ceux du foncier ainsi qu'une hausse de 0,9% pour ceux des biens à usage professionnel.
Commentant l'évolution du volume des transactions, BAM et ANCFCC avaient fait état dans une précédente note de « la diminution de 12,7% traduisant des baisses de l'ensemble des catégories, avec des taux de 13,4% pour les biens résidentiels, de 12,2% pour les terrains et de 8,5% pour les actifs à usage professionnel ».
Par catégorie d'actifs, il apparaît que les prix des biens résidentiels ont diminué de 0,4% au deuxième trimestre, reflétant des baisses respectives de 0,3% et de 1,1% de ceux des appartements et des maisons, alors que les prix des villas ont affiché pour leur part une légère hausse de 0,2%.
S'agissant de l'évolution des transactions dans cette rubrique, les données recueillies font état de la baisse de 3% traduisant celles de 2,6% des ventes d'appartements et de 11,6% des maisons, les acquisitions de villas ayant en revanche augmenté de 2,4%.
Du côté du foncier, il ressort de l'analyse du marché que les prix des terrains ont diminué de 0,8%. Dans le même sens, les transactions se sont repliées de 19,3%.
A noter qu'en raison des baisses de ceux des locaux commerciaux et des bureaux de 1,6% et 1% respectivement, l'analyse du marché fait apparaître une diminution des prix des biens à usage professionnel de 1,5% au deuxième trimestre.
Soulignons que « le nombre de transactions a également affiché un recul de 15%, avec des replis de 16,6% pour les locaux commerciaux et de 5,9% pour les bureaux », a-t-on relevé de même source.
L'évolution trimestrielle du marché immobilier par ville fait ressortir une augmentation des prix de 1,4% à Casablanca et de 0,2% à Marrakech, alors que ceux-ci ont baissé au niveau de Rabat et de Tanger respectivement de 1,4% et 1,9%.
En glissement annuel, les prix des actifs immobiliers ont baissé de 0,9%, avec des diminutions de 0,3% pour les biens résidentiels, de 1,9% pour les terrains et de 1,4% pour les biens à usage professionnel.
Concernant le nombre de transactions, la note de BAM et de l'ANCFCC indique qu'il a affiché un repli de 8% globalement, de 4,4% pour les biens résidentiels, de 20,1% pour les terrains et de 10,5% pour les biens à usage professionnel.
Par catégorie d'actifs, les prix du résidentiel se sont dépréciés de 0,3% en glissement annuel, selon les chiffres étudiés suite aux baisses de 0,2% pour les appartements, de 1% pour les maisons et de 1,5% pour les villas.
« Pour ce qui est des transactions, leur nombre a reculé de 4,4% traduisant les replis de 4,1% pour les appartements, de 5,4% pour les maisons et de 11% pour les villas », a fait remarquer la note.
De même source, il est aussi indiqué que les prix du foncier ont connu une baisse de 1,9% et le nombre de transactions s'est contracté de 20,1%.
Retenons enfin, en ce qui concerne le commercial, que « les prix ont diminué de 1,4%, avec des baisses de 1% pour les locaux commerciaux et de 4,3% pour les bureaux».
« De même, les transactions ont enregistré un recul de 10,5% attribuable à la baisse de 14,7% des ventes de locaux commerciaux, celles portant sur les bureaux », ayant, à l'inverse, augmenté de 18,1% », a relevé la note.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.